chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
65 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Noisear - Subvert The Dominant Paradigm

Chronique

Noisear Subvert The Dominant Paradigm
Comme c'est souvent le cas par chez nous, il aura fallu attendre que le label Relapse jette son dévolu sur les Américains de Noisear pour que l'on en entende parler. Pourtant le groupe n'est pas né de la dernière pluie et justifie déjà de quatorze années d'existence, traînant derrière lui une chiée d'albums, de EPs et de splits en tout genre.
Originaire du Nouveau Mexique, le groupe compte en son sein Bryan Fajardo, batteur tentaculaire des excellents Phobia, Kill The Client et Gridlink. Un gage de qualité qui devrait susciter l'intérêt des amateurs de Grindcore. Pour le reste "Subvert The Dominant Paradigm" se présente comme un album de Technical Grindcore, enfin d'après le sticker sur le boitier.

Trente titres pour vingt cinq minutes (si l'on excepte la dernière piste inutile de 20 minutes), pas de surprise nous sommes ici en terrain connu. Le Grindcore fait d'ailleurs parti des styles les plus balisé qui soit et rares sont les groupes qui réussissent à se démarquer par leur originalité. Pourtant c'est un peu ce que réussi aujourd'hui Noisear en proposant une musique qui, certes, reprend les codes du genre mais y apporte une bonne dose de "fraîcheur". Comment? Principalement grâce à un jeu de guitare qui rappelle beaucoup celui des américains de Discordance Axis. Un jeu technique, tout en notes et aux dissonances prononcées donnant à chaque titre un côté épileptique pas piqué des hannetons. "Breaking Bad At The Mulberry", premier morceau de l'album suffit d'ailleurs à donner le ton.

Les titres s'enchainent les uns après les autres, dépassant rarement la minute, dans un chaos sonore maitrisé et rendu audible principalement grâce à une production aux petits oignons que l'on doit à... Scott Hull himself (Agoraphobic Nosebleed, Pig Destroyer...). Inutile de vous dire que le bonhomme sait ce qu'il fait. Chaque instrument nous apparait très clairement sans pour autant donner l'impression de subir un mur de son comme c'est parfois le cas avec d'autres productions de Grindcore, je pense par exemple aux derniers albums de Rotten Sound. Au contraire, Noisear privilégie, comme finalement son nom l'indique, un côté brut et plus noisy. Le parallèle avec Discordance Axis est dès lors évident.

"Subvert The Dominant Paradigm" est donc une véritable déculottée. Le jeu hallucinant de Bryan Fajardo n'y ait pas étranger et apporte beaucoup de variété à l'album notamment grâce à des changements de rythmes à se décrocher les cervicales. De même, l'utilisation de trois chants différents (growl, cris etc...) permet de varier les plaisirs et de rendre l'écoute moins monotone. Car oui, 30 titres de Grindcore, même si l'album ne dure que vingt cinq minutes, il faut pouvoir se les enfiler. Ici, aucun problème, "Subvert The Dominant Paradigm" passe comme une lettre à la poste.

Vous voilà donc prévenus. Noisear propose ici un excellent album de Grindcore qui ravira les esgourdes averties. Relapse à eu le nez creux, encore une fois et bien lui en a pris car comme je le disais plus haut, cela aura permis de faire la lumière sur un groupe qui le mérite.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

8 COMMENTAIRE(S)

AxGxB citer
AxGxB
15/06/2011 21:00
note: 7.5/10
Merci beaucoup. Je ne sais pas pourquoi mais j'en étais convaincu depuis des années à vrai dire... Bon bah je vais modifier la chro en conséquence Clin d'oeil
BBB citer
BBB
15/06/2011 18:05
note: 8/10
Juste pour info, Discordance Axis (avec entre autre Dave Witte à la batterie) n'a jamais été un groupe japonais! Peut-être le nom du chanteur (Jon Chang également chanteur de Gridlink) peut prêter à confusion, mais on avait bien à faire à des amerloques...
Invité citer
Gravedancer
09/06/2011 15:06
Yesss! Bon grind, bonne chro.
Découvert sur 'This Comp Kills Fascists' (vol2 je crois) pour ma part. C'est qu'une compil mais ça mérite une chro, maintenant que j'y pense ...
BbrBlastard citer
BbrBlastard
05/06/2011 21:03
Häxan a écrit : Welcome , belle première chronique ;-)

