chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Dawn Of Relic - Lovecraftian Dark

Chronique

Dawn Of Relic Lovecraftian Dark
Lâché par son ancien label, le rafraîchissant Dawn Of Relic enregistrera sa démo « promo » Wrathcast en 2001 pour toucher la masse média. Et c'est ce qu'il se produira un an plus tard, les Finlandais remporteront la compétition « Meilleur groupe non signé » du magazine français bien connu, Metallian, leur valant une signature chez Season Of Mist. Epaulé de Mika Tönning au chant (frontman de Catamenia), désormais membre permanent, Dawn Of Relic partira mettre sous boîte son deuxième album Lovecraftian Dark (accompagné encore une fois d'un bon nombre d'invités) au studio le plus connu de leur pays, à savoir le Tico-Tico Studio (Catamenia, Kalmah, Impaled Nazarene, Rotten Sound…).

Encore un groupe décrivant son style comme du « dark metal » et non, je ne rentrerai pas dans le débat sans fin de cette étiquette. Mais il faut tout de même avouer que la dénomination colle assez bien avec la musique de Dawn Of Relic. Un style passant sans encombre du death mélodique au thrash, black, power ou gothique. Un « melting pot » entouré d'une atmosphère sombre indéfinissable à la thématique de Lovecraft. Dawn Of Relic n'est clairement pas un des premiers à emprunter dans les nouvelles de l'Américain, mais rares sont les albums réussissant plus ou moins à dégager l'aura de ses écrits. Pour continuer en ce sens, le groupe divisera Lovecraftian Dark en trois chapitres pour trois styles relativement différents. Les deux premiers puisant essentiellement dans leur démo Wrathcast quant au dernier, il tire partie de leur seconde démo Rose Raven qui n'aura jamais vue le jour. Pourtant derrière ce penchant « raffiné » se cache une musique très directe. La faute en premier lieu à la production ultra massive (et le mot est faible) du Tico-Tico Studio (le jour et la nuit avec One Night In Carcosa). Le début de la galette expose un death mélodique chimérique brut de décoffrage, attaquant les esgourdes dès les premières notes par son lot de mélodies enivrantes (« Scions Of The Blackened Soil »), ces riffs death/thrash ainsi que cette rythmique martelante qui attaquent la nuque (le tube « Masquerade Of Sickness »).

Dawn Of Relic délaisse ainsi le black metal mélodique atmosphérique de One Night In Carcosa (comparé souvent aux débuts de Catamenia pour son penchant « soutenu », Mika oblige) pour une musique paraissant moins extrême. Tout n'est cependant pas gommé, on retrouvera encore la présence marquée du clavier planant de Pekka et ces mélodies glaciales typique de la scène finlandaise. Du black metal il ne reste que le timbre de Mika bien plus grave qu'à l'accoutumé (n'hésitant pas à faire quelques virées gutturales). Lovecraftian Dark enchaîne les titres accrocheurs et ira montrer dans son second chapitre, une musique aux quelques influences rock/gothique (Sentenced se fait sentir, voire même le Nightingale du père Swanö). Malgré cette initiative au final peu convaincante (loin de la qualité des groupes précités), le style de Dawn Of Relic commence à montrer ses limites et sera bien difficile à digérer (une heure le bestiau). Et ce n'est pas le troisième chapitre dispensable qui réfutera ce constat. On ne retiendra que « The Awakening » (et sa mélodie fatale) et le mélancolique « The Wail Of The Tartarean Wells » (un des meilleurs titres à mon sens).

Fini le black metal de One Night In Carcosa, Dawn Of Relic opte pour une metal mélodique indéfinissable à l'ambiance des plus originales. Une légère brise fraîche dans la scène qui aurait certainement pu faire d'avantage parler d'elle. Dommage que cette fin d'album baisse radicalement en qualité et que l'écoute en intégralité soit bien difficile à exécuter. Car effectivement les Finlandais vont complètement délaisser ce chemin emprunté pour un death/thrash mélodique bien moins savoureux.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Dark Nico citer
Dark Nico
14/09/2010 19:02
note: 7/10
Un bon groupe, au dessus de la moyenne.
Ils arrivent à créer une ambiance.
Perso je pense que c'est l'album le moins bon de leur disco. Le premier "One night in Carcosa" est un cran au dessus.
Chri$ citer
Chri$
14/09/2010 11:10
note: 7/10
Un album sympathique mais sans plus, acheté en occaz parce que le nom et la pochette m'intriguait. Il ne passe pas souvent dans ma platine, mais quand il y est, il se déroule sans difficultés..

