chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
111 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

In Flames - Colony

Chronique

In Flames Colony
Juin 99 : lâchement abandonné par mes parents en Autriche sous prétexte de me faire apprendre la langue locale (et sûrement de se débarrasser de moi et de ma musique de barbare, y sont fourbes), je fais l’emplette d’un cd dont je ne savais absolument rien, si ce n’est une lecture d’une chronique élogieuse dans Hard Force (RIP). Arrivé chez mes hotes, je décide de tester la puissance de la chaîne hi-fi familiale avec mon album nouvellement acquis. Confortablement installé dans le canapé, la télécommande à la main, j’appuie sur « Play »…
….
41min plus tard, un filet de bave se dégage du coin droit de ma bouche tandis que le cd finit sa rotation dans la platine. « C’est quoi ce truc !! » fut ma première pensée consciente, vite suivi d’un « Mais c’est absolument génial !! » qui submergea mon cortex, avide d’analyser cette nouvelle expérience musicale.

Vous l’aurez compris, le cd en question n‘était pas un best off de Chantal Goya mais bel et bien le « Colony » d’IN FLAMES. Voilà le genre d’album qui vous fait reprendre confiance en l’espèce humaine, qui vous fait croire que le trou dans la couche d’ozone c’est pas si grave que ça, et que les Américains sont des gens sympas après tout. Seul petit problème, ça ne dure que 41min, après quoi la dure réalité de la vie vous retombe dessus, le seul remède étant de réappuyer sur « Play ».

« Colony » est une pierre angulaire de mon éducation métal, l’album qui m’a ouvert à la beauté des mélodies guitaristiques combinés à la puissance d’un chant death. C’est pourquoi cette chronique ne sera certainement pas objectif mais pleinement et sciemment subjective et partisane : achetez ce cd !

« Colony », c’est donc tout simplement un ensemble de 11 chansons toutes plus géniales que les autres. A peine le cd enclenché que « Embody the Invisible » démarre et nous en met plein les esgourdes, une mélodie sublime, un son surpuissant, et une batterie explosive. Quand le chant d’Anders se fait entendre, on ne peut qu’acclamer sa meilleure performance (en chant death du moins) à ce jour, son chant est profond, moins rauque et plus discernable qu’auparavant, tout en traduisant une émotion parfaite. L’équilibre entre son chant criard (et parfois à la limite du supportable) des dernières réalisations du groupe et de son chant death des débuts est proprement parfait, quel dommage qu’il n’en soit plus ainsi…

Chaque chanson est un hymne au heavy / death mélodique en puissance, chaque rythmique, chaque riff dégage une énergie fabuleuse, aidé en cela par une production purement parfaite (les Studios Fredman sont encore passés par là). Et il serait sacrilège de ma part de ne pas parler des mélodies de guitares, qui se posent sur chaque chanson et en transcende l’effet : prenez les mélodies d’intro de « Zombie Inc. », de « Embody the Invisible» et de « Resin », et vous avez déjà de quoi pleurer de bonheur pour des années. Et quand ce ne sont pas de simples mélodies, ce sont alors des solos grandioses qui subliment chaque titre : le solo mi-acoustique mi-électrique de « Zombie Inc. » donne des frissons, la même chose pour « Coerced Coexistence », la même chose pour « Resin », la même chose pour « Insipid 2000 », et…..le groupe nous achève avec un solo de virtuose sur « The New World », avec notamment une partie en tapping accompagné de patterns de batterie absolument prodigieux.
Et oserais-je parler de la beauté des passages acoustiques, certes peu nombreux, mais ajoutant une dose de finesse dans ce déferlement électrique, tel ce fabuleux break acoustique de « Zombie Inc. » ou l’instrumental « Pallar Anders Visa », qui nous rappelle qu’IN FLAMES maîtrise aussi bien l’électrique que l’acoustique.

On aura donc compris que musicalement c’est de la balle ce cd. Mais quid de l’émotion ? Chose essentielle si l’en est, elle dégouline sur cet album, et s’exprime de la plus belle des façons à chaque fois. Que ce soit l’un des refrains magnifiques de « Ordinary Story », « Colony » ou bien encore « Zombie Inc. » (décidément une chanson proche de la perfection), une mélodie lancinante et magnifique à la « Resin » ou bien encore la beauté acoustique de « Pallar Anders Visa », on ne peut que s’agenouiller devant tant de talent.
Un coup aux paroles confirme que ce groupe est définitivement grand, chaque ligne étant sujette à diverses interprétations que chacun pourra rattacher à son expérience personnelle. Anders a écrit ici quelques unes de ses meilleures paroles, notamment ce passage sur « Resin » (MA chanson culte sur cet album) : « One night is a mare, two is worse, how can I manage three ? ». Chacun se fera sa propre opinion, mais quand à moi je trouve ça magnifique.

