chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
112 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Avrigus - The Secret Kingdom

Chronique

Avrigus The Secret Kingdom
A peine l'EP "The Final Wish" sorti, le duo australien se remit au travail pour composer son premier album. Malheureusement pour eux, Warhead Records dût mettre la clé sous la porte pour des raisons financières. Cela n'empêcha pas le groupe d'écrire et d'enregistrer des morceaux et l'album fut finalement bouclé aux alentours de Janvier 2000. Judy profita d'un séjour en Europe pour démarcher quelques labels et fut mis en relation avec Hammerheart Records grâce à un de ses amis. Avrigus fut rapidement signé pour 2 albums mais "The Secret Kingdom" ne sortit qu'un an plus tard sur "Well Of Urd", un sous-label de Hammerheart Records.

Pas étonnant que Hammerheart soit instantanément tombé sous le charme de la musique des australiens. Avrigus s'est cette fois-ci totalement débarrassé du spectre de Cruciform (voir chronique de "The Final Wish") et vole de ses propres ailes. D'ailleurs, des 4 morceaux de l'EP, ils n'ont ici gardé que ceux qui leur appartenaient pleinement à savoir l'instrumentale "Desolate" et l'excellent "Flesh". Toutefois, le groupe ne s'est pas pour autant détourné de sa direction musicale et affine le style mis en place sur leur première production. Leur musique mélange toujours ces atmosphères lourdes, austères et épiques où la voix angélique de Judy amène une dimension mystique, véritable griffe du groupe. Le chant plus grave de Simon est quant à lui, toujours utilisé avec parcimonie et très intelligemment, lorsque le moment s'y prête. "The Secret Kingdom" s'articule autour de titres tantôt intimistes ("Veritas", "Flesh"), tantôt plus grandioses ("The Grail", "Dark Angels' Ascension", ...) entrecoupés d'interludes typés dark ambiant à l'image du fameux "Desolate" que l'on connaissait déjà, mais l'ensemble demeure néanmoins très cohérent.

Le travail de composition est encore une fois remarquable, des mélodies aux instrumentations sans oublier cette ambiance que le groupe maintient du début jusqu'à la fin... Durant ces 50 minutes, Avrigus nous plonge dans leur univers sans que l'on puisse décrocher une seule seconde. Même s'il demeure encore quelques imperfections, Judy a beaucoup progressé vocalement et nous offre une prestation exceptionnelle, poignante et bouleversante. Un gros travail a également été réalisé en ce qui concerne l'artwork : ce dernier se révèle très classieux et évoque parfaitement l'atmosphère de l'album. Côté production par contre, pas de réelle avancée malheureusement : ça reste toujours aussi approximatif avec des guitares au son immonde et totalement absentes.

Malgré tout ce que j'ai pu entendre durant toutes ces années dans le style, "The Secret Kingdom" reste pour moi une référence absolue. Peu de groupes sont arrivés à produire une musique aussi riche et profonde, aussi triste et touchante... Un album sans prétention mais d'une grande sincérité et d'une grande beauté. Après la sortie de cet album, le duo rencontra de sérieux problèmes d'argent avec son label qui les dégoûtèrent de l'industrie musicale. Ils décidèrent alors de faire un break avec Avrigus pendant un temps. En 2005, la célébration des 10 ans du groupe (de leur rencontre en fait) raviva la flamme et un nouvel album serait en route, un album qui ne devrait pas décevoir les fans selon Simon. J'ai vraiment hâte d'entendre ça.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

7 COMMENTAIRE(S)

Dead citer
Dead
23/01/2007 08:34
note: 8.5/10
Nouvelle chronique !
Borealis citer
Borealis
21/01/2007 21:05
note: 5/10
J'avais acheté cet album au moment de sa sortie. Et le temps n'y a rien fait. Je trouve toujours cette musique balourde, cliché et chiantissime. Désolé, Avrigus n'est pas fait pour moi!
Dead citer
Dead
21/01/2007 18:32
note: 8.5/10
Ant'oïn a écrit : Ha tiens une réécriture, je me rapelais que c'était pourtant une bonne chronique... aprés l'EP une nouvelle pour l'album donc Sourire