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Dawn Of Relic
Dark Metal
2003 - Season Of Mist
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (5)  7.3/10
Webzines : (9)  6.94/10

plus d'infos sur
Dawn Of Relic
Dawn Of Relic
Death mélodique - 1993 - Finlande
  

tracklist
Chapter I - Throes Matrix
01.   Dawn Over Carcosa
02.   Masquerade Of Sickness (The Eve Of Reckoning)
03.   Throes Matrix
04.   Phosphor
05.   Scions Of The Blackened Soil
06.   Wrathcast
07.   Watchtower Son (Lemurian Guard)
Chapter II - Themes of Stifled Screams
08.   The Awakening
09.   Bowels Of Murder
10.   The Wail Of The Tartarean Wells
11.   It Dragged Her To Dark...
Chapter III - The Story of Rose Haven
12.   Snowfall
13.   Dormant From Kiasmagoria
14.   Phantasm And Evenfall

line up
voir aussi
Dawn Of Relic
Dawn Of Relic
Night On Earth

2005 - Season Of Mist
  
Dawn Of Relic
Dawn Of Relic
One Night In Carcosa

1999 - Wicked World Records
  

Essayez aussi
October Tide
October Tide
Grey Dawn

1999 - Avantgarde Music
  
Naglfar
Naglfar
Harvest

2007 - Century Media Records
  
October Tide
October Tide
Rain Without End

1997 - Vic Records
  
Rapture
Rapture
Futile

1999 - Spikefarm Records
  
Iskald
Iskald
The Sun I Carried Alone

2011 - Indie Recordings
  

Kairon; IRSE!
Polysomn
Lire la chronique
Burial Remains
Spawn Of Chaos
Lire la chronique
L7
Smell The Magic (EP)
Lire la chronique
Azath
Through a Warren of Shadow
Lire la chronique
Paradise Lost
Paradise Lost
Lire la chronique
Tristengrav
II - Nychavge (EP)
Lire la chronique
Fluoride
Disentanglement
Lire la chronique
Soul Blind
Greatest Hits Vol. I (Compil.)
Lire la chronique
Putrid Offal
Sicknesses Obsessions
Lire la chronique
Novae Militiae
Topheth
Lire la chronique
Ascended Dead / Evil Priest
Nexus Of The Black Flame / ...
Lire la chronique
Uada
Djinn
Lire la chronique
Drowning / Misgivings
Requiem For Gods Perdition ...
Lire la chronique
Polymoon
Caterpillars Of Creation
Lire la chronique
Candiria
Beyond Reasonable Doubt
Lire la chronique
L'affaire JP FOURNIER... L'illustrateur qui tua son père.
Lire le podcast
Darkened
Kingdom Of Decay
Lire la chronique
The Great Old Ones
Cosmicism
Lire la chronique
Eirik
Omnis Erit Eductus
Lire la chronique
Paradise Lost
Gothic
Lire la chronique
Bestial Invasion
Monomania
Lire la chronique
Palehorse
Soft as Butter; Hard as Ice
Lire la chronique
Lik
Misanthropic Breed
Lire la chronique
Necrot
Mortal
Lire la chronique
Diabolic pour "Mausoleum of the Unholy Ghost"
Lire l'interview
Skeletal Remains
The Entombment Of Chaos
Lire la chronique
Diabolic
Mausoleum of the Unholy Ghost
Lire la chronique
Katavasia
Magnus Venator
Lire la chronique
Hulder
De Oproeping Van Middeleeuw...
Lire la chronique
Morta
Fúnebre (EP)
Lire la chronique