Alors cet album est t-il parfait ? Et bien non, car la perfection n‘existe pas en ce bas monde. Outre cette phrase joliment tournée (n’est-ce pas), il y a deux choses qui ne valent à « Colony » qu’un 19 sur 20 : tout d’abord, pourquoi la reprise de « Behind Space » ne comporte t-elle pas la magnifique partie acoustique présente sur l’originale ? Seconde réclamation, l’album se conclut malheureusement un peu brusquement à la fin de « The New Word », étant donné l’ampleur qu’à cet album pour moi, j’aurais bien aimé avoir une outro à la « Whoracle » pour conclure un tel chef d’œuvre.

Si l’on occulte ces deux points somme toute mineurs, on tient ici l’un des tous meilleurs disques de métal tous styles confondus (à mon humble avis bien entendu), qui me fout toujours une baffe énorme à chaque écoute. A notez que l’édition japonaise comprend une reprise de « Clad in Shadows » de la teneur de « Behind Space » (c'est-à-dire excellente et supérieure en tous points à l’original, si ce n’est toujours ce passage acoustique grrr *oui je sais je rabaches*) et surtout un instrumental électrique de 4 minutes intitulé « Man Made God » et qui….impossible de décrire une telle merveille. Voilà, fin de la chronique, j’espères que je n’ai pas fait trop long, merci de votre attention.

DOSSIERS LIES

Illustrateurs de metal (partie 1)
Illustrateurs de metal (partie 1)
Février 2008
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

22 COMMENTAIRE(S)

von_yaourt citer
von_yaourt
03/12/2007 22:01
note: 5.5/10
Tiens, moi j'aime l'anti-conformisme. j'ai écouté cet album à sa sortie, et au bout de pas mal d'écoutes, je l'ai rangé au placard... il doit ressortir une fois toutes les 5 ans... prochaine écoute dans un an et demi donc !

Probablement l'album qui marque la fin du In Flames supportable, il comporte bien entendu son lot d'énormes longueurs et de riffs plas. Seul Resin est un bon morceau original sur ce Colony, qui est, on est d'accord, probablement l'un des meilleurs albums de ce groupe insipide et surestimé.
citer
becherelle
02/08/2007 00:12
Mon favoris d'in flames , le meilleur album de ma discothèque pour un bon bout de temps (raaah comment resisté a ce break de zombie inc.) . Si seulement IF écoutait ses fans et revenais dans le "death" mélodique !!
Nahik citer
Nahik
07/03/2007 13:32
note: 10/10
Si il ne devait n'en rester qu'un, ce serait celui-là !

"Colony" n'est pas moins qu'une merveille !
Jeck citer
Jeck
06/07/2006 15:30
Eh ouais C'est grâce à cet album que Chris m'a rippé y a qques années que je me suis mis au métal, moi aussi
Un album parfait
Asgiliath citer
Asgiliath
26/08/2005 12:31
note: 10/10
L'album a posseder pour moi avec Jester Race, tout bonnemen ENORME
Jotun citer
Jotun
15/05/2005 12:04
note: 9.5/10
pas mon préféré d'inflames, mais je l'adore quand meme, avec des chansons comme Resin, Pallars et Zombie Inc, un délice
citer
xavier (invité)
05/02/2005
c'est mon préféré de toute leur discographie, il posede une atmosphere que les autre n'ont pas, dommage tout de même que sur pallar anders visa la musique ne soit plus longue.
Arn0ld citer
Arn0ld
05/02/2005
note: 9.5/10
leur meilleur, qui se passe de commentaires.
tinoush citer
tinoush
21/11/2004
Mon album préféré d'IN FLAMES, tout y est! De superbes mélodies, une voix death puissante... Jesper est un très grand compositeur!
Sinon très bonne chronique au passage!
Borealis citer
Borealis
10/06/2004
note: 9/10
hihihi!! oups...
Tu m'en veut pas ?
Chri$ citer
Chri$
08/06/2004
note: 9.5/10
pr la meme raison qui fait que tu ne postes jamais de chroniques...je te laisse deviner tt seul la réponse bobo...
Borealis citer
Borealis
08/06/2004
note: 9/10
Comment ça se fait qu'il était pas chroniqué avant??????????????????????????????????????????????
citer
JotunEric from Lyon
06/06/2004
ca c'est de la critique, j'ai ressenti les meme choses pour cette allbum que toi
grand fan de resin et zombie inc
LaBoule citer
LaBoule
04/06/2004
Excellente chronique pour LE meilleur album d'In Flames. Rien a jeter dans cet album, et Colony,Ordinary Story, Pallars anders visa sont mes préférées
Chri$ citer
Chri$
02/06/2004
note: 9.5/10
je suis d'accord avec toi sur le fait que Behind Space casse un peu le rythme de l'album, notamment avec sa longue intro, je me demande ce que ça aurait donné s'ils avaient attaqués directement par le riff d'intro...

pr Dark Tranquillity promis je m'y met bientot, mais j'ai encore bcp de chroniques à faire avant ça...
narog citer
narog
02/06/2004
Très bonne chronique pour un excellent album!
J'attend avec impatience celle qui me décidera (enfin) à (presque) combler ma discographie de Dark Tranquillity (avec The Gallery).

