chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
198 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

In Aeternum - Nuclear Armageddon

Chronique

In Aeternum Nuclear Armageddon
Difficile de le nier mais les deux premiers albums d’In Aeternum auront été boudés par un grand nombre. Aucune injustice au contraire, la qualité des brûlots laissait clairement à désirer… Pourquoi donc m’entêter à continuer à chroniquer un groupe black/death de seconde zone ? Tout simplement parce que les Suédois commenceront enfin à se révéler dès ce troisième album Nuclear Armageddon, trois ans après The Pestilent Plague. Le frontman et fondateur David "Impious" Larsson modifiera complètement le line-up de son groupe, recrutant Daniel Nilsson-Sahlin (Setherial) à la guitare et le fameux producteur Tore Stjerna aka « Necromorbus » (ex-Funeral Mist) pour taper sur les fûts. In Aeternum terminera alors son contrat chez Necropolis Records par une compilation de démos et de titres d’ EP’s (Past And Present Sins) et signera chez les Polonais d’Agonia Records. Un nouveau chapitre commence (enfin presque).

Nuclear Armageddon ne chamboulera en rien son style, In Aeternum reprend les bases de The Pestilent Plague, à savoir un black/death blasphématoire sans concession et aux accents thrash, bien loin donc des standards suédois. Les premières écoutes seront cela dit assez circonspectes, le son atomique passé (l’enchaînement fatal entre le studio Fredman puis le Abyss, difficile de faire mieux) laissant place à une production plus claire et bien moins massive. Un défaut qui n’en est pas foncièrement un au final. Le son et le jeu de batterie de Tore Stjerna laissent à l’auditeur le soin de se délecter de ces relents death « groovy » et des accélérations martiales d’avantage orientée black metal (même si Perra Karlsson reste « le » batteur d’In Aeternum). Le groupe ira en effet enrichir ses compositions et les aérer pour mieux placer ses accélérations (« Dawn Of Annihilation » et « Nuclear Armageddon » portent à merveille leur nom) et surtout tenter de gommer la linéarité antérieure (jadis un effort monstrueux que d’écouter la galette d’une traite). Des subtilités toutes relatives (le black/death aggressif dominant) mais qui démarqueront Nuclear Armageddon de ses grands frères. Impossible pour eux de masquer leurs origines suédoises, les rares mélodies (riffs et soli) sont encore bien présentes (« Genocide (Remains Of Retalitation) », « Crucified... The Son Of A Whore » ou « Nuclear Armageddon ») voire même une once d’émotion sur l’interlude acoustique « Ashes And Dust » (Dissection-like). Dommage encore une fois qu’In Aeternum ait nettement sous-exploité cet aspect car la maitrise demeure bien présente. Dawn Of A New Aeon confirmera ce constat frustrant. Car au final, comme ses prédécesseurs, la galette subira des passages fades à rallonge dispensables et particulièrement en première partie («Whirlwinds Of Fire », « The Final Doom »)… Assez malencontreux pour débuter l’écoute. Le chant soporifique et faiblard de David laissera cela dit cette fois entrevoir quelques timides modulations mais n’aidera en rien la chose…

Il aura fallu attendre neuf années d’existence et trois opus pour qu’In Aeternum nous délivre enfin un « bon » album. Certes ce n’est pas encore ça mais les Suédois affûtent d’avantage leur black/death guerrier et antichrétien et délivrent certains passages plutôt redoutables. Nuclear Armageddon annonce ainsi une suite de discographie beaucoup plus intéressante où figurent leurs meilleurs œuvres. Les prochaines chroniques seront les bonnes.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
In Aeternum
Black/Death
2003 - Agonia Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  6.5/10

plus d'infos sur
In Aeternum
In Aeternum
Black/Death - 1994 - Suède
  

tracklist
01.   Prelude to Armageddon
02.   Genocide (Remains of Retaliation)
03.   Whirlwinds of Fire
04.   The Final Doom
05.   Ashes and Dust
06.   Dawn of Annihilation
07.   Sin
08.   Crucified... The Son of a Whore
09.   Attack, Kill, Destroy
10.   Nuclear Armageddon

Durée : 37:54

line up
voir aussi
In Aeternum
In Aeternum
The Pestilent Plague

2000 - Necropolis Records
  
In Aeternum
In Aeternum
Dawn Of A New Aeon

2005 - Agonia Records
  
In Aeternum
In Aeternum
The Blasphemy Returns (EP)

2016 - Pulverised Records
  
In Aeternum
In Aeternum
Forever Blasphemy

1999 - Necropolis Records
  
In Aeternum
In Aeternum
Curse Of Devastation (MCD)

2007 - Pulverised Records
  

Essayez aussi
Martriden
Martriden
Encounter The Monolith

2010 - Autoproduction
  
Immemoreal
Immemoreal
Temple Of Retribution

2001 - Blackend Records
  
Varathron
Varathron
Untrodden Corridors of Hades

2014 - Agonia Records
  
Teitanblood
Teitanblood
The Baneful Choir

2019 - Norma Evangelium Diaboli
  
Combustion Spontanée
Combustion Spontanée
Horraura

2006 - Autoproduction
  

Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique
Borgne
Y
Lire la chronique
Cenotafio
Larvae Tedeum Teratos
Lire la chronique
Maere
I (EP)
Lire la chronique
Orphalis
The Approaching Darkness
Lire la chronique
Slaughter Messiah
Cursed to the Pyre
Lire la chronique
Code Orange
Underneath
Lire la chronique
Pearl Jam
Vitalogy
Lire la chronique
Solothus
Realm of Ash and Blood
Lire la chronique
Myrkur
Folkesange
Lire la chronique
Trauma
Ominous Black
Lire la chronique
Ruin Lust
Choir Of Babel
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
Nibiru
Salbrox
Lire la chronique
Sink
The Holy Testament (Compil.)
Lire la chronique
Church Of Disgust
Consumed By Slow Putrefacti...
Lire la chronique
Lvcifyre
Sacrament (EP)
Lire la chronique
ALL #2 - L'incantation par le sang
Lire le podcast
Sarcofago
Crust (Rééd.)
Lire la chronique
Court Of Chaos Festival
Lire l'interview
Amnutseba
Emanatism
Lire la chronique
Higher Power
27 Miles Underwater
Lire la chronique
Reaper
Unholy Nordic Noise
Lire la chronique
Moraš
Gaze Of The Void (Démo)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Stabat Mater
Give Them Pain (Compil.)
Lire la chronique
Hexekration Rites
Desekration Manifesto (EP)
Lire la chronique
Fange
Pudeur
Lire la chronique
Grift
Budet
Lire la chronique