chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
135 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Battle Of Britain Memorial - The Aftermath Of Your Bright Beings

Chronique

Battle Of Britain Memorial The Aftermath Of Your Bright Beings
A première vue, ce disque n’est rien d'autre qu’un anachronisme tel qu’on en rencontre parfois. En effet, demander si du screamo/post joué façon milieu des années deux-mille intéresse encore du monde aujourd’hui n’est qu'une question rhétorique car, si ce style a eu ses belles heures, tout semble avoir été dit à son sujet par Envy, Mihai Edrisch ou Daïtro. Avec son ambiance cinématographique et des paroles narrant une nouvelle fois la chute de l’Homme, Battle Of Britain Memorial n’a-t-il pas poussé trop loin ces rappels à l’après-guerre ?

Peut-être, mais il a plus à exprimer qu’une simple nostalgie de nos années d'ados à écouter L’Amour, La Mort et L’Enfance Perdue. Rien que sa situation géographique devrait te mettre la puce à l’oreille : Batte Of Britain Memorial vient de Toulouse, ville d’où proviennent I Pilot Daemon, Plebeian Grandstand et Selenites, des formations qui, sans révolutionner quoi que ce soit, possèdent des atouts suffisamment développés pour convaincre. Les Toulousains qui nous intéressent ici n’infirment pas cette règle, préférant aux clichés le poison distillé par les arpèges ainsi qu’un batteur donnant des coups tristes à un instrument mort depuis longtemps (« Welcome To Rapture » et « Metaphysics Of The Lighthouse » par exemple, dont les riffs introductifs sont raides comme du AmenRa juvénile). A la croisée d’un post-rock sombre parsemé de samples, post-hardcore veine Cult Of Luna et screamo à la française, les six titres constituant The Aftermath Of Your Bright Beings prennent le parti de faire durer leurs montées sans tomber dans l’explosion tue-l’amour, s’appliquant à écorcher d’arrangements faussement tranquilles des compositions aux formes classiques sans être ennuyeuses.

Par sa courte durée, The Aftermath Of Your Bright Beings peut être vu comme un gros EP d'un jeune groupe pressé d'arriver sur le marché ; il marque cependant d’emblée par un chant particulièrement prenant. Ce dernier est d’ailleurs ce qui m’a décidé à parler de ce premier essai, ce qui l’entoure étant globalement trop timide dans les quelques moments nerveux utilisés ici ou là pour marquer seul (« The Fall » et Midnight Blue », où les guitares s’arrêtent à quelques lignes en changeant uniquement de volume). Ses cris malades ou envolées entre l’élevé titubant et l’onirique à la manière de ce qu’a pu nous offrir Michael Schindl (Impure Wilhelmina) sont balancés sans barrage, avec une persuasion permettant d’oublier un concept rabattu (des textes dans la pure tradition et bien écrits, mais j’ai passé l’âge…) et porteuse d’une rage transformant des passages flirtant avec le mièvre en délicates tortures. Un brailleur tellement emporté qu’il nous emmène avec !

Bien que s’essoufflant à sa toute fin par un excès de répétitions de sa formule, The Aftermath Of Your Bright Beings est de ces œuvres auxquelles il manque beaucoup, sauf l’essentiel. De plus, Battle Of Britain Memorial a mis en téléchargement à prix libre son bébé et, des fois que tu aimes quand les choses deviennent physiques, un (joli) digipack est prêt à visiter ta boite aux lettres pour cinq euros. C’est peu pour soutenir un groupe qui ravive un instant ce qui a plu dans ce genre : sa sincérité dans l’effeuillage de sa douleur, couche après couche.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

lkea citer
lkea
20/12/2011 16:30

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Battle Of Britain Memorial
Screamo / Post Rock / Post Hardcore
2011 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 6.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (10)  7.32/10

plus d'infos sur
Battle Of Britain Memorial
Battle Of Britain Memorial
Screamo / Post Rock / Post Hardcore - France
  

tracklist
01.   Welcome To Rapture
02.   Metaphysics Of The Lighthouse
03.   Those Who Hide Their Plight
04.   Cum Tacent Clamant
05.   Midnight Blue
06.   The Fall

Durée : 36 Mns

line up
Essayez plutôt
Aussitôt Mort
Aussitôt Mort
Montuenga

2008 - Purepainsugar
  
Pianos Become The Teeth
Pianos Become The Teeth
The Lack Long After

2011 - Topshelf Records
  
Le Pré Où Je Suis Mort
Le Pré Où Je Suis Mort
Le Pré Où Je Suis Mort (EP)

2007 - Denovali Records
  
Castevet
Castevet
Summer Fences

2009 - Count Your Lucky Stars
  

USBM is SH*T
Lire le podcast
The Smashing Pumpkins
Siamese Dream
Lire la chronique
Sabaton
The Great War
Lire la chronique
Metal Magic XII
Lire le dossier
Abbath
Outstrider
Lire la chronique
Sunn O)))
Life Metal
Lire la chronique
PPCM #20 - Encore plus de Jazz Metal
Lire le podcast
Frostveil
Ephemeral Visions
Lire la chronique
Krypts
Cadaver Circulation
Lire la chronique
HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique