chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
196 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Liturgy - Aesthethica

Chronique

Liturgy Aesthethica
Si tu as déjà lu quelques-unes de mes chroniques, tu dois connaître ma méthode quand un album me plait particulièrement : une musique, une pochette, une figure de style (parfois) ou une image (surtout), quelques descriptions pour éviter d'être taxé de snob incompétent (la plupart du temps) et hop on défile et refile et mélange encore et encore en comprenant de moins en moins jusqu'à l'accouchement sur papier. Bref, avec sa durée colossale où l'intensité constamment rejouée amène l'hallucination, Aesthethica, ne pouvant qu'appeler une métaphore particulière car fantasmée, s'est logiquement attaché dans mon esprit au mot « Cydonia ». Ho, Wikipédia t'apprendra que ce terme désigne une ville éteinte située en Crète, au bord de la Méditerranée. En creusant un peu, tu verras qu'on n'en connaît rien ou presque, quelques textes la mentionnant, quelques vestiges, l'occasion d'oublier tout réalisme historico-politico-socialo-ainsi de suite, envoyer Thucydide et Socrate se faire voir chez eux et mettre l'imaginaire en route !

Cydonia donc, que j'ai laborieusement introduite ici, a un pied dans la mer et l'autre sur un flanc de colline. Elle lie l'âpreté terrestre, celle que la mathématique des vents transforme en tourbillon écorcheur, à l'obsédance des vagues, celles qui paraissent d'abord lignes courbées puis sérénité droite, vagues toujours différentes, toujours similaires. Au centre se situe cette cité nacrée de blanc, imposante avec ses embouchures ne semblant avoir d'entrée que le nom ; rayonnante d'une clarté semblant trop aiguë pour pouvoir l'apprécier de son long. Elle invite aux regards répétés jusqu'à l'instant où une porte laisse s'apercevoir. Tu t'approches alors, abandonnes le métèque Krallice situé en contrebas à son onanisme sur le bleu des eaux pour pénétrer dans ces rues étranges : les places du marché « High Gold », « True Will » et « Returner » où les pavés grouillent de cris d'anges screamo que critiquera une nouvelle fois le touriste n'arrivant pas à voir ce qu'il y a de pur dans le prématuré ; le forum « Generation » où l'on peut entendre Thordendal discourir des bienfaits de la cocaïne sur la spiritualité ; l'autel « Sun Of Light » et ses entrelacs de notes insaisissables comme des lucioles t'obligeant aux 360 degrés puis l'évanouissement… Ah, Cydonia ! Ton peuple t'acclame d'une voix seule rendue multiple, polyphonie cherchant l' « Harmonia » à laquelle tu réponds par tes trompettes de marbre effilochant leur dur éclat. La frappe de ton bâtisseur modèle les allées, qu'elle rend denses, fuyantes, blastées, concurrentes au ciel lorsqu'elles créent leur propre espace aérien. Mais c'est surtout ton uniformité dans la diversité qui subjugue : tes cambrures se rappellent les unes aux autres ; tes traits mélodieux sont repris à l'envie, dans une version minimaliste ou amplifiée mais constamment belle ; ton labyrinthe est d'une cohérence rendant la traversée aisée, que ce soit dans ce sol palpitant, ces murs liquides évoquant les coups de bourre du De Profondis de Lutomysl exécutés dix tons au dessus (« Glory Bronze », « True Will », « Tragic Laurel »… es-tu sûre d'être grecque et non ukrainienne ?) ou cette géométrie mettant les nerfs à l'épreuve d'une paix dépeinte au poignard (« Red Crown »).

Une absurdité dans l'architecture avec « Veins Of God » et ses aplats posés à la louche, fatigants en fin de visite. On oubliera bien vite ce qui n'est qu'une bonne idée mal placée pour se rappeler de la maestria dont l'ermite de Renihilation a fait preuve pour construire son rêve de métropole. Car rien n'est réel ici, la majesté est trop élevée pour être extérieure à soi, elle est rêvée comme je rêve de Cydonia, cet organisme urbain tranchant l'environnement avec un tel naturel que la coupure est conduit, chemin vers la plus haute tour sur la plus haute butte. Et Liturgy à son sommet, régnant en maître.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

33 COMMENTAIRE(S)

choochoo citer
choochoo
22/04/2020 21:24
note: 8/10
Je crois que l'approche que j'ai pu avoir avec cet album, pendant mes trajets en voiture, est restée trop intellectuelle.

On dirait un piège...

Sibyllin et exigeant certes mais ce n'est pas le Dark Soul du Black Metal...

