chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
117 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Melechesh - The Epigenesis

Chronique

Melechesh The Epigenesis
Alors que les frimas de l'hiver sont encore bien présent, quoi de mieux que de se replonger dans la dernière œuvre des Israéliens de Melechesh, qui a de quoi réchauffer le plus frigorifié des aficionados d'Immortal, perdu « au cœur de l'hiver » ? « Emissaries » avait sensiblement fait grimper la température à sa sortie, je vous invite cette fois ci à garder le chauffage un minimum allumé avant de lancer « The Epigenesis », car la montée de température est disons… plus progressive.

Sans vouloir comparer trop longtemps « Emissaries » et « The Epigenesis », il faut bien reconnaître que j'ai été surpris par le démarrage de ce dernier, sur un mid tempo franchement cool, « Ghouls of Ninevesh ». D'emblée, l'ambiance s'installe : groove, musicalité en béton, et un Ashmedi toujours aussi barré dans son trip Mésopotamien, l'ensemble porté par une production au top niveau. Seulement, le coup de poing sonore qu'avait été « Rebirth of the Nemesis », et qui ne s'était qu'affirmé au fil des titres d' « Emissaries », laissait fort à penser que Melechesh avait ici sensiblement réduit le tempo. Et ce n'est qu'une fois « The Epigenesis » entièrement consommé que j'ai pu me faire confirmer cette idée : Melechesh a davantage mis en avant le groove et l'ambiance en avant cette fois ci, au détriment peut être d'une certaine puissance et efficacité diront nous.

Alors mettons nous bien d'accord : quand Melechesh met en avant sa dominante thrash, le groupe est encore véritablement porté par les ailes de la grâce musicale (raaah « Sacred Geometry » ce riff à 1mn24 qui ferait headbanguer une pyramide !! « Negative Theology » à 1mn44 n'est pas mal non plus), et l'on a juste envie de dire : encore ! Mais le groupe a préféré cette fois ci limiter les dommages collatéraux sur nos pauvres cervicales et il en résulte que « The Epigenesis » est un album sur lequel il vaut mieux se laisser couler lentement, comme une petite brasse dans un affluent du Nil, plutôt qu'une cavalcade effrénée en compagnie des troupes de Ramsès II, comme pouvaient l'être leurs précédents albums. Ce n'est pas pour rien que le groupe s'autorise de longues plages instrumentales, souvent en fin de morceau (« Ghouls of Ninevesh », « Illumination – The Face of Shamash », le titre éponyme), qui ressemblent d'ailleurs presque à des improvisations mais d'un tel niveau qu'on sent qu'à aucun moment la maîtrise est perdue ; de même que deux instrumentaux « plus oriental tu meurs » parfait pour ambiancer la prochaine danse du ventre de votre chère et tendre (« When Halos of Candles Collide » et « A Greater Chain of Being »).

Mais quand on est un groupe d'exception comme Melechesh, on ne sait pas faire un album moyen. Et donc « The Epigenesis », bien que beaucoup plus « cool » et expérimental, voire…progressif ? que ses prédécesseurs, a tout simplement la classe nécessaire pour récolter une nouvelle fois l'aval de la direction de Thrashocore (c'est moi ça). Je reste cependant sur ma préférence pour « Emissaries », qui d'ailleurs rien qu'au niveau du packaging (pochette mise à part, celle de « The Epigenesis » est sublime) enfonce littéralement le pauvre digipak de ce nouvel album. Mais rien que pour avoir accoucher sur cette pauvre planète en fin de vie de titres comme « The Magickan and the Drones » ou « Sacred Geometry », je déclare Melechesh officiellement d'utilité publique, et espère profiter encore de nombreuses et longues années de leur verve musicale.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

