chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
132 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Hatriot - Hatriot

Chronique

Hatriot Hatriot (Démo)
Le thrash est une affaire de famille, surtout lorsqu'on cause bay area et premières effluves sanglantes de l'âge d'or eighties. Jadis premier chanteur de TESTAMENT, Steve « Zetro » Souza préfère ensuite rallier EXODUS, non sans avoir laissé une trace sur « Over The Wall », « The Haunting » et autres « Alone In The Dark » - où il figure en guest sur « First Strike Still Deadly » - et surtout après avoir déniché son successeur, un Chuck Billy qu'il épaulera bien plus tard au sein de DUBLIN DEATH PATROL. Et puisqu'on tape dans l'arbre généalogique, au tour du fiston Cody Souza de venir épauler sa légende de père dans HATRIOT, nouveau combo de classic thrash à l'ancienne qui n'est pas sans rappeler … EXODUS of course !

Mais un nom n'ouvrant pas toutes les portes, passage par la case démo obligatoire pour aguicher les labels, Zetro ayant sans doute une idée derrière la tête en revenant à ses premières amours. La brillante parenthèse TENET refermée, place à HATRIOT donc, et son thrash vintage aux relents mélodiques classieux évoquant tout aussi bien HEATHEN que FORBIDDEN. Sur le papier, ça devrait donc fonctionner comme sur des roulettes, la paire Drew Gage/Kosta Varvatakis assurant plutôt pas mal des parties de guitare attendues mais la plupart du temps bien efficaces. Mais la faille, et il y en a une maousse, vient d'où on ne l'attend pas avec un Zetro complètement à la ramasse, le placement catastrophique de sa voix n'arrangeant pas les affaires d'une « The Fear Within » déjà bien mollassonne. Ça s'arrange un peu dès que le groupe accélère le tempo et se résout à singer le EXODUS de « Tempo Of The Damned », « Weapons Of Class Destruction » ayant pour elle un riff Holtien en diable et d'excellents solis faisant honneur à la H Team. Et si le batteur Alex Bent ne tient évidemment pas la comparaison des cogneurs émérites Bostaph et Hunting, le niveau de jeu satisfaisant des six-cordistes suffit à faire passer la pilule, du moment qu'on fait abstraction de la pâle prestation d'un Steve Souza qu'on a connu ô combien plus concerné. Malgré les récents appels du pied de Zetro, sa réintégration dans EXODUS n'est pas pour demain et vu la solidité du robuste Rob Dukes au poste, on ne trouvera pas grand monde pour s'en plaindre (cf les récentes déclarations de Gary Holt à ce sujet) ! Au-delà du cas Souza, on conseillera à HATRIOT de changer de chanteur et de ne pas trop forcer le trait de la comparaison avec EXODUS sous peine de passer éternellement pour d'aimables suiveurs, les gratteux en ayant suffisamment sous la pédale pour proposer, j'en suis sûr, un contenu plus satisfaisant que cette première démo en demi teinte, en téléchargement libre à cette adresse :

http://www.megaupload.com/?f=XN7R0YYL.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Hatriot
Thrash metal
2011 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 2.5/5
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  3.5/5

plus d'infos sur
Hatriot
Hatriot
Thrash metal - 2010 - Etats-Unis
  

tracklist
01.  The Fear Within
02.  Weapons Of Class Destruction
03.  Globacidal
04.  The Mechanics Of Annihilation

Durée : 19:55

line up
voir aussi
Hatriot
Hatriot
From Days Unto Darkness

2019 - Massacre Records
  
Hatriot
Hatriot
Dawn Of The New Centurion

2014 - Massacre Records
  
Hatriot
Hatriot
Heroes Of Origin

2013 - Massacre Records
  

Essayez plutôt
Gama Bomb
Gama Bomb
Tales From The Grave In Space

2009 - Earache Records
  
Hatred
Hatred
Madhouse Symphonies

2008 - Twilight-Vertrieb
  
Nekromantheon
Nekromantheon
Rise, Vulcan Spectre

2012 - Indie Recordings
  
Tankard
Tankard
The Meaning Of Life

1990 - Noise Records
  
Annihilator
Annihilator
Carnival Diablos

2001 - SPV
  

Reek
Death Is Something There Be...
Lire la chronique
Engrossed
Initial Decay (Compil.)
Lire la chronique
Pilori
À Nos Morts
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Misanthrope
Bâtisseur de Cathédrales : ...
Lire la chronique
Spell
Opulent Decay
Lire la chronique
Cemetarian
Tomb Of Morbid Stench (Démo)
Lire la chronique
16
Dream Squasher
Lire la chronique
Wayward Dawn
Haven Of Lies
Lire la chronique
October Falls
A Fall of an Epoch
Lire la chronique
Pearl Jam
Yield
Lire la chronique
Gris
Il était une forêt...
Lire la chronique
Odraza
Rzeczom
Lire la chronique
Ectoplasma
White-Eyed Trance
Lire la chronique
Violence Gratuite
EPonyme (EP)
Lire la chronique
Laetitia in Holocaust
Fauci Tra Fauci
Lire la chronique
Winter Deluge
Degradation Renewal (EP)
Lire la chronique
Nekrovault
Totenzug : Festering Peregr...
Lire la chronique
Infestment
Human Altar (Démo)
Lire la chronique
Naglfar
Cerecloth
Lire la chronique
Asofy
Amusia
Lire la chronique
Helfró
Helfró
Lire la chronique
Infestment
Maggots In Your Brain (Démo)
Lire la chronique
Serment
Chante, O Flamme de la Libe...
Lire la chronique
Unearthly Trance
V
Lire la chronique
Kurnugia
Forlorn And Forsaken
Lire la chronique
Misanthrope
Lire l'interview
Iku-Turso
Pakana
Lire la chronique
Massacre
From Beyond
Lire la chronique
Bâ'a
Deus Qui Non Mentitur
Lire la chronique