chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
129 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Cipher System - Communicate The Storms

Chronique

Cipher System Communicate The Storms
Cipher System, un groupe qui me tient à cœur car il marque mes débuts de chroniqueur et de promoteur (Lifeforce Records, du temps des promos « physiques ») sur votre vénéré Thrashocore (7 ans déjà !), pas mal de souvenirs remontent (encore jeune et innocent…)... Certes le death mélodique moderne de leur premier album Central Tunnel 8 n’aura pas marqué la scène à l’époque mais la qualité des compositions et ce brin de fraicheur « futuriste » étaient plutôt prometteurs pour la suite. Mais le jeune groupe subira des chamboulements de line-up (le chanteur, le guitariste et le batteur ayant quitté l’aventure) et sera gelé pendant un certain temps. Après quelques timides signes de vies, des extraits de démos sur leur MySpace, Cipher System est arrivé à un niveau de stabilité, comptant désormais dans ses rangs le fameux Andreas Allenmark (ex-guitariste d’Anata). Et puis tout s’accélèrera en ce début d’année, le groupe repart au studio Fredman, signe chez Nuclear Blast et s’offre une nouvelle fois les services de Seth (SepticFlesh) pour son artwork. Rien que ça.

Ressorti du fond de l’étagère, mes dires sur Central Tunnel 8 en 2004 n’ont pas tellement changé : un album fort plaisant. C’est donc avec une relative émotion que de retrouver la patte des musiciens originels (guitariste et claviériste), toujours inspirés des méfaits modernes d’un Dark Tranquillity et d’un Soilwork. On retrouve ainsi les deux forces principales passé, à savoir un death mélodique accrocheur aux mélodies froides et cela dès « 7 Inch Cut » (titre composé depuis 2006) au trio final « A Lesson Learned », « Project Life Collapse », « The Failure Starts » (un des titres majeurs), mais surtout ce savoureux côté cyber planant. Le boulot du claviériste dans les arrangements électroniques est assez bluffant (à écouter au casque évidemment). Légèrement en retrait, l’osmose avec le reste des instruments est toujours aussi remarquable. Car niveau riffs, il y a boire et à manger. On jongle du death/thrash (aux relents parfois d’un Mors Principium Est) et à quelques leads mélodiques épiques avec des riffs « power chord » saccadés du pauvre. Un aspect limite « core » que l’on retrouvait déjà sur le précédent opus mais qui demeure ici nettement plus marqué. La nouvelle recrue « de luxe » Andreas Allenmark (guitariste d’Anata de 1997 à 2008) ne faisant ici office que de figuration dans les compositions… Quel gâchis. Johan Eskilsson, tête pensante du groupe, tient toujours la barre et proposera même son chant clair ! On est loin de l’efficacité des refrains d’un Disarmonia Mundi mais le bougre se démène plutôt bien (« 7 Inch Cut ») malgré quelques virées nasillardes « teenage » (« The Starway »). Au milieu, le nouveau frontman Karl Obbel. Un chant linéaire poussif (« Forget To Forgive », façon position fécale) qui arrivera tout de même à faire son effet, à dose homéopathique. La moitié des titres passée, il sera bien difficile de tenir l’écoute… Où sont donc passés les hits « 24 Hours Left » ou « State Unknown » ? Aucune véritable accroche et des compositions d’une terrible pauvreté, sauvées par le travail du claviériste et une fin d’album plus digeste... Communicate The Storms n’est certes pas un bousin mais attendre 7 ans pour un tel résultat ? Cela ne passe pas.

Avoir attendu si longtemps pour un album aussi banal, non. Certains attendaient un coup de fouet dans la maigre scène « death mélodique next gen » (sans touche pop), il faudra prendre son mal en patience. Trop inégal et pauvre, Communicate The Storms est clairement une déception malgré quelques bribes délectables de Central Tunnel 8. Avec le soutient de Nuclear Blast, à l’instar d’un Scar Symmetry, l’on risque d’entendre beaucoup parler de Cipher System. On espère en bien.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

NightSoul citer
NightSoul
20/09/2011 19:46
note: 4/10
Cet album m'a fait l'effet d'un pétard mouillé !
Pathétique.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Cipher System
Death mélodique moderne
2011 - Nuclear Blast Records
notes
Chroniqueur : 5.5/10
Lecteurs : (2)  4.25/10
Webzines : (14)  6.66/10

plus d'infos sur
Cipher System
Cipher System
Death mélodique moderne - 2001 - Suède
  

tracklist
01.   7 Inch Cut
02.   Forget to Forgive
03.   Communicate the Storms
04.   Gods Terminal
05.   End My Path
06.   Objection
07.   The Stairway
08.   A Lesson Learned
09.   Project Life Collapse
10.   The Failure Starts

Durée : 46:29

line up
parution
9 Septembre 2011

voir aussi
Cipher System
Cipher System
Central Tunnel 8

2004 - Lifeforce Records
  

Essayez plutôt
MyGrain
MyGrain
MyGrain

2011 - Spinefarm Records
  
Hypocrisy
Hypocrisy
Catch 22

2002 - Nuclear Blast Records
  
Dystopy
Dystopy
Womb Of The Abyss (EP)

2018 - Autoproduction
  
Soilwork
Soilwork
The Living Infinite

2013 - Nuclear Blast Records
  
Fear My Thoughts
Fear My Thoughts
Hell Sweet Hell

2005 - Lifeforce Records
  

HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Flamen
Furor Lunae
Lire la chronique
Grylle
Les Grandes Compagnies
Lire la chronique