chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
67 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Autumn - Cold Comfort

Chronique

Autumn Cold Comfort
Ayant chroniqué un de leur précédents albums, je ne pouvais pas dire que je ne connaissais pas Autumn. D'après ma chronique de "My New Time", il semblerait même que le combo hollandais se débrouillait pas trop mal. Impossible néanmoins de vous sortir ne serait-ce qu'un semblant de mélodie. Alors comme un véritable chroniqueur consciencieux, je suis allé fouiller dans mes archives pour me rafraichir la mémoire, histoire de ne pas dire trop de conneries au sujet de ce cinquième album. Je ne garantis pas le sans faute pour autant.

Première nouvelle : en découvrant "Cold Comfort", j'ai appris que leur précédente production "Altitude" sorti il y a 2 ans, était complètement passé à côté de ma veille musicale. Vous imaginez bien l'état de malaise qui me ronge depuis deux semaines. Deuxième nouvelle : "Altitude" a marqué l'arrivée d'une nouvelle chanteuse. Marjan Welman intervient donc en remplacement de Nienke de Jong, forcée de quitter le groupe pour des raisons de santé. Moins brune, moins fétichiste, la petite nouvelle possède avant tout une voix plus douce et plus sensuelle, tout en restant dans la catégorie des EVPL (Empruntes Vocales à Personnalité Limitée) qui compte décidément pas mal de monde. Troisième nouvelle : Autumn a décidé de faire un pas en avant dans l'évolution de sa musique, abandonnant le metal gothique classique pour un style un peu plus recherché. Et ça pour le coup, c'est plutôt une bonne nouvelle.

Enfin je vous dis ça... Ne vous attendez pas non plus à une révolution totale. Autumn reste un groupe de metal gothique et "Cold Comfort" porte en lui tous les gimmicks du genre. Les compositions s'écoutent très facilement et vont droit au but avec des structures, des mélodies et des refrains aussi simples qu'efficaces, orchestrés par le doux chant Marjan. Evoluant désormais dans un registre entre metal et rock, le groupe semble s'assagir avec les années, misant moins sur les murs de guitares que sur la diversification de l'instrumentation et des arrangements. Et pour le coup, ce cinquième album a nécessité beaucoup de travail, cela ne fait aucun doute lorsque l'on prend le temps d'ouvrir ses oreilles à sa richesse. Comme le laissait présager le titre de l'album et son immonde artwork, l'atmosphère se veut froide et aseptisée, renforcée par une utilisation prononcée et très subtile de l'électronique. Là encore, ça change de ce que l'on a l'habitude d'entendre, même si le groupe a tendance à souvent revenir à des intonations plus mielleuses. Dommage.

Sous ses vrais faux airs de metal gothique à chanteuse, leur style se révèle bien plus complexe et intéressant qu'il n'y paraît. Surprenante, la musique des Hollandais l'est à bien des égards, notamment dans ses inspirations progressives. Autumn parvient à intégrer des passages irrésistiblement déconstruits, des sonorités délicieusement désuètes et quelques excellentes lignes de basse témoignant d'un talent de composition remarquable, en totale incohérence d'ailleurs avec toutes les banalités que leur musique propose la moitié du temps. Le morceau le plus représentatif de ce déséquilibre est sans conteste "Retrospect", ou comment la grâce et le superficiel peuvent cohabiter... Heureusement, les fautes de goûts sont rares et l'album nous propose dans l'ensemble, de solides compositions à l'image de l'ouverture "The Scarecrow" et son riff entêtant, du TheGatheringien "Alloy" ou du très progressif "Naeon".

Malheureusement, "Cold Comfort" souffre de quelques défauts dont le principal selon moi concerne la production. Le son y est ici mortellement plat, absolument sans relief. La saturation n'a aucune puissance, le chant est totalement noyé dans la masse et le reste forme un gloubiboulga qui aurait mérité un tout autre traitement. Etrange pour une formation de cette envergure évoluant sur un label aussi prestigieux que Metal Blade. Il n'y a finalement que dans les moments calmes que l'on parvient à bien distinguer tous les instruments, choses d'autant plus regrettable que ce ne sont pas forcément les meilleurs. Et pour le reste des doléances, je dirais simplement que malgré tous ses efforts pour s'extraire de la masse, Autumn n'a pas encore eu le courage de se lâcher pleinement, nous servant trop de gothiqueries de base pour passer à un autre niveau. Mais le potentiel y est c'est certain, j'en veux pour preuve les nombreux traits de génie qui parsèment ces 49 minutes. Alors qui sait, le chef-d'oeuvre sera peut-être pour 2013.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Autumn
Metal/rock gothique à tendance progressive
2011 - Metal Blade Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (14)  7/10

plus d'infos sur
Autumn
Autumn
Metal/rock gothique à tendance progressive - 1995 - Pays-Bas
  

écoutez
tracklist
01.   The Scarecrow
02.   Cold Comfort
03.   Black Stars in a Blue Sky
04.   Retrospect
05.   Alloy
06.   End of Sorrow
07.   Naeon
08.   Truth Be Told (Exhale)
09.   The Venamoured

Durée : 49 min.

line up
parution
4 Novembre 2011

voir aussi
Autumn
Autumn
My New Time

2007 - Metal Blade Records
  

Emigrate
Silent So Long
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 20 - Danger.
Lire le podcast
Ende
Goétie Funeste
Lire la chronique
Fantômas
Fantômas (Amenaza Al Mundo)
Lire la chronique
Candelabrum
Portals
Lire la chronique
Firtan
Okeanos
Lire la chronique
Nécropole
Solarité
Lire la chronique
Beherit
Drawing Down The Moon
Lire la chronique
Selvans
Faunalia
Lire la chronique
Mutilated By Zombies
Scripts Of Anguish
Lire la chronique
Cultes Des Ghoules
Sinister, Or Treading The D...
Lire la chronique
Khragkh
ΓVΛΩ
Lire la chronique
Revocation
The Outer Ones
Lire la chronique
PPCM #2 - What'SUP ?! (Supuration et l'année 1993)
Lire le podcast
Daagh
Daagh (EP)
Lire la chronique
Mes hallucinations auditives : PANPHAGE
Lire le podcast
Danzig
Danzig
Lire la chronique
Satan's Satyrs
The Lucky Ones
Lire la chronique
Sleeping Peonies
Glitterghast
Lire la chronique
Cosmic Church
Täyttymys
Lire la chronique
1914
The Blind Leading The Blind
Lire la chronique
Life Of Agony
Ugly
Lire la chronique
Barús
Drowned
Lire la chronique
Evoken
Hypnagogia
Lire la chronique
Necrot
Blood Offerings
Lire la chronique
Panphage
Jord
Lire la chronique
Pillars
Onward To Nothingness
Lire la chronique
Hypocrisy + Kataklysm + The Spirit
Lire le live report
Alain Thievent de l'association LA HORDE SEQUANE (SEQUANE FEST et FOREST FEST OPEN AIR)
Lire l'interview
MYRKVID POUR LA TOURNEE 20 YEARS OF CHAOS
Lire l'interview