Pareil! Et puis une belle découverte pour ma part, merci! Le rapprochement avec Discordance Axis était parfaitement choisi!
AxGxB citer
AxGxB
05/06/2011 20:32
note: 7.5/10
Merci bien Clin d'oeil
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
05/06/2011 20:21
Yep bienvenue! En plus t'attaques avec du grind, ça fait plaisir!
Häxan citer
Häxan
05/06/2011 19:47
Welcome , belle première chronique ;-)
Niktareum citer
Niktareum
05/06/2011 19:41
Bienvenue dans la team! Headbang

Si t'as des extraits, on est toujours preneur!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Noisear
Grindcore
2011 - Relapse Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (2)  7.75/10
Webzines : (14)  7.57/10

plus d'infos sur
Noisear
Noisear
Grindcore - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Breaking Bad At The Mulberry
02.   Waiting To Be born
03.   Gestapolis
04.   Inevitable Extinction
05.   Global Warning
06.   Fraudulent
07.   Information Highway To Hell
08.   Stress Pandemic
09.   Inoperative
10.   Deformed By Society
11.   The Rail
12.   The Alternative Is...
13.   Blackout
14.   Slave
15.   Ace Is The King
16.   The Last Spark Of Resistance
17.   Life Consumed You
18.   Ignorance Is Bliss
19.   Minefiled
20.   Fighting Addiction
21.   Borealis Storm
22.   Poisonous Cure
23.   Four Walls
24.   The Perpetual Downfall Of Man
25.   Translucent
26.   Almas For El Infierno
27.   Silent Guilt Of The Reaper
28.   Contaminants Of The Earth
29.   The Blackened Sea
30.   Noisearuption

Durée : 45:58

line up
parution
1 Février 2011

Essayez aussi
Rotten Sound
Rotten Sound
Exit

2005 - Spinefarm Records
  
Pig Destroyer
Pig Destroyer
Book Burner

2012 - Relapse Records
  
Brutal Truth
Brutal Truth
Need To Control

1994 - Earache Records
  
Leng Tch'e / Fuck The Facts
Leng Tch'e / Fuck The Facts
Split-CD (Split-CD)

2008 - Power It Up Records
  
Blockheads
Blockheads
Shapes Of Misery

2006 - Overcome Records
  

Stortregn pour l'album "Emptiness Fills The Void"
Lire l'interview
Albionic Hermeticism
Ancient Hermetic Purity
Lire la chronique
Primitive Man / Unearthly Trance
Split (Split-CD)
Lire la chronique
Graven Maul
Crushed Skull Moon (EP)
Lire la chronique
Carnation
Chapel Of Abhorrence
Lire la chronique
Get The Shot
Infinite Punishment
Lire la chronique
Spaceslug
Eye The Tide
Lire la chronique
White Wizzard
Infernal Overdrive
Lire la chronique
Deafheaven
Ordinary Corrupt Human Love
Lire la chronique
Lofofora
L'épreuve du concert (Live)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 15 - Sky Valley Summer Vibes sous l'Océan
Lire le podcast
PPCM #1 - Faut être un peu pessimiste (Pessimist)
Lire le podcast
Mars Red Sky
Stranded in Arcadia
Lire la chronique
Beyond Carnage
Profane Sounds Of The Flesh...
Lire la chronique
Iskald
Innhøstinga
Lire la chronique
Regnat Horrendum
Heathenland
Lire la chronique
Diocletian + Fin + Funeral Desekrator
Lire le live report
Thou
Rhea Sylvia (EP)
Lire la chronique
Wombripper
From The Depths Of Flesh
Lire la chronique
Ozzy Osbourne
No More Tears
Lire la chronique
Metallica
The $5.98 EP - Garage Days ...
Lire la chronique
Black Sabbath
13
Lire la chronique
Blood Of The Wolf
II: Campaign Of Extermination
Lire la chronique
MoM Poésique - Saor / "La Colline sentant les thyms"
Lire le podcast
Torture Rack
Malefic Humiliation
Lire la chronique
Black Howling
Return of Primordial Stillness
Lire la chronique
Isengard
Høstmørke
Lire la chronique
Devastatiön
Drink With The Devil (EP)
Lire la chronique
Mortem
Deinós Nekrómantis
Lire la chronique
Animals as Leaders
The Joy of Motion
Lire la chronique