chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
111 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

The Body / Braveyoung - Nothing Passes

Chronique

The Body / Braveyoung Nothing Passes (Coll.)
Apparemment, Cassiopée n’a pas réglé tous ces comptes avec les sirènes de Poséidon. Celle qui voulait disputer aux nymphes des mers la suprématie de leur beauté revient de sa constellation réclamer vengeance avec comme témoins, les membres de The Body et Braveyoung.

Ces habitués du reportage de guerre s’unissent sur Nothing Passes, une collaboration naturelle pour deux formations ayant partagé une tournée commune ainsi que les services de la chorale The Assembly Of Light Choir. En naissent quatre morceaux publiés par le label At A Loss afin de ne pas oublier ce combat aussi cru que mythologique. Les nombreux locataires travaillant à retranscrire les chocs et pleurs des Néréides-victimes ne trompent pas : tout est habité, empli de désolation bombardée et délicatesse ornementale, Sunn O))) qui aurait fricoté avec des chœurs Danny Elfman-iens sadiques donnant une signification nouvelle et peu engageante aux ciseaux d’Edward aux mains d’argent.

A l’image du nœud marin servant de pochette, tous se mélangent et parlent d’une même voix. La seule impression à retenir est cette progression dans l’horreur relevant de l’histoire mise en musique. Dès le démarrage de « One », on se trouve en caméra embarquée, guitares remuantes et hors-champ glauques suggérés par le ballotement de violons obligeant à monter le volume pour laisser entrer la violence guidant l’empilement. « Two » débute dans un calme dérangé par des larsens évoquant le bruit des mouches en vol, celui qui prend et accable l’oreille (mais sans le côté énervant, ouf !), auxquels succèdent xylophone, batterie martiale et voix célestes configuration « châtiment ». L’enchevêtrement est sanguin et monumental – notamment lors de ce final hurlé qui détruit en un passage ce que le post-hardcore des dernières années a pu créer de montées apocalyptiques, rien de moins – rappelant que l’ogive est à la fois arme de destruction massive et forme instituée par l’architecture gothique. L’éponyme et ses textures allant doucement dans les aigus paraissent être alors une transmission brouillée du front, où s’énumèrent les cadavres issus d’anciennes religions barbares. Splendides. Livides.

On s’accordera à dire que The Body et Braveyoung sont parvenus à adapter leurs envies d’amplifications à « The Vision », reprise d’Exuma, malgré son placement maladroit parmi des titres aux styles et propos différents. Ses mélodies folks appuyées d’une voix féminine tout en joliesse et tristesse transforment malheureusement une œuvre jusque-là cohérente en un assemblage à la conclusion un peu à côté. A part ça, hé, c’est trop court et on en réclame plus, plus de drone pas intello pour un sou (et suffisamment rageur pour donner envie d’alléger son porte-monnaie), plus d’hallucinations, plus de grandeur fatale, plus, plus, plus ! Le résultat est impressionnant pour qui a trouvé The Body trop bêta pour prétendre aux ambiances oméga sur son précédent album All The Waters Of The Earth Turn To Blood. Au regard de la qualité de Nothing Passes, on ne peut qu’espérer que cette association perdurera !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

lkea citer
lkea
15/10/2011 09:15
note: 7.5/10
gulo gulo a écrit : ouais, 'fin, ils sont bons tous seuls, hein (Braveyoung, je connais pas)

Je laisserai une chance à "Anthology" mais "All The Waters..." rien a faire.
gulo gulo citer
gulo gulo
15/10/2011 08:45
note: 9/10
ouais, 'fin, ils sont bons tous seuls, hein (Braveyoung, je connais pas)
lkea citer
lkea
14/10/2011 20:56
note: 7.5/10
Album en écoute sur le site de Brooklynvegan :

http://www.brooklynvegan.com/archives/2011/09/listen_to_the_b.html

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
The Body / Braveyoung
Choral/Drone/Post Hardcore
2011 - At A Loss Recordings
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (5)  9.1/10
Webzines : (2)  8.75/10

plus d'infos sur
The Body
The Body
Industrial / Noise - 1999 - Etats-Unis
  
Braveyoung
Braveyoung
2008 - Etats-Unis
  

écoutez
tracklist
01.   One
02.   Two
03.   Nothing Passes
04.   The Vision

Durée : 36 Mns

line up
parution
27 Septembre 2011

voir aussi
The Body / Krieg
The Body / Krieg
The Body & Krieg (Coll.)

2015 - At A Loss Recordings
  
Thou / The Body
Thou / The Body
You, Whom I Have Always Hated (Coll.)

2015 - Thrill Jockey Records
  
The Body
The Body
Master, We Perish (EP)

2013 - At A Loss Recordings
  
Full Of Hell / The Body
Full Of Hell / The Body
Ascending a Mountain of Heavy Light (Coll.)

2017 - Thrill Jockey Records
  
The Body / Full Of Hell
The Body / Full Of Hell
One Day You Will Ache Like I Ache (Coll.)

2016 - Neurot Recordings
  

HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Flamen
Furor Lunae
Lire la chronique
Grylle
Les Grandes Compagnies
Lire la chronique