chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Belphegor - Blood Magick Necromance

Chronique

Belphegor Blood Magick Necromance
2011 vient à peine de débuter qu‘il est déjà temps pour ma part de la baptiser par une des plus grosses sorties de cette année. Depuis Pestapokalypse VI qui aura converti bon nombre de disciples à leur cause (Nuclear Blast n'y est pas étranger), les Autrichiens de Belphegor n'ont pas réussi à redorer véritablement leur death/black blasphématoire. D'ailleurs qui ressort régulièrement Bondage Goat Zombie (leur plus mauvais album) et Walpurgis Rites - Hexenwahn de son étagère ? Pour ce neuvième album, le père Helmuth ira encore aguicher ses fans par les slogans habituels, entraînant un certain blasement ("This will be the most epic and monumental BELPHEGOR Werk to date"). Sauf que le bonhomme possède un argument de taille cette fois, un enregistrement chez maître Peter Tägtgren au studio Abyss (plus un mastering de Jonas Kjellgren) ! La coqueluche suédoise n'étant pas vraiment du genre à enregistrer des bousins, peut-être qu'Helmuth dit vrai ce coup-ci… Qui sait ? La tête pensante se séparera de son guitariste Morluch (une présence éclair) ainsi que de son batteur intérimaire Robert Kovačić (la fameuse malédiction des batteurs de Belphegor), ce dernier remplacé par Martin Jovanović (un illustre inconnu). Epaulé du fidèle bassiste Serpenth, Belphegor peut enfin divulguer Blood Magick Necromance (artwork à classer parmi les plus hideux de cette décennie, ça pique les yeux).

A la surprise générale, là où Walpurgis Rites - Hexenwahn renouait avec la brutalité pré-Bondage Goat Zombie, Belphegor va complètement changer de stratégie ici. Le groupe peaufine l'atmosphère occulte de ses compositions comme il pouvait le faire à ses débuts. Helmuth prend cette fois un malin plaisir à jongler entre mid-tempo et accélérations massives imprévues, mais surtout à placer moult riffs et arrangements divers (par exemple l'effet vocal sur le titre éponyme). Les titres s'éloignent du pattern primaire habituel (riffs bulldozer + blasts atomiques / refrain accrocheur au riff mélodique) pour tendre vers quelque chose de bien plus subtile et touchant. Album le plus riche de leur discographie ? Helmuth semble avoir dit vrai. La batterie toujours aussi véloce (encore loin certes du monstre Torturer) prend d'ailleurs nettement moins de place dans le mixage afin de laisser à l'auditeur le soin de décortiquer le travail effectué. Ce son compressé et propret (le début limite « core » de « Impaled Upon The Tongue Of Sathan » donnera la moue aux fans de la première heure…), typique du studio Abyss, fera pour sûr débat (contraste énorme avec Walpurgis Rites - Hexenwahn). Studio cher à Helmuth car responsable de grandes influences de Belphegor (Dark Funeral en tête). La boucle est bouclée.

Les atouts mélodiques et brutaux de Belphegor sont toujours bien présents, vous pourrez le constater dès le titre d'ouverture méchamment efficace « In Blood - Devour This Sanctity » (touche orientale, marque de fabrique depuis Goatreich - Fleshcult). L'introduction monumentale du titre éponyme (du pur Belphegor en somme) ou peut-être l'une des meilleures compositions du groupe, « Possessed Burning Eyes » (l'aura d'un Necrodaemon Terrorsathan ?), devront rassasier les fans. Mais cette euphorie des premières écoutes commencera à s'estomper... On remarquera des passages brutaux anodins (« Angeli Mortis De Profundis » ou « Sado Messiah » qui conclut maladroitement l'album) et quelques passages à vide repris sur le fil. Car globalement, chaque titre possède son passage accrocheur, ce qui fait que contrairement aux précédentes galettes, on ne zappe pas systématiquement les morceaux. Un autre point noir majeur, ce sera cette ambiance trop « gentillette » (la production n'aidant pas ce décalage), bien loin du côté malsain et dérangeant que l'on associe à Belphegor. Pas de samples (où sont donc les nonnes nues fouettées ?) ou de paroles outrancières comme l'on pouvait se délecter timidement sur Walpurgis Rites - Hexenwahn (« Satan… Fuck me ! »). C'est bien dommage…