Bon, je retourne sur Abigor
LANGOUSTE citer
LANGOUSTE
16/02/2015 20:32
T'as pas à t'en faire, il est énorme ce morceau.
Morgath citer
Morgath
16/02/2015 15:58
note: 9/10
En fait je l'ai pas écouté, j''ai préco l'album et j'attend de l'avoir pour juger l'album en un bloc, du coup je flippe un peu quant à l'évolution du groupe ^^
lkea citer
lkea
16/02/2015 10:37
note: 8.5/10
Morgath a écrit : A chronique ambitieuse, album ambitieux.
A chronique excellente, album excellent. Sourire

Le réel problème de ce groupe est sa classification. On essaye plus de nous mettre face à la lumière qu'aux ténèbres, donc pourquoi pas : Light Metal Clin d'oeil


Merci beaucoup !

Quant à la classification, Liturgy est un casse-tête c'est vrai. Je ne sais pas si tu as écouté leur nouveau morceau mais ça s'annonce encore plus compliqué qu'avant Mr Green
Morgath citer
Morgath
16/02/2015 09:48
note: 9/10
A chronique ambitieuse, album ambitieux.
A chronique excellente, album excellent. Sourire

Le réel problème de ce groupe est sa classification. On essaye plus de nous mettre face à la lumière qu'aux ténèbres, donc pourquoi pas : Light Metal Clin d'oeil
gulo gulo citer
gulo gulo
18/01/2012 21:54
note: 9/10
(a vomi)
NightSoul citer
NightSoul
18/01/2012 19:08
note: 5/10
Ecoute In Flames Mr Green
gulo gulo citer
gulo gulo
18/01/2012 16:36
note: 9/10
putain, mais comment j'aimerais que plus de groupes soient joyeux comme ça !
NightSoul citer
NightSoul
18/01/2012 13:34
note: 5/10
Bon j'ai écouté l'album vu que ça a l'air de déchaîner les passions entre fan de Black et fan de Post-Black (en gros).

Sans rentrer dans le débat, j'accroche pas, les leads suraigus avec ce son limite "gameboy-core" m'irritent les tympans au plus au point... Les ambiances sont trop lumineuses pour moi, c'est trop joyeux, une sorte d'épiphanie lumineuse à la limite de l'épilepsie. Sans forcément opter pour le true evil satanic, disons que la part d'ombre, la face cachée des choses, qui plus est lorsque ça trempe dans le mysticisme et l'ésotérisme, m'attire bien plus en terme d'ambiances et d'atmosphères.
Et puis la voix du mec... Non.

Par contre, le batteur est énorme, ça c'est fait. Et d'ailleurs on dirait un clone de Varg !!! Mr Green

Voilà, donc là où Krallice j'aime plutôt bien mais à p'tite dose, là c'est définitivement par pour moi.

P.S : J'ai vu un clip du groupe et promis, même si ça a été tentant, le look du groupe n'influence en rien la note.
crocoscar citer
crocoscar
25/12/2011 03:56
note: 8.5/10
autant renihilation j'avais un peu de mal, la j'adore, c'est plus "aéré" (relativement hein ^^) en restant (surtout) très très très intense !!! les petites touches post-rock / doom par ci par la sont les bienvenues aussi ! dans mon top de 2011 !
Häxan citer
Häxan
20/12/2011 11:32
hum...je commence à aimer, c'est très embêtant.
Barak citer
Barak
17/11/2011 20:01
note: 9/10
chaussure a écrit :
je suis juste un ghost,
piloté par ikea et gulo gulo pour se foutre de la gueule des albums de l'année de Barak.


Mort de Rire
Merci pour la bonne barre de rire Chaussure.

Sinon, plus j'écoute ce disque, plus je l'aime. "Glory Bronze" est un morceau fabuleux.
NightSoul citer
NightSoul
17/11/2011 12:31
note: 5/10
J'ai testé la lecture de la chro' avec la voix de Jean d'Ormesson et c'est pas mal du tout non plus !
Momos citer
Momos
17/11/2011 00:18
note: 2/10
Chaussure, je sais pas qui t'es, mais je t'aime.
lkea citer
lkea
16/11/2011 18:55
note: 8.5/10
chaussure a écrit :
je suis juste un ghost,
piloté par ikea et gulo gulo pour se foutre de la gueule des albums de l'année de Barak.



Traître ! Notre plan est découvert !