Après relecture, j'ai estimé qu'elle ne correspondait pas vraiment à l'album. C'était une de mes premières chroniques et j'avais beaucoup moins de connaissances à l'époque... Nouvelle chronique dans la semaine pour compléter la discographie de cette excellent groupe Sourire
citer
Ant'oïn
21/01/2007 15:29
Ha tiens une réécriture, je me rapelais que c'était pourtant une bonne chronique... aprés l'EP une nouvelle pour l'album donc Sourire
Christliar citer
Christliar
18/10/2005 19:44
The Secret Kindgom a été réédité sur HammerHeart (du moins c'es tsur ce label que je l'ai trouvé) et est redevenu trouvable sans trop de difficulté.
citer
kirk
22/12/2004
Et bien je suis conquis, je vais acheter cet album dès que je peux. Merci pour cette chronique !
Dead citer
Dead
01/07/2004
note: 8.5/10
J'ai trouvé des mp3 pour illustrer ma chronique. Amateurs de metal gothique, je vous conseille vivement de jeter une oreille sur ces deux morceaux Sourire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Avrigus
Doom atmosphérique épique
2001 - Hammerheart Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (2)  6.25/10
Webzines : (10)  7.25/10

plus d'infos sur
Avrigus
Avrigus
Doom atmosphérique épique - 1995 - Australie
  

tracklist
01.   Overture
02.   Solitude - Salvation
03.   Dark Angels' Ascension
04.   Veritas
05.   Qliphoth
06.   Desolate
07.   Flesh
08.   'Til Death Do Us Unite
09.   Shade Of My Heart
10.   The Grail

Durée : 52 min.

line up
voir aussi
Avrigus
Avrigus
The Final Wish (MCD)

1998 - Warhead Records
  
Avrigus
Avrigus
Beauty and Pain (EP)

2010 - Autoproduction
  

Sulphur Aeon
The Scythe of Cosmic Chaos
Lire la chronique
Strigoii
The Oldest of Blood
Lire la chronique
Hwwauoch
Hwwauoch
Lire la chronique
Deicide
Overtures Of Blasphemy
Lire la chronique
Gama Bomb
Speed Between the Lines
Lire la chronique
Dirge
Lost Empyrean
Lire la chronique
Hats Barn
S.h.e.o.L (EP)
Lire la chronique
Sick Of It All
Wake The Sleeping Dragon!
Lire la chronique
Le Canyon - Épisode 22 - Hit-Parade 2018
Lire le podcast
Haunt
Grimoires Of Undead Power
Lire la chronique
Embryonic Cells
Horizon
Lire la chronique
Dodsferd
Diseased Remnants of a Dyin...
Lire la chronique
Machine Head
Catharsis
Lire la chronique
Bilskirnir
In Solitary Silence
Lire la chronique
Skulmagot
Skulled To Death
Lire la chronique
Cemetery Urn
Barbaric Retribution
Lire la chronique
Svartidauði
Revelations Of The Red Sword
Lire la chronique
The Necromancers
Of Blood and Wine
Lire la chronique
Metalhertz #1 - L'influence de Chuck Schuldiner
Lire le podcast
Nag
Nagged to Death
Lire la chronique
Alone in the Mist
Useless
Lire la chronique
Outre-Tombe
Nécrovortex
Lire la chronique
Nachtmystium
Resilient (EP)
Lire la chronique
Au-Dessus + Furia + Mysticum
Lire le live report
Cénotaphe
Horizons (EP)
Lire la chronique
VƆID pour l'album "Jettatura"
Lire l'interview
Iskandr
Euprosopon
Lire la chronique
Armaggedon
The Satanic Kommandantur
Lire la chronique
Infernal Coil
Within a World Forgotten
Lire la chronique
Death Karma
The History of Death & Buri...
Lire la chronique