chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
123 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

HammerFall - Infected

Chronique

HammerFall Infected
Comment ça?! Pas de marteau?! Pas de chevalier cuirassé?! On parle bien de HammerFall là, le groupe qui comptait dans ses rangs des certains Jesper Strömblad (ex-in Flames), Niklas Sundin et Mikael Stanne (Dark Tranquillity) au début de son aventure? Hé bien oui, celui-là même! Pour une fois, les Suédois ont troqué leur apparat fantasy pour une cover plus sobre mais aussi plus horrifique, qui annonce la thématique morts-vivants de ce nouvel album dénommé Infected. Pour l'anecdote, sachez que sur la pochette devait au départ figurer le sigle "biohazard" mais Biohazard a menacé de poursuivre HammerFall qui a dû changer pour cette main tuméfiée! Impensable il y a quelques années!

Des zombies chez HammerFall maintenant alors? Le quintette aurait-il viré death metal old-school? Pas d'inquiétudes à avoir, le décor a changé mais pas la pièce. Je ne connais pas la discographie du combo, à part le précédent opus No Sacrifice, No Victory qui m'avait bien botté (et bien sûr le fameux clip de "Hearts On Fire" avec l'équipe olympique suédoise de curling féminin) mais je ne pense pas me tromper en disant que le groupe continue sur sa lancée, avec toutefois une simplification de sa musique. À savoir que HammerFall fait sur Infected du power metal très majoritairement mid-tempo, épuré des artifices inhérents au genre qu'on attendrait de la part d'un tel groupe. Pas de ça ici (quelques rares traces de claviers néanmoins sur "666 - The Enemy Within" et le final "Redemption"), la recette du groupe se veut directe: des riffs mid-tempo simples et catchy, parfaits pour secouer la tête et/ou taper du pied, et rendus encore plus efficaces par une production béton. Et ça commence d'ailleurs en fanfare avec "Patient Zero" qui, après une introduction typique de films de contaminés, nous offre un riff des plus headbangants à la petite mélodie fort sympathique. Ce genre de motifs, on en rencontrera sur tout l'opus, entre autre "The Outlaw", "Dia De Los Muertos", "I Refuse" ou encore "Immortalized". Mais c'est au natural-born single "One More Time" qu'on décernera la médaille du titre le plus accrocheur pour ses coups de grosse caisse faits pour le live et son riff ultra entraînant. Le faux live "Let's Get It On" ou le fédérateur "Bang Your Head" ne sont pas mal non plus dans le genre remuant.

Tout ça, c'est très bien. Seulement ce genre de morceaux typés single ne doit pas non plus se tailler la part du lion. Le problème, c'est que sur ce Infected, HammerFall se repose trop sur ce type de riff et rythmique basiques et la joue un peu facile. Du coup, dès la moitié de l'opus passée, un sentiment de lassitude commence à apparaître (surtout que l'album dépasse les 50 minutes!), déclenchant un déséquilibre entre les deux parties. Les Scandinaves commencent ainsi à tourner en rond et à se répéter (certains passages de "Dia De Los Muertos" renvoient à "One More Time" par exemple). Par chance, "Redemption" vient clore les débats en beauté du haut de ses 7 minutes. Cette overdose de mid-tempo génère également un autre souci: Infected manque de vitesse, on aurait ainsi apprécié davantage de séquences endiablées comme l'accélération jouissive de "Patient Zero" à partir de 4'19...

Le combo de Göteborg a heureusement plus d'un tour dans son sac et réussit malgré tout à capter notre attention jusqu'à la fin. Grâce, notamment, aux solos de la paire Dronjak/Norgren, véritables cas d'école, qui font souvent décoller des morceaux parfois un peu ternes. "Patient Zero", "Bang Your Head", "Dia De Los Muertos", "I Refuse", "Immortalized", "Let's Get It On" bien rock 'n roll et le meilleur pour la fin, celui de "Redemption", tout ça, c'est de la bonne! Et puis il y a toujours Joacim Cans, l'un des tout meilleurs chanteur de heavy. À l'instar des escapades solitaires de ses guitaristes, il sublime les compositions par des lignes vocales entraînantes qui touchent juste grâce à sa voix magnifique. Les refrains de "Patient Zero", "One More Time" ou "Dia De Los Muertos" sont de bons exemples mais j'ai un petit coup de cœur pour "Send Me A Sign", reprise d'un vieux groupe de heavy hongrois, Pokolgép, une power ballade poignante qui met bien en valeur son talent.

Du coup, ce nouvel album de HammerFall passe finalement plutôt bien malgré un manque de vitesse évident, une recette usée jusqu'à la corde et une thématique zombies quelque peu incongrue chez un groupe de power metal. La première moitié de l'opus se fait même excellente, avant, il est vrai, de baisser en qualité et de tourner un peu rond. Un coup de moins bien rattrapé par des solos bien branlés et le chant percutant de Cans. Simple et efficace, Infected devrait en tout cas faire un malheur en live, ce qu'on ne manquera pas d'aller vérifier au Bataclan début novembre pour le European Outbreak 2011.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Keyser citer
Keyser
21/07/2011 08:49
note: 7/10
Ant'oïn a écrit : HO PUTAIN ! Du hammerfall sur thrasho ! Yeah ! J'ai décroché a partir de chapter V. On verra ce que ça donne mais pour le coup au vue des extraits c'est quand même BIEN EN DESSOUS des anciens. Vivement que tu chroniques Renegades ! Toutes l'ancienne periode est juste énorme.

Va falloir être patient mais je vais m'y mettre petit à petit. Un pote m'a déjà passé la compil' Steel Meets Steel.
Ant'oïn citer
Ant'oïn
20/07/2011 21:11
HO PUTAIN ! Du hammerfall sur thrasho ! Yeah ! J'ai décroché a partir de chapter V. On verra ce que ça donne mais pour le coup au vue des extraits c'est quand même BIEN EN DESSOUS des anciens. Vivement que tu chroniques Renegades ! Toutes l'ancienne periode est juste énorme.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
HammerFall
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (1)  7/10
Webzines : (36)  6.62/10

plus d'infos sur
HammerFall
HammerFall
Power Metal - 1993 - Suède
  

vidéos
One More Time
One More Time
HammerFall

Extrait de "Infected"
  

tracklist
01.   Patient Zero
02.   Bang Your Head
03.   One More Time
04.   The Outlaw
05.   Send Me A Sign (Pokolgép Cover)
06.   Dia De Los Muertos
07.   I Refuse
08.   666 - The Enemy Within
09.   Immortalized
10.   Let's Get It On
11.   Redemption

Durée : 51'18

line up
parution
20 Mai 2011

Essayez aussi
Pantera
Pantera
Cowboys From Hell

1990 - Atlantic Records
  
Falconer
Falconer
Falconer

2001 - Metal Blade Records
  
Oversoul
Oversoul
Me[n]tal Medication

2004 - Night and Day / Slalom Music
  
Lonewolf
Lonewolf
Raised On Metal

2017 - Massacre Records
  
Stormwarrior
Stormwarrior
Heathen Warrior

2011 - Massacre Records
  

HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Flamen
Furor Lunae
Lire la chronique
Grylle
Les Grandes Compagnies
Lire la chronique