chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
173 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Kataklysm - Heaven's Venom

Chronique

Kataklysm Heaven's Venom
J'étais sûr. Sûr d'être déçu par ce nouvel album de Kataklysm. Pas que je fasse partie des médisants méprisant la "nouvelle" orientation du groupe, au contraire je suis un des rares à encore défendre les Québécois. Mais le dernier opus Prevail faisait apparaître des signes d'essoufflement. Celui-ci était encore appréciable mais si la bande de Maurizio ne reprenait pas un peu d'air, il y avait de fortes chances qu'elle se casse vraiment la gueule. Finalement, ce Heaven's Venom m'a donné tort et tant mieux!

Et pourtant croyez-moi, les choses étaient bien mal engagées. Car aux premières écoutes, c'est surtout les points négatifs qui me sautèrent aux oreilles. D'abord aux yeux en fait, avec une pochette bien moche reprenant à nouveau le monstre ailé à deux têtes, histoire sans doute de nous prévenir d'un manque total d'évolution et d'inspiration. Le groupe a fait bien pire toutefois (Victims Of This Fallen Word notamment) et se rattrape par un beau digipack. Ensuite, on constate amèrement que le chant de Maurizio Iacono se fait de moins en moins growlé tout en conservant les skrieks de temps en temps. Alors quand en plus il s'accompagne de paroles pour "metalleux" skaters à la Bring it! comme sur "At The Edge Of The World" suivi par un riff que n'aurait pas renié Slipknot (j'adore les deux premiers Slipknot mais ce n'est pas vraiment ce que j'attends de Kataklysm!), on se dit que le groupe a vraiment mal tourné. Et malheureusement ce genre de riffs simplistes en power-chord s'incrustent trop souvent dans les compositions. On a parfois l'impression d'avoir affaire à un groupe de metal/hardcore moderne. Ecoutez donc ce riff saccadé à la Cataract/Hatebreed à 1'19 sur "Faith Made Of Shrapnel", le début de "Push The Venom" ou la presque mosh-part finale de "Determined (Vows Of Vengeance)" qui se finit par un Fuck You! des plus clichés...peut-on encore parler de death metal? Je n'en suis pas certain...Ca fait déjà un moment que le groupe utilise ce genre de riffs mais ici ça a plus de mal à passer. Est-ce moi qui me suis lassé ou est-ce le groupe qui en abuse et ne se casse pas la tête? A mon avis un peu des deux...

Mais ce n'est pas tout. Ceux qui attendaient encore un retour à la brutalité chaotique de Sorcery ou Temple Of Knowledge peuvent arrêter de rêver. Les Canadiens poursuivent en effet logiquement sur la voie moderne et facile d'accès de ses oeuvres les plus récentes. Personnellement ça ne me gêne pas, je n'accroche pas à la musique du groupe période Sylvain Houde. Mais il faut avouer que niveau intensité, on a vu mieux. Il y a bien quelques accélérations et des parties thrashies mais dans l'ensemble c'est plutôt le mid-tempo qui domine. L'étiquette "Northern Hyperblast" n'a plus lieu d'être tant Max Duhamel s'est endormi sur ses fûts. Même moi, je ne peux plus le défendre. Il doit y avoir à tout casser deux passages blastés sur l'album ("Determined (Vows Of Vengeance)" à 0'57, "Numb And Intoxicated" vers la fin). Non seulement ça fait peu mais c'est aussi court et le son se révèle absolument atroce. Aussi plastique que la poitrine de Pamela Anderson, surmixée, sans nuances, sans âme ni feeling, la batterie est à oublier. Où sont donc passés les bons gros blasts de titres comme "Blood On The Swans"?! Décidément Kataklysm porte de plus en plus mal son nom...

Mais après avoir traîné le groupe dans la boue et lui avoir fait mordre la poussière, il est temps de le relever et l'épousseter. Parce que malgré tous les défauts énoncés plus haut et qui pourraient s'avérer rédhibitoires pour beaucoup, Heaven's Venom n'est pas un mauvais album. Il est même plutôt bon, voire excellent sur certains passages. On ne peut tout d'abord nier une certaine efficacité dans cette simplicité dont font preuve les Québécois depuis plusieurs disques. Une efficacité qui tire sa puissance de feu directement dans une production en béton. Elle fait très hollywoodienne (mix et mastering de Tue Madsen) mais n'est pas du tout hors-sujet sur un Heaven's Venom résolument moderne. Seule la batterie fait tâche. Mais s'il y a une chose qui sauve le groupe, c'est bien la mélodie. Malgré une musique directe orientée rythmique, Kataklysm a conservé cet aspect important. Par le biais de quelques solos ("A Soulless God" à 2'41, "As The Walls Collapse" à 2'49, même un surprenant solo de basse sur "Hail The Renegade") malheureusement trop épars, et surtout de riffs, et là il y en a un bon paquet (la lead entêtante d'"A Soulless God" vers 2'22, le tremolo d'intro de "Faith Made Of Shrapnel"...), bien plus d'ailleurs sur une deuxième partie d'album nettement supérieure grâce à l'enchaînement d'intros excellentes d'"As The Walls Collapse", "Numb And Intoxicated", "At The Edge Of The World" et "Suicide River", sans oublier le dernier morceau "Blind Savior", épique et mélodique comme on aime le groupe, qui permet de clore Heaven's Venom sur une note d'excellence.

