chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
122 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Thy Serpent - Death

Chronique

Thy Serpent Death (EP)
Malgré deux albums suivants de bonne augure, Thy Serpent n'aura pas réussi à créer une œuvre aussi majestueuse que Forests Of Witchery. Le groupe a perdu l'engouement suscité à ses débuts et les membres commenceront alors à délaisser Thy Serpent. Le batteur Agathon, un des piliers depuis 1996, sera ainsi remplacé par un certain Teemu Laitinen. Quant au compositeur principal Sami Tenetz, il focalisera un peu plus son attention à son nouveau métier, puisqu'il créera le sous-label extrême de Spinefarm, Spikefarm Records. Il ne sera d'ailleurs plus seul à la guitare, Thy Serpent recrutera l'un des guitaristes les plus en vogue de la scène metal finlandaise, Tomi Ullgren (Shape Of Despair, Impaled Nazarene, Rapture…). Deux ans après le mitigé Christcrusher, le groupe revient avec un EP sobrement intitulé Death pour tenter de renouer avec leurs anciens adeptes qui auront désertés. Et ma foi, l'objectif semble atteint.

L'artwork façon « Funeral Doom » pouvait laisser présager d'un virage vers une musique nettement plus sombre et mélancolique. Et effectivement, le groupe met de côté son metal plus primaire et très ancré dans l'antichristianisme (« Anti-Christian Dark Metal » selon leurs dires) pour un pas en arrière vers la musique complexe et éthérée de Forests Of Witchery. Les titres « Deathbearer » et « Sleep In Oblivion » (les plus directs) me contrediront à première vue mais l'oreille attentive, vous comprendrez que Death n'est pas un Christcrusher-bis. Pour notre plus grand plaisir, nous retrouverons ces compositions « surchargées » d'arrangements et de breaks divers mais dans un format plus condensé, les rallonges de Forests Of Witchery gâchant en effet par moment le plaisir d'écoute. Un Black Metal luxuriant où l'atmosphère à la fois mystique et triste saura toucher l'auditeur à son point de gravité émotionnel. La faute au chant toujours aussi exceptionnel d'Azhemin (trop méconnu à mon sens) d'avantage porté dans les graves (associés à quelques riffs death, ceci vaudra l'étiquette « black/death » à cet EP pour certains) mais dont les lignes claires et criardes ne laissent pas indemnes. Et puis comment éviter ces mélodies célestes dosées avec une infime minutie, qu'elles soient dans les nappes légères de claviers ou bien dans des riffs plus qu'entêtants (le break crucificateur de « Wounds Of Death » ou le leitmotiv inéluctable de « Parasites »).

Un album complet de cette qualité aurait certainement égalé voire surpassé le grand Forests Of Witchery. Les 22 minutes passent bien trop rapidement, nous ne sommes évidemment pas repus... Encore plus frustrant lorsqu'on sait que cet EP sera le dernier travail de Thy Serpent. Le groupe n'est pas mort cela dit mais subit un « stand-by » à durée indéterminée, d'autant plus que Sami est désormais le guitariste de Beherit et qu'Azhemin est toujours actif chez Soulgrind. On croise les doigts pour un retour proche reprenant les marques de ce magnifique Death. Une réussite.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

donvar citer
donvar
17/02/2011 18:25
La chanson "Wounds of Death" m'a tuée...Bon je crois que ma longue liste d'achats à effectuer s'allonge encore. Je ne vous remercie pas ! Clin d'oeil

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Thy Serpent
Black/Dark Metal mélodique
2000 - Spinefarm Records
notes
Chroniqueur : 4.5/5
Lecteurs : (1)  5/5
Webzines : (9)  3.94/5

plus d'infos sur
Thy Serpent
Thy Serpent
Black Metal mélodique et atmosphérique - 1992 - Finlande
  

écoutez
tracklist
01.   Deathbearer
02.   Wounds of Death
03.   Sleep In Oblivion
04.   Parasites

line up
voir aussi
Thy Serpent
Thy Serpent
Lords Of Twilight

1997 - Spinefarm Records
  
Thy Serpent
Thy Serpent
Christcrusher

1998 - Spinefarm Records
  
Thy Serpent
Thy Serpent
Forests Of Witchery

1996 - Spinefarm Records
  

Sick Of It All
Wake The Sleeping Dragon!
Lire la chronique
Le Canyon - Épisode 22 - Hit-Parade 2018
Lire le podcast
Haunt
Grimoires Of Undead Power
Lire la chronique
Embryonic Cells
Horizon
Lire la chronique
Dodsferd
Diseased Remnants of a Dyin...
Lire la chronique
Machine Head
Catharsis
Lire la chronique
Bilskirnir
In Solitary Silence
Lire la chronique
Skulmagot
Skulled To Death
Lire la chronique
Cemetery Urn
Barbaric Retribution
Lire la chronique
Svartidauði
Revelations Of The Red Sword
Lire la chronique
The Necromancers
Of Blood and Wine
Lire la chronique
Metalhertz #1 - L'influence de Chuck Schuldiner
Lire le podcast
Nag
Nagged to Death
Lire la chronique
Alone in the Mist
Useless
Lire la chronique
Outre-Tombe
Nécrovortex
Lire la chronique
Nachtmystium
Resilient (EP)
Lire la chronique
Au-Dessus + Furia + Mysticum
Lire le live report
Cénotaphe
Horizons (EP)
Lire la chronique
VƆID pour l'album "Jettatura"
Lire l'interview
Iskandr
Euprosopon
Lire la chronique
Armaggedon
The Satanic Kommandantur
Lire la chronique
Infernal Coil
Within a World Forgotten
Lire la chronique
Death Karma
The History of Death & Buri...
Lire la chronique
Mournful Congregation + Ophis
Lire le live report
Corpsessed
Impetus Of Death
Lire la chronique
Blackrat
Dread Reverence
Lire la chronique
Cadaveric Fumes / Skelethal
Heirs Of Hideous Secrecies ...
Lire la chronique
Spiritwood
The Art of the Subliminal W...
Lire la chronique
Metalhertz #3 - "La folie des compositeurs"
Lire le podcast
Requiem
Global Resistance Rising
Lire la chronique