Sinon comme unique défaut de l'album je serais assez d'accord pour désigner la reprise de Behind Space mais je préconiserais plutôt son éviction totale pour accéder à la perfection (déjà pasque l'originale est inégélable - à mon humble avis - et ensuite pasqu'il se démarque trop des autres morceaux, je saurais pas expliquer en quoi mais disons le, ça fait 'tache').

Ceci était une intervention de narog, militant pro Behind Space '94.
Mitch citer
Mitch
02/06/2004
note: 9/10
Tout a été dit, je sais pas combien de fois j'ai écouté cet album :love:
pis comme Cyd, STYE çà fait vraiment grosse tâche dans leur disco....

vivement une chronique de Dark Tranquillity Chris! Sourire
Jester citer
Jester
02/06/2004
note: 9.5/10
*bave*


bon, je vais quand meêm faire un commentaire un peu plus construit: celui ci et les 2 albums le précédent sont des chef d'oeuvres inégalés (enfin...si on oculte at the gates et dark tranquillity, hein)...
langoustator citer
langoustator
02/06/2004
Mon album d'In Flames favori, alliant puissance, mélodie et magie. C'était mieux avant... Clin d'oeil
Dead citer
Dead
02/06/2004
note: 9/10
En effet, c'est dommage pour les parties acoustiques, mais In Flames a apparemment des problèmes avec ça et il n'y a qu'à écouter leurs lives pour voir qu'ils les zappent toujours. Question de son, de matériel, d'efficacité, ... Allez comprendre Clin d'oeil

Je tenais tout de même à ajouté à cette chronique (déjà bien complète) que cet album est très particulier dans la discographie d'In Flames car c'est le seul qui contient une ambiance aussi forte, grâce notamment à des morceaux aussi fournis que "Colony" et "Ordinary Story".

Une réussite donc que tout bon métalleux se doit d'avoir dans sa collection personnelle.
Dead citer
Dead
02/06/2004
note: 9/10
C'était donc pour colony que tu faisais une chronique aussi longue... Ca le mérite Clin d'oeil
Raoul citer
Raoul
02/06/2004
tout à été dit, pour moi c'est leur meilleur et de loin, c'est une tuerie ultime de bout en bout.
c'est définitivement un des meilleurs skeuds de metal que j'ai entendu, ça c'est certain.
merci à eux.
mais pourquoi maintenant on a STYE, bordel?!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
In Flames
Heavy / Death mélodique
1999 - Nuclear Blast Records
notes
Chroniqueur : 9.5/10
Lecteurs : (47)  9.06/10
Webzines : (15)  8.78/10

plus d'infos sur
In Flames
In Flames
Metal alternatif / Teen-Music Deluxe - 1990 - Suède
  

vidéos
Ordinary Story
Ordinary Story
In Flames

Extrait de "Colony"
  

tracklist
01.   Embody The Invisible
02.   Ordinary Story
03.   Scorn
04.   Colony
05.   Zombie Inc.
06.   Pallar Anders Visa
07.   Coerced Coexistence
08.   Resin
09.   Behind Space '99
10.   Insipid 2000
11.   The New Word

Durée totale : 41:35

line up
voir aussi
In Flames
In Flames
Come Clarity

2006 - Nuclear Blast Records
  
In Flames
In Flames
Battles

2016 - Nuclear Blast Records
  
In Flames
In Flames
The Jester Race

1996 - Nuclear Blast Records
  
In Flames
In Flames
Subterranean (MCD)

1994 - Wrong Again Records
  
In Flames
In Flames
Siren Charms

2014 - Epic Records
  

Essayez aussi
In Arkadia
In Arkadia
Release The Shadow

2006 - Autoproduction
  
Scar Symmetry
Scar Symmetry
Symmetric in Design

2005 - Metal Blade Records
  
Into Eternity
Into Eternity
Buried In Oblivion

2004 - Century Media Records
  
Satariel
Satariel
Phobos and Deimos

2002 - Hammerheart Records
  
Dispatched
Dispatched
Motherwar

2000 - Metal Mind Productions
  

Krypts
Cadaver Circulation
Lire la chronique
HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Flamen
Furor Lunae
Lire la chronique