Invité citer
Crom -Cruach
26/11/2011 20:13
Juste pour Ghouls of Nineveh et Grand Gathas, l'album vaut le coup.
Il est un peu moins percutant à mesure que les titres défilent mais c'est encore à 100 coudées au-dessus de beaucoup de groupes !!
Høsty citer
Høsty
25/11/2011 19:37
note: 7/10
Une petite déception pour ma part, j'ai jamais réussi à vraiment rentrer dedans malgré un grand nombre d'écoutes. Les riffs sont beaucoup moins accrocheurs que sur Emissaries
Invité citer
JackDan
02/10/2011 12:29
Un album rempli d'une créativité sans borne Melechesh repousse ses limites encore une fois !
Ant'oïn citer
Ant'oïn
26/02/2011 19:57
note: 9/10
Je ne l'ais pas assez digéré mais j'ai eu une bonne impression, mais c'est clairement pas ce à quoi je m'attendais. J'avais écouté quelque titre par ci par là, et c'était beaucoup plus thrash et nettement moins progressif (qui est je trouve un très bon terme à utiliser pour l'album)

Cet album m'a donc surpris de façon positive et oui les parties "improvisé" (on ne le saura jamais Moqueur) font partie du charme d'un album un peu long mais qui se vie du début à la fin, dans la même atmosphere sans dents de scie. Un bon ptit voyage mais est ce qu'on voudra le faire souvent ? Le temps nous le dira. (bon et puis Grand Gathas of Baal Sin = WAO !!!!)
von_yaourt citer
von_yaourt
26/02/2011 13:06
Faut que je le réécoute mais je l'avais trouvé assez décevant.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Melechesh
Sumerian Black Thrashing Metal
2010 - Nuclear Blast Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (11)  7.77/10
Webzines : (33)  8.1/10

plus d'infos sur
Melechesh
Melechesh
Black / Thrash - 1995 - Pays-Bas
  

tracklist
01.   Ghouls of Nineveh
02.   Grand Gathas of Baal Sin
03.   Sacred Geometry
04.   The Magickan and the Drones
05.   Mystics of the Pillar
06.   When Halos of Candles Collide
07.   Defeating the Giants
08.   Illumination - The Face of Shamash
09.   Negative Theology
10.   The Greater Chain of Being
11.   The Epigenesis

line up
parution
1 Octobre 2010

voir aussi
Melechesh
Melechesh
Enki

2015 - Nuclear Blast Records
  
Melechesh
Melechesh
Djinn

2001 - Osmose Productions
  
Melechesh
Melechesh
Sphynx

2003 - Osmose Productions
  
Melechesh
Melechesh
Emissaries

2006 - Osmose Productions
  

Damnation Defaced
The Devourer
Lire la chronique
Malum
Legion
Lire la chronique
ALL #1 - L'histoire conceptuelle de l'album "Hypertrace"
Lire le podcast
METAL MEAN FESTIVAL XV - 2019
Asphyx + Au-Dessus + Bloodb...
Lire le live report
Kaltfront
Feuernacht
Lire la chronique
Morbid Illusion
In the Crypt of the Stifled
Lire la chronique
Detherous
Hacked To Death
Lire la chronique
ShadowStrike
Legends of Human Spirit
Lire la chronique
Oranssi Pazuzu
Kevät / Värimyrsky (EP)
Lire la chronique
Shit Life
Reign In Bud
Lire la chronique
State Faults
Resonate/Desperate
Lire la chronique
Ebola
III
Lire la chronique
Rogga Johansson
Entrance To The Otherwhere
Lire la chronique
Black Majesty
Seventh Kingdom of Edom (EP)
Lire la chronique
Whore Black Metal : STOP AU SEXISME
Lire le podcast
SYLAK OPEN AIR 2019
Apocalyptica + Black Flag +...
Lire le live report
Ravenzang
Uit een duister verleden
Lire la chronique
DISOWNING pour l'album "Human Cattle"
Lire l'interview
Cerebral Rot
Odious Descent Into Decay
Lire la chronique
Hate
Auric Gates Of Veles
Lire la chronique
Shape Of Despair
Shades Of...
Lire la chronique
METALHERTZ - S02E04 - Symphonic PACA Metal
Lire le podcast
PPCM #21 - Ces ALBUMS que JE NE DEVAIS PAS AIMER
Lire le podcast
Destruction
Born To Perish
Lire la chronique
Metal Church
Damned If You Do
Lire la chronique
Gestapo 666
Satanic Shariah
Lire la chronique
Memoriam
Requiem For Mankind
Lire la chronique
Beheaded
Only Death Can Save You
Lire la chronique
Epitaphe
I
Lire la chronique
Burial Remains
Trinity Of Deception
Lire la chronique