chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
167 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Beneath The Massacre - Incongruous

Chronique

Beneath The Massacre Incongruous
Déjà 3 ans et demi que Dystopia a littéralement atomisé nos tympans en fin de vie, il était temps pour Beneath The Massacre de revenir et de sortir un troisième album afin de nous achever. Sauf qu’entre temps le condensé de hits de l’EP Marée Noire (bien trop court) et les nombreuses dates de concerts auront permis de se ronger les ongles pendant plus d’un an et demi. Mais enfin, les « brutasses » québécoises rentrent en studio pour confirmer la stature de leur brutal death technique moderne. Ceci face aux nombreux ersatz insipides récemment arrivés, voire même parfois à une concurrence non négligeable au sein du même pays (la très bonne surprise The Last Felony par exemple). Un cachet d’aspirine près de vous ? Incongruous provoque d’immenses douleurs jouissives.

Le redoutable Marée Noire laissait présager d’un futur Beneath The Massacre plus accessible et moins éprouvant malgré une ultra violence toujours aussi conséquente (des compositions plus aérées et accrocheuses qu’à l’accoutumé). C’est plutôt un véritable pied de nez que nous fait la bande de Montréal ici en revenant vers ses prémices… Incongruous reste l’œuvre la plus brutale du groupe à ce jour ! A l’image du nom de leurs titres (un simple mot), une musique directe et sans fioriture privée de quelconque répit (hormis un interlude instrumental sur le titre éponyme) : les chicots sur le bitume, trainé par un poids lourd sous nitro. Grossièrement et sans surprise, une avalanche de riffs injouables, de blasts robotiques et de grognements d’ogre sans aucun temps mort. Une musique si intense et agressive, qu’il faudra nécessairement un nombre d’écoute plutôt conséquent avant de bien pouvoir différencier chaque morceau. Les oreilles en sang et le cerveau en hachis parmentier, à chaque fin d’écoute, tel un plaisir presque sadique, vous aurez curieusement envie d’y retourner pour tenter de réussir à dompter cette bête enragée. Un démarrage canon à la manière de Evidence Of Inequity qui ne s’arrêtera que sur la conclusion « Unheard ».

La barre extrême n’a jamais été aussi haute. Chant toujours sous hormones de mammouth d’Elliot (le bonhomme qui enregistre tout de même ses vocaux en soulevant des haltères) et sans aucune modulation (un défaut pour certains) mais qui ne gêne en rien le dynamisme épileptique présent. Effectivement, le monstrueux batteur n’hésite pas à surcharger la galette de blasts cybernétiques (tous les genres possibles) dans un tempo infernal. Ne cherchez aucune subtilité dans son jeu : martial, froid et redoutable. Au centre du groupe, le guitariste provoquant les Braindrill et autres Origin par ses riffs tordus et techniques au possible sous l’effet « Nintendo » (« Left Hand »). Forte probabilité de mal de crâne si l’on souhaite analyser chaque note du musicien inhumain. Les réticents à leurs débuts « core » et à une production trop synthétique seront heureux d’apprendre que les Québécois continuent dans le sens de Marée Noire. Les « breakdowns » sont désormais quasi-inexistants et le son de Chris Donaldson (Cryptopsy) est toujours aussi parfait pour le style pratiqué (moderne sans être en « plastique »). Mais malgré tous ces points positifs, Incongruous paraît moins mémorable que ses aînés. La galette passe d’une oreille à l’autre mais peu de choses auront été réellement retenues. De mon côté je sortirai du lot les deux hits « Pedestal » et « Damages » (qui me rappelleront l’efficacité de Marée Noire) : orgasmique !

Délicieux chant de bulldozers envoyés par salve depuis le douzième étage, Incongruous saura réduire vos tympans en bouillie en une petite demi-heure. Beneath The Massacre dévoile à ce jour son côté le plus bestial. La recette de leur brutal death technique moderne sans concession fonctionne encore, sorte de Marée Noire mélangé à un Evidence Of Inequity. On regrettera peut-être l’absence de d’avantage de hits, chose que l’on pouvait retrouver sur les précédentes œuvres. D’un autre côté, l’efficacité dégagée et le fait de se repasser en boucle la galette (tel un aliéné) reprendront le dessus. D’ailleurs j’y retourne ! « Incongrue » ? Doux euphémisme.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

7 COMMENTAIRE(S)

von_yaourt citer
von_yaourt
01/04/2012 15:06
note: 8/10
Je l'ai enfin écouté, c'est leur meilleur album, le plus brutal, avec le moins de ralentissements, très bon malgré quelques maladresses. Moins de core, plus de brutal death, bien joué.
Invité citer
Toinar
23/03/2012 19:07
Effectivement, 2 extraits... trop courts.
brutal, bestial, ... vraiment parfait !
c'est tellement bon.
Album commandé, ... je suis dans l'attente.
+
Ander citer
Ander
14/03/2012 17:34
note: 8/10
5 releases et pas un pas de travers, ça fait plaisir de voir un groupe évoluer du côté extrême de la force alors qu'ils ont toujours plus de succès!
Invité citer
Wes
04/03/2012 22:44
Eh beh sa rox sévère du début à la fin de la galette!
Je viens de l'écouter une troisième fois de suite et je n'arrive pas à lui trouver un défaut hormis le fait qu'il soit court...
Bien en forme les cousins ça fait plaisir vraiment.
Plus de breakdowns en effet pour notre plus grand plaisir, cet affranchissement leur sera bénéfique.
Invité citer
Seb`
06/02/2012 17:54
Ca donne très, très envie ! Vivement !
(Rien que les deux extraits en écoute sont jouissifs !)
von_yaourt citer
von_yaourt
06/02/2012 17:29
note: 8/10
Je l'ai pas encore écouté en entier mais il est plaisant de constater qu'ils ont évolué vers l’extrémisme en supprimant leurs breakdowns de merde. Du coup je vais peut être enfin apprécier un de leurs albums de A à Z.
Keyser citer
Keyser
06/02/2012 14:55
Du lourd effectivement! Je regrette juste le manque de mélodies vraiment accrocheuses comme il y en avait avant malgré le côté ultra brutal.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Beneath The Massacre
Brutal Death technique moderne
2012 - Prosthetic Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (12)  