Sinon, qu'on soit d'accord, je comprends tout à fait qu'on aime pas Liturgy. Pour le coup le cliché du "un groupe que tu adores ou détestes" s'applique parfaitement.
chaussure citer
chaussure
16/11/2011 18:09
note: 4/10
A non!
15 fois que je me fais avoir devant une telle prose et qu'au moment de cracher ma bile sur cet album, un doute me pousse à le ressortir de sa jaquette et à le réécouter une énième fois.

mais ça suffit Mr Ikea!

le pire, c'est que j'ai à peu près les mêmes images de cette citée immaculée d'or et de nacres en écoutant cet album,
j'y aurai pas forcément pensé de moi même, mais c'est exactement ça... les trucs mathématiques, les formes aigues.. etc etc..

sauf que ces putains d'anges screamo et leur mandoline, ba j'ai envi de les dégommer à la 22 long rifle, non pas que leurs instruments soient désagréables, mais parce qu'ils se foutent de ma gueule (surtout ce "hendrix" qui, je crois, est une vraie tête de con.)

y'a bien des bons morceaux, "returner", "red crown" (très bien celle-ci), et "generation" (pour le côté hypnotique, bien que déjà vu et revu)

mais le reste est franchement pas très inspiré.
les riffs dans les HF sont très redondants et les tonalités empruntées ne me collent pas le cul par terre, loin de là.
j'dirai même que c'est souvent tout bateau...
et je ne parle pas de la batterie, géniale les 10 premières minutes, mais les 40 minutes d'après, même à la 1ère écoute, on devine tout les plans et les changement de blasts à l'avance.
allons bon mon cher monsieur, c'est même plus du gimmick à ce niveau là!

"c'est bien chaussure de ramener ta gueule à ce point là, t'as qu'à être chroniqueur toi même (pis ramènes tes riffs un peu, on va se marrer)."

sauf que chaussure n'existe pas.

je suis juste un ghost,
piloté par ikea et gulo gulo pour se foutre de la gueule des albums de l'année de Barak.

Invité citer
Matthias
01/11/2011 22:55
Un album sublime.
L'un des meilleurs de cette année 2011.
lkea citer
lkea
05/06/2011 16:31
note: 8.5/10
Worthless a écrit :
qu'est-ce qu'il a de détestable au passage ce mec?


Pas mal de choses (cf. l'intro de ma chronique de "Renihilation"), et ça va pas en s'améliorant apparemment.

Au fait quelqu'un a lu son bouquin sur ce qu'est le black metal fait par Liturgy ?
Invité citer
Worthless
05/06/2011 16:18
Bon depuis le temps que je vous entend parler de ce groupe, je me suis décidé à découvrir par le clip.
J'aime beaucoup la voix du chanteur (qu'est-ce qu'il a de détestable au passage ce mec?), et l'atmosphère globale du titre,
Barak citer
Barak
02/06/2011 14:39
note: 9/10
Très belle chronique
Très bel album
Très grosse tête à claque ce Hunter Hunt
Mais au final on lui pardonne totalement.
lkea citer
lkea
02/06/2011 11:53
note: 8.5/10
shining a écrit :
En revanche, je ne sais pas trop si j'aime ou je déteste ce que j'entends...


Je te conseille de tenter une écoute, tu devrais y trouver ton compte à mon avis ! Sourire
Momos citer
Momos
02/06/2011 02:46
note: 2/10
Ikea a écrit : Ajout du clip pour "Returner", l'occasion d'aimer le groupe si ce n'est déjà fait et de détester Hunter-Hunt Hendrix (si ce n'est déjà fait).

http://www.youtube.com/watch?v=D2iwAAaEZvE

Pitié, mes yeux.
En revanche, je ne sais pas trop si j'aime ou je déteste ce que j'entend...
BbrBlastard citer
BbrBlastard
01/06/2011 21:22
Je veux dire par là qu'il a plutôt un style Nirvana, et que quand on le voit chanter on se demande s'il n'a pas un effet?
BbrBlastard citer
BbrBlastard
01/06/2011 21:20
Pouah ce clip! Mais le chanteur...noooon!
lkea citer
lkea
01/06/2011 19:41
note: 8.5/10
von_yaourt a écrit : Il faut impérativement lire cette chronique avec la voix de Frédéric Mitterrand ou de Gonzague Saint Brice.

