chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
132 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Pestifer - Age Of Disgrace

Chronique

Pestifer Age Of Disgrace
Le death metal n'étant pas à la fête ces temps ci, on accueille avec d'autant plus de plaisir la moindre sortie digne d'intérêt, surtout lorsqu'il s'agit du premier album d'un groupe formé en 1998 par les jumeaux Gustin (le premier à mentionner un prétendu comique sévissant sur France Inter sera condamné à revoir l'intégralité des épisodes de La Classe avec Olivier Lejeune et Muriel Montossey) avant une première démo trois titres en 2006 et quelques concerts pour étrenner un line-up comprenant Olivier Putz (SPECTRE). Quatre ans et quelques remaniements de personnel plus tard, PESTIFER passe à la vitesse supérieure avec un premier full length autoproduit qui fleure bon le souffre et le death technique à l'ancienne, celui de PESTILENCE et DEATH en particulier.

Autoproduction oblige, les amateurs de blockbusters sonores faisant leur beurre sur un déluge de notes ininterrompu et sur une technique sans faille jugeront sans doute quelques passages un peu frustre et pointeront du doigt un certain manque d'intensité, PESTIFER n'ayant pas (encore) les armes pour rivaliser avec des pointures du genre type AUGURY et OBSCURA (à qui on pense très vite sur « Sleepless Century » et encore plus « Forsaken Flesh »). Ceci étant posé, les belges s'emploient à varier un maximum les plaisirs en dégainant du blast à de nombreuses reprises (« Involution Process ») pour mieux relancer la machine après un break de basse caractéristique, Adrien Gustin étant placé aussi haut que la paire de guitaristes Paterka/Devresse dans le mix. Un très bon point pour un « Age Of Disgrace » très homogène, la plupart des titres étant ici de grande qualité avec quelques parties mélodiques mémorables comme à 2 :19 sur l'excellente « The Clue, The Light And The Death », avant que le morceau ne s'emballe dans un final thrash death de haute volée. Loin de verser dans le tout rapide, PESTIFER s'emploie donc à marcher sur les traces d'un Patrick Mameli pas encore sujet à des sautes d'humeur jazzcore et propose un contenu souvent assez proche de « Testimony Of The Ancients » (sur « Contagious » notamment), la bonne tenue de solis finement ciselés mais au final peu démonstratifs – PESTIFER choisit de saupoudrer son death charnu d'éclairs lead plutôt que de verser dans la surenchère, bien vu ! – renforçant la comparaison avec le troisième album des bataves. Le chant bien caverneux de Jérôme Bernard rappellera quant à lui les pas si éloignés SYMBIOSIS à notre bon souvenir. Classique mais efficace, avec quelques percées criardes bienvenues.

Tout en évoquant immanquablement certaines pointures du death technique au détour de nombreux riffs, « Age Of Disgrace » est assez véloce et les dix morceaux qui le composent suffisament alambiqués pour satisfaire les partisans d'un death metal raffiné et sophistiqué, compensant un certain manque de puissance par une saveur old school appréciable. Actuellement à la recherche d'un label, PESTIFER semble désormais bien parti avec une tournée commune en compagnie de TEMPLE OF BAAL et l'essuyage de plâtres réservé aux newcomers pour chauffer les fans de DESTROYER 666 et WATAIN. A n'en pas douter, un des challengers de l'année !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

MoM citer
MoM
18/08/2019 09:50
Album très solide et, en effet, proche de Death - Pestilence du début des 90's : la basse bien en avant dans le mix rend ça très bon.

Perso, la comparaison avec Augury et Obscura, je ne la ferais pas car les deux autres groupes jouent dans une autre catégorie de Tech Death ; Obscura est clairement dans la lignée néo-classique très exigeante, dans un déluge de notes où la production ne laisse aucun répit. Augury est dans la surenchère, en mettre toujours plus, avec des chants opératiques, un aspect solennel très poussé et une volonté, comme Obscura, d'être "over the top". Pestifer, eux, jouent à l'ancienne, font du Tech Death tout en variations via une écriture en fugue, où les mélodies sont articulées de façon organique.

Quoi qu'il en soit, un album archi solide dans ce créneau là, et ça fait bien plaisir, surtout quand on voit que c'est de l'auto production Sourire
Invité citer
invité
12/09/2010 18:17
Vus hier à Liège en Belgique, ça vaut le coup!
xjieffx citer
xjieffx
10/09/2010 16:09
note: 8.5/10
Excellent!!un des meilleurs groupe death-metal Belges!!!!!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Pestifer
Death technique
2010 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (5)  7.8/10
Webzines : (11)  7.23/10

plus d'infos sur
Pestifer
Pestifer
Death technique - 2004 - Belgique
  

écoutez
tracklist
01.  Age of Disgrace
02.  Contagious
03.  Sleepless Century
04.  Forsaken Flesh
05.  Tentacles of Damnation
06.  Mind Control
07.  Betrayal of The light
08.  The Worm
09.  Carcinogenic Matter
10.   Involution Process
11.   The Clue, The Lie and The Death

line up
Essayez aussi
Decrepit Birth
Decrepit Birth
...And Time Begins

2003 - Unique Leader Records
  
Reciprocal
Reciprocal
Reciprocal

2009 - Autoproduction
  
Inimicality
Inimicality
Adaptation Of Neurovisceral Disturbance (Démo)

2010 - Autoproduction
  
Ophidian I
Ophidian I
Solvet Saeclum

2012 - SFC Records
  
Inimicality
Inimicality
Relics Of Disorder (Démo)

2008 - Autoproduction
  

FRENCH BLACK METAL : Un petit coup (et puis c'est tout)
Lire le podcast
10 MoM Challenge n°5 - Dix minutes pour parler de Death Metal
Lire le podcast
Uniform / The Body
Everything That Dies Someda...
Lire la chronique
Ossuaire
Premiers Chants
Lire la chronique
Yellow Eyes
Rare Field Ceiling
Lire la chronique
Aegrus
In Manus Satanas
Lire la chronique
Leprous
Pitfalls
Lire la chronique
Graveyard
Hold Back The Dawn
Lire la chronique
Bastard Grave
Diorama Of Human Suffering
Lire la chronique
Beorn's Hall
In His Granite Realm
Lire la chronique
Chevalier
Destiny Calls
Lire la chronique
IRON FLESH pour l'album "Forged Faith Bleeding"
Lire l'interview
Disillusion
The Liberation
Lire la chronique
Marduk
Panzer Division Marduk
Lire la chronique
Magrudergrind
Magrudergrind
Lire la chronique
Non Opus Dei
Głód
Lire la chronique
Live Report - South Trooper Fest II @Jas'Rod (Les Pennes-Mirabeau)
Lire le podcast
Bethlehem
Lebe Dich Leer
Lire la chronique
Urn
Iron Will Of Power
Lire la chronique
The Negative Bias
Narcissus Rising
Lire la chronique
Abysmal Grief
Blasphema Secta
Lire la chronique
Bastard Grave
What Lies Beyond
Lire la chronique
NONE # 1 - PATHOLOGY - Reborn to Kill
Lire le podcast
Sarcasm
Esoteric Tales Of The Unserene
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Pisces Iscariot (Compil.)
Lire la chronique
Iron Flesh
Forged Faith Bleeding
Lire la chronique
Elder
The Gold & Silver Sessions ...
Lire la chronique
Takafumi Matsubara
Strange, Beautiful and Fast
Lire la chronique
Desecravity
Anathema
Lire la chronique
Archgoat + Au Champ des Morts + Temple Of Baal
Lire le live report