Avec Blood Magick Necromance, Belphegor a osé expérimenter et contrairement à Bondage Goat Zombie, le résultat est plutôt probant. Nul doute que les chevelus s'attendant à du blast à 280bpm pendant 40 minutes seront déçus par un tel virage… Mais avec déjà huit albums derrière eux, ce petit coin de fraîcheur n'est franchement pas déplaisant. Agrémenté d'une atmosphère plus noire ainsi que de titres moins inégaux (et un artwork moins immonde), le futur Belphegor pourrait d'avantage marquer les esprits et ainsi faire de gros dégâts. Affaire à suivre.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

11 COMMENTAIRE(S)

Invité citer
Seb`.
18/01/2011 16:11
Pour moi, Belphegor est intéressant dès que le tempo dépasse les 3 chiffres sur toute la longueur. J'espère, dans le futur, avoir un album de la trempe de Lucifer Incestus.. *Utopie, quand tu nous tiens.*
Donc, j'rejoins Von_Yaourt sur le fait que seuls Angeli Mortis De Profundis, Sado Messiah et In Blood - Devour This Sanctity valent la peine d'être écoutés. Le reste est largement dispensable, même si j'ai quand même apprécié l'album.
von_yaourt citer
von_yaourt
18/01/2011 15:23
Bon, je l'ai écouté via la promotion Deezer et au final je ne suis pas du tout d'accord avec toi : seuls « Angeli Mortis De Profundis » et « Sado Messiah » trouvent grâce à mes yeux, le reste va du merdique à l'anecdotique, clairement pas ce que j'attends de la part du groupe qui a sorti des brûlots comme Necrodaemon et Lucifer Incestus. Mais bon, comme ils n'ont pas sorti de bon album depuis Goatreich ça n'étonnera personne.
Surt citer
Surt
09/01/2011 19:21
Perso j'aime bien le clip et le morceau !! Donc si j'en crois ce que vous dites, à savoir que c'est le plus mauvais morceau de l'album, je peux l'acheter les yeux fermés !
Mitch citer
Mitch
08/01/2011 20:02
note: 7.5/10
Seb`. a écrit : Mitch a écrit : Je rappelle juste que le titre en écoute est le plus faible de l'album (comme chaque titre sur lesquels s'appuient les clips du groupe). Pas d'accord pour le titre "Lucifer Incestus".

Oui exact ! Celui-ci tache le caleçon.
Invité citer
Seb`.
08/01/2011 19:30
Mitch a écrit : Je rappelle juste que le titre en écoute est le plus faible de l'album (comme chaque titre sur lesquels s'appuient les clips du groupe).

Pas d'accord pour le titre "Lucifer Incestus".
Mitch citer
Mitch
08/01/2011 16:07
note: 7.5/10
Je rappelle juste que le titre en écoute est le plus faible de l'album (comme chaque titre sur lesquels s'appuient les clips du groupe).
NightSoul citer
NightSoul
08/01/2011 15:31
J'aime pas ce groupe. J'arrive pas à accrocher.
Pas une grosse perte apparemment.
von_yaourt citer
von_yaourt
08/01/2011 14:50
Pour voir le clip de Impaled Upon The Tongue Of Sathan, qui au passage est aussi naze que le morceau, c'est par là : http://www.bloody-disgusting.com/news/music/1300

En ce qui me concerne je vais faire l'impasse sur cet album, comme je l'ai fait avec Walpurgis et comme j'aurais du le faire avec Bondage.
Invité citer
Seb`.
04/01/2011 16:19
Squirk a écrit : Je me pencherais sur celui ci à sa sortie mais j'essayerais tout de même de me lancer de manière plus attentive dans l'écoute du reste de la discographie du groupe avant de donner un avis définitif sur l'opus.

