chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
175 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Wolves In The Throne Room - Two Hunters

Chronique

Wolves In The Throne Room Two Hunters
Avant de traiter du cas Krallice (il serait temps, l'arrivée du prochain opus n'étant plus que l'affaire d'une poignée de mois), remettons les choses dans l'ordre avec le deuxième essai de ces mystérieux Ricains. Après un Diadem Of Twelve Stars où Wolves In The Throne Room posait les bases de son style original, le revoilà un an plus tard avec Two Hunters et une signature sur le label en vogue à l'époque, Southern Lord. Ce dernier cherchait-il à agrandir son catalogue jusque là plutôt porté sur les sorties drone/doom/stoner et affiliés en signant ce jeune groupe (formé en 2003) à la musique d'obédience black metal ? Hé bien, pas tant que ça…

Il suffit de voir les personnalités gravitant autour de l'entité pour se rendre compte que le loup n'est pas des plus cernables : album enregistré avec Randall Dunn (connu pour ses collaborations avec Sunn O))) ou Earth) où peut se retrouver la participation de Jessica Keney (des droneux d'Asva, guest sur « Cleansing » et « I Will Lay Down My Bones Among The Rocks And Roots »), il ne manque plus qu'un des encapuchonnés du duo O'Malley / Anderson pour avoir un tableau complet ! Et si l'on commence à regarder les membres live ou temporaires (bonhommes de Hammer Of Misfortune, Middian, Ludicra ou même Ghoul), on ne s'y retrouve pas ! Pourtant, Wolves In The Throne Room peut être vu comme se situant à la croisée de ces groupes, le bruit du drone et l'atmosphérique du post-doom-whatever se mêlant au black metal le plus raw sur Two Hunters. Histoire de continuer dans les faits divers, imagine le Drudkh de Forgotten Legends (ou le Ulver de Nattens Madrigal, quitte à faire dans le name dropping racoleur) qui emmènerait Aaron Turner dans sa cabane au fond du jardin pour faire des choses pas très catholiques, tant le résultat est marqué par les paysages païens et sauvages de l'Amérique.

La galette débute d'une manière que l'on aimerait entendre plus souvent tant elle prend aux tripes : par une transe brumeuse, le temps d'un « Dea Artio » aux atours oniriques où une guitare pleure ses notes sous couverts de nappes sonores que l'on imagine grises comme les arbres nocturnes. Une introduction poétique de douze minutes laissant place à la terreur. Le groupe à l'idéologie particulière prône l'humilité face à la nature et l'on a bien envie de l'écouter lors de « Vastness And Sorrow » et ses tremolos progressivo-épiques mais surtout cadavériques, sorte de « False Dawn » en mode mange-tes-morts où une voix décharnée hurle au rythme d'une batterie frénétique (spéciale d'ailleurs, les blasts étant joués avec une urgence faisant passer leur relative justesse). Un morceau d'une folie démesurée, travaillée et brute comme eux seuls sont capables d'en proposer. Arrive alors le point noir du disque, dans tous les sens du terme, avec la pause « Cleansing » calmant le jeu malgré une conclusion à la rage contenue. Les conditions d'enregistrement ont certainement à voir avec cette position d'attente que l'on y occupe : une improvisation de Jessica Keney se greffe à des guitares à la limite du shoegaze pour un résultat en deçà des deux précédents morcifs. La production, ésotérique et bouillante comme un disque de drone (Randall Dunn aux manettes, rappelons-le !) ainsi qu'une aura mélancolique s'échappant d'arpèges malingres sauvent de l'assoupissement mais Two Hunters souffre d'un décalage qualitatif entre « Dea Artio/Vastness And Sorrow » et « Cleansing/I Will Lay Down My Bone Among The Rocks And Roots (ouf !) ». Pas le désastre le plus complet (pour cela, il faudra aller voir chez son successeur, Black Cascade), le combo ayant assez de talent pour sortir le passage qui fait lâcher prise même lors d'une succession de plan plus banals (mazette, ces guitares telluriques sur « IWLDMBATRAR » (mazette, ce titre casse-couilles quoiqu'on en fasse !)).

Malgré un doublet un poil décevant (surtout par rapport à une première moitié époustouflante), Two Hunters est un deuxième album franchement plaisant, autant que la noirceur des rituels forestiers peut l'être. Le black metal joué par le trio est unique, encore aujourd'hui alors que déboulent en masse des petites têtes à lunettes évoluant dans la même cour. Les mauvaises langues diront que Wolves In The Throne Room n'a pour lui que d'être arrivé quelques années en avance mais ces guitares forgées par une tristesse abrasive sont d'une telle qualité qu'elles coupent et pendent leur organe de serpent. Bien fait.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

Jotun35 citer
Jotun35
17/02/2011 00:21
note: 9/10
Simplement l'un de mes albums de black metal favoris. J'aime beaucoup la démarche et l'état d'esprit du groupe soit dit en passant !
Barak citer
Barak
11/02/2011 19:38
note: 8/10
Yz a écrit : J'ai vraiment bien aimé celui ci, il a beaucoup tourné. Après, hype ou pas je m'en fous un peu...