Ho merde, j'ai essayé. C'est affreux. (Saint Bris au fait) Mort de Rire
Niktareum citer
Niktareum
01/06/2011 18:48
En tout cas la musique fait mal aux oreilles. Cette voix!! Mr Green
Keyser citer
Keyser
01/06/2011 18:31
gulo gulo a écrit : bravo
sauf que je suis pas si sûr que ce soit davantage du black que, par exemple, Blut aus Nord


Sur MA, y'en a un qui a appelé ça "pretentious hipster bullshit". Ca me paraît bien vu la chronique Mr Green
von_yaourt citer
von_yaourt
01/06/2011 18:00
Il faut impérativement lire cette chronique avec la voix de Frédéric Mitterrand ou de Gonzague Saint Brice.
lkea citer
lkea
01/06/2011 17:19
note: 8.5/10
gulo gulo a écrit : sauf que je suis pas si sûr que ce soit davantage du black que, par exemple, Blut aus Nord

Compliqué, oui. J'ai du mal à trouver un style précis pour Liturgy (comme pour BaN) et comme il fallait en mettre un, j'ai choisi celui utilisé couramment...
gulo gulo citer
gulo gulo
01/06/2011 16:55
note: 9/10
bravo
sauf que je suis pas si sûr que ce soit davantage du black que, par exemple, Blut aus Nord
lkea citer
lkea
01/06/2011 13:38
note: 8.5/10
Niktareum a écrit : Roh l'autre hey la chronique d'intello-bobo. Mr Green

C'est raccord avec le groupe en même temps Moqueur
Niktareum citer
Niktareum
01/06/2011 13:33
Roh l'autre hey la chronique d'intello-bobo. Mr Green
lkea citer
lkea
01/06/2011 10:45
note: 8.5/10
Ajout du clip pour "Returner", l'occasion d'aimer le groupe si ce n'est déjà fait et de détester Hunter-Hunt Hendrix (si ce n'est déjà fait).

http://www.youtube.com/watch?v=D2iwAAaEZvE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Liturgy
Pure Transcendental Black Metal
2011 - Thrill Jockey Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (15)  6.83/10
Webzines : (13)  7.04/10

plus d'infos sur
Liturgy
Liturgy
Pure Transcendental Black Metal - 2005 - Etats-Unis
  

écoutez
vidéos
Returner
Returner
Liturgy

Extrait de "Aesthethica"
  

tracklist
01.   High Gold
02.   True Will
03.   Returner
04.   Generation
05.   Tragic Laurel
06.   Sun Of Light
07.   Helix Skull
08.   Glory Bronze
09.   Veins Of God
10.   Red Crown
11.   Glass Earth
12.   Harmonia

Durée : 68 Mns

line up
parution
10 Mai 2011

voir aussi
Liturgy
Liturgy
Renihilation

2009 - 20 Buck Spin Records
  
Liturgy
Liturgy
H.A.Q.Q.

2019 - Autoproduction
  
Liturgy
Liturgy
The Ark Work

2015 - Thrill Jockey Records
  

Hyperborée et Thulé ! Encore un thème Arisk ???
Lire le podcast
Coffin Rot
Reduced To Visceral Sludge ...
Lire la chronique
Nordjevel
Fenriir (EP)
Lire la chronique
Morbific
Ominous Seep Of Putridity
Lire la chronique
Werewolves
What a Time to Be Alive
Lire la chronique
Hideous Divinity
LV-426 (EP)
Lire la chronique
Indian
Slights and Abuse / The Syc...
Lire la chronique
Ildfar
Som vinden farer vil
Lire la chronique
Torche
Meanderthal
Lire la chronique
The Plague
Within Death
Lire la chronique
Baphomet
The Dead Shall Inherit
Lire la chronique
Zwiespalt
Distanz
Lire la chronique
Vanden Plas
Beyond Daylight
Lire la chronique
Antagonized
Intense perversion
Lire la chronique
Phantasmagore
Insurrection Or Submission ...
Lire la chronique
Sadistik Forest
Obscure Old Remains (EP)
Lire la chronique
Anthropophagous
Death Fugue
Lire la chronique
Odd Dimension
The Blue Dawn
Lire la chronique
Carnal Tomb
Festering Presence (EP)
Lire la chronique
Blacklisted
No One Deserves to Be Here ...
Lire la chronique
Sorcier Des Glaces
Un Monde de Glace et de Sang
Lire la chronique
Vallendusk
Heralds Of Strife
Lire la chronique
Midnight Betrothed
Dreamless
Lire la chronique
Shadowspawn
The Biology Of Disbelief
Lire la chronique
Jerry Cantrell
Boggy Depot
Lire la chronique
Vanden Plas
Far Off Grace
Lire la chronique
The Devil's Blood
The Time Of No Time Evermore
Lire la chronique
Grave Miasma
Abyss Of Wrathful Deities
Lire la chronique
Impaled Nazarene
Eight Headed Serpent
Lire la chronique
Gärgäntuäh
Dödenlicht (Démo)
Lire la chronique