Alors ne commence surtout pas par Lucifer Incestus. Garde-le pour la fin (;
Squirk citer
Squirk
04/01/2011 02:03
note: 7/10
Je n'ai suivi que d'une oreille distraite l'évolution de Belphegor jusqu'ici, c'est donc un peu en néophyte que j'émets mon avis mais le titre en écoute et ce qui est dit dans la chro' ne me déplais pas du tout.
Sans être absolument terrible, je trouve le côté lent et écrasant de l'extrait (qui semble en plus ne pas être un des meilleurs de l'album) assez sympa. Je me pencherais sur celui ci à sa sortie mais j'essayerais tout de même de me lancer de manière plus attentive dans l'écoute du reste de la discographie du groupe avant de donner un avis définitif sur l'opus.
Chri$ citer
Chri$
03/01/2011 18:22
Dommage! J'aurais espéré un album de la trempe de Pestapocalypse, au moins...déjà que je n'étais pas emballé par Walpurgis, sur lequel j'ai fait l'impasse...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Belphegor
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (8)  7.75/10
Webzines : (30)  8.06/10

plus d'infos sur
Belphegor
Belphegor
Death/Black - 1992 - Autriche
  

tracklist
01.   In Blood - Devour This Sanctity
02.   Rise to Fall and Fall to Rise
03.   Blood Magick Necromance
04.   Discipline Through Punishment
05.   Angeli Mortis De Profundis
06.   Impaled Upon the Tongue of Sathan
07.   Possessed Burning Eyes
08.   Sado Messiah

line up
parution
14 Janvier 2011

voir aussi
Belphegor
Belphegor
Bondage Goat Zombie

2008 - Nuclear Blast Records
  
Belphegor
Belphegor
Goatreich - Fleshcult

2005 - Napalm Records
  
Belphegor
Belphegor
Lucifer Incestus

2003 - Napalm Records
  
Belphegor
Belphegor
Necrodaemon Terrorsathan

2000 - Last Episode
  
Belphegor
Belphegor
Conjuring The Dead

2014 - Nuclear Blast Records
  

Essayez aussi
Hyems
Hyems
Antinomie

2007 - Restrain Records
  
Cyanic
Cyanic
Litanies Of Lust Unholy

2012 - Ghastly Music
  
Immemoreal
Immemoreal
Temple Of Retribution

2001 - Blackend Records
  
Withered
Withered
Dualitas

2010 - Prosthetic Records
  
Sarcasm
Sarcasm
Esoteric Tales Of The Unserene

2019 - Chaos Records
  

Psychonaut 4
Beautyfall
Lire la chronique
Bones
Gate Of Night (EP)
Lire la chronique
Dream Theater
Six Degrees of Inner Turbul...
Lire la chronique
Salò
Sortez vos morts (EP)
Lire la chronique
Within The Ruins
Black Heart
Lire la chronique
(DOLCH)
Feuer
Lire la chronique
Stabbed
Defleshed By Reptiles (Démo)
Lire la chronique
Anguis Dei
Angeist
Lire la chronique
Archaic Thorn
Eradication
Lire la chronique
Torture Throne
Stench Of Innocence (EP)
Lire la chronique
Riverside
Wasteland
Lire la chronique
Hyperdontia
Abhorrence Veil / Excreted ...
Lire la chronique
Tempestarii
Chaos at Feast
Lire la chronique
Hulder
Godslastering: Hymns Of A F...
Lire la chronique
Bleedskin
Blood Reign
Lire la chronique
Candiria
300 Percent Density
Lire la chronique
Vulgarite
Fear Not the Dark nor the S...
Lire la chronique
Touché Amoré
Lament
Lire la chronique
Dream Theater
Metropolis, Pt. 2 – Scenes ...
Lire la chronique
White Magician
Dealers of Divinity
Lire la chronique
5ème cérémonie des BM Awards
Lire le podcast
The Bishop of Hexen
The Death Masquerade
Lire la chronique
Koffin
Nailed Into The Coffin (Démo)
Lire la chronique
Kataklysm
Unconquered
Lire la chronique
Power Trip
Hornet's Nest (Single)
Lire la chronique
Warside
The Enemy Inside (EP)
Lire la chronique
Phthisis
Embodiment Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Pain of Salvation
In The Passing Light of Day
Lire la chronique
Selbst
Relatos de angustia
Lire la chronique
Vacuous
Katabasis (EP)
Lire la chronique