Pas mieux. Leur musique est bizarrement aussi apaisante que violente et c'est le genre de chose qui me plaît énormément. Et puis alors sur scène, c'est méchamment intense.
Yz citer
Yz
10/02/2011 15:06
note: 8/10
J'ai vraiment bien aimé celui ci, il a beaucoup tourné. Après, hype ou pas je m'en fous un peu...
lkea citer
lkea
10/02/2011 10:04
note: 7.5/10
Häxan a écrit : Groupe attirant mais très surfait, l'album est juste bon, rien de plus.

Plutôt d'accord (cf. la note). Mais il y a des moments d'anthologie parcourant cet album qui valent l'écoute !
Häxan citer
Häxan
10/02/2011 08:20
Groupe attirant mais très surfait, l'album est juste bon, rien de plus.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Wolves In The Throne Room
Post Black Metal
2007 - Southern Lord Recordings
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (12)  8.71/10
Webzines : (19)  8.61/10

plus d'infos sur
Wolves In The Throne Room
Wolves In The Throne Room
Post Black Metal - 2002 - Etats-Unis
  

écoutez
tracklist
01.   Dea Artio
02.   Vastness And Sorrow
03.   Cleansing
04.   I Will Lay Down My Bones Among The Rocks And Roots

Durée : 46 Mns

line up
parution
27 Septembre 2007

voir aussi
Wolves In The Throne Room
Wolves In The Throne Room
Thrice Woven

2017 - Artemisia Records
  
Wolves In The Throne Room
Wolves In The Throne Room
Celestial Lineage

2011 - Southern Lord Recordings
  
Wolves In The Throne Room
Wolves In The Throne Room
Black Cascade

2009 - Southern Lord Recordings
  

Essayez aussi
Heir
Heir
Au Peuple de L’Abime

2017 - Les Acteurs de l'Ombre
  
Rorcal / Process of Guilt
Rorcal / Process of Guilt
Split (Split 12")

2014 - Cal Of Ror / Lost Pilgrims / Nooirax Productions / Bleak Recordings / Wolves and Vibrancy Records / Labyrinth / Chaosphere / GPS Productions
  
Agruss
Agruss
Morok

2012 - Code666
  
Krallice
Krallice
Krallice

2008 - Profound Lore Records
  
Bait
Bait
Revelation Of The Pure

2020 - Les Acteurs de l'Ombre
  

Wyrd
Vandraren
Lire la chronique
Graveland
Hour of Ragnarok
Lire la chronique
Lymphatic Phlegm
Pathogenesis Infest Phlegms...
Lire la chronique
Fleshdriver
Leech (EP)
Lire la chronique
Aborted
Maniacult
Lire la chronique
Haken
The Mountain
Lire la chronique
Chamber Of Unlight
Realm Of The Night
Lire la chronique
10 Code
Ride
Lire la chronique
Abandon
When It Falls Apart
Lire la chronique
Witch Vomit
Abhorrent Rapture (EP)
Lire la chronique
Malevolent Creation
Dead Man's Path
Lire la chronique
Árstíðir lífsins
Saga á tveim tungum II: Eig...
Lire la chronique
Archgoat
Heavenly Vulva (Christ's La...
Lire la chronique
Mr. Bungle
Mr. Bungle
Lire la chronique
Thy Light
Thy Light (EP)
Lire la chronique
Civerous
The Expedition Of Illness (...
Lire la chronique
Sacrifixion
Shower Me In Death (EP)
Lire la chronique
Vanden Plas
Christ Φ
Lire la chronique
Mourning Beloveth
Dust
Lire la chronique
French Black Metal : Les nouveaux sont-ils à la HAUTEUR ?
Lire le podcast
16
Blaze of Incompetence
Lire la chronique
Ungfell
Es Grauet
Lire la chronique
Revenant Marquis
Below The Landsker Line
Lire la chronique
Pa Vesh En
Maniac Manifest
Lire la chronique
Rixe
Collection (Compil.)
Lire la chronique
Ashen
Godless Oath (EP)
Lire la chronique
Sermon Of Flames
I Have Seen The Light, And ...
Lire la chronique
Caverne
La Fin De Tous Les Chants
Lire la chronique
Turn Cold
Break Your Faith (EP)
Lire la chronique
Kirottu
Deity Embers
Lire la chronique