Et c'est finalement cet aspect mélodique et efficace de Kataklysm que je préfère retenir devant les côté négatifs pourtant nombreux d'Heaven's Venom. Suis-je trop gentil avec un groupe pour lequel j'ai beaucoup de sympathie? Peut-être. Pourtant, honnêtement, j'apprécie ce nouvel album sans me forcer et Kataklysm reste pour moi encore bien en vie. Pas déçu mais pas subjugué non plus toutefois, il est désormais évident que les Canadiens ne retrouveront jamais le niveau de la triplette Epic/Shadows And Dust/Serenity In Fire, l'apogée de leur carrière. Heaven's Venom n'enrichit pas la discographie de la formation mais n'y fait pas non plus tâche. Les détracteurs ne changeront pas d'avis et certains fans lâcheront sans doute le groupe. Moi, je garde la foi.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Solo Necrozis citer
Solo Necrozis
29/11/2010 00:42
3/10 pour moi, bien que je n'espérais pas énormément de cet album après la déception "Prevail" (que je ne trouve pas si pourri que ça) j'ai quand même été bien dégoûté par cet album, léthargique et sans relief (merci Tue Madsen). Ils peuvent continuer à sortir leurs daubes, je me sens plus concerné.
von_yaourt citer
von_yaourt
28/11/2010 22:30
Je me demande encore comment un groupe qui a sorti la triplette The Prophecy, Epic et Shadows And Dust peut en être à son quatrième revers de suite...
Squirk citer
Squirk
28/11/2010 22:19
Kataklysm est aussi un groupe que je continue d'apprécier malgré leur déclin évident. Il m'arrive encore d'écouter Prevail ou In The Arms Of Devastation avec un certain plaisir bien que leur infériorité avec un album comme Serenity Of Fire soit inéluctable.
Je me pencherais donc sur ce nouvel album, je devrais y trouver mon compte si j'en crois ta chronique Clin d'oeil

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Kataklysm
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (3)  5.83/10
Webzines : (19)  7.26/10

plus d'infos sur
Kataklysm
Kataklysm
Groove/Modern Melodeath - 1991 - Canada
  

vidéos
At The Edge Of The World
At The Edge Of The World
Kataklysm

Extrait de "Heaven's Venom"
  

tracklist
01.   A Soulless God
02.   Determined (Vows Of Vengeance)
03.   Faith Made Of Shrapnel
04.   Push The Venom
05.   Hail The Renegade
06.   As The Walls Collapse
07.   Numb And Intoxicated
08.   At The Edge Of The World
09.   Suicide River
10.   Blind Savior

Durée : 46'43

line up
parution
13 Août 2010

voir aussi
Kataklysm
Kataklysm
Of Ghosts And Gods

2015 - Nuclear Blast Records
  
Kataklysm
Kataklysm
Serenity In Fire

2004 - Nuclear Blast Records
  
Kataklysm
Kataklysm
Waiting for the End to Come

2013 - Nuclear Blast Records
  
Kataklysm
Kataklysm
Meditations

2018 - Nuclear Blast Records
  
Kataklysm
Kataklysm
In The Arms Of Devastation

2006 - Nuclear Blast Records
  

Essayez aussi
Morgue
Morgue
Eroded Thoughts

1993 - Grind Core International
  
Miseration
Miseration
Tragedy Has Spoken

2012 - Lifeforce Records
  
Ritual Necromancy
Ritual Necromancy
Void Manifest (EP)

2014 - Dark Descent Records
  
Incantation
Incantation
Vanquish In Vengeance

2012 - Listenable Records
  
Corpsessed
Corpsessed
Corpsessed (EP)

2012 - Dark Descent Records
  

Regarde Les Hommes Tomber
Ascension
Lire la chronique
Tan Kozh - Les anciens feux
Lire l'interview
Aodon
11069
Lire la chronique
Caustic Wound
Grinding Terror (Démo)
Lire la chronique
Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique
Borgne
Y
Lire la chronique
Cenotafio
Larvae Tedeum Teratos
Lire la chronique
Maere
I (EP)
Lire la chronique
Orphalis
The Approaching Darkness
Lire la chronique
Slaughter Messiah
Cursed to the Pyre
Lire la chronique
Code Orange
Underneath
Lire la chronique
Pearl Jam
Vitalogy
Lire la chronique
Solothus
Realm of Ash and Blood
Lire la chronique
Myrkur
Folkesange
Lire la chronique
Trauma
Ominous Black
Lire la chronique
Ruin Lust
Choir Of Babel
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
Nibiru
Salbrox
Lire la chronique
Sink
The Holy Testament (Compil.)
Lire la chronique
Church Of Disgust
Consumed By Slow Putrefacti...
Lire la chronique
Lvcifyre
Sacrament (EP)
Lire la chronique
ALL #2 - L'incantation par le sang
Lire le podcast
Sarcofago
Crust (Rééd.)
Lire la chronique
Court Of Chaos Festival
Lire l'interview
Amnutseba
Emanatism
Lire la chronique
Higher Power
27 Miles Underwater
Lire la chronique
Reaper
Unholy Nordic Noise
Lire la chronique
Moraš
Gaze Of The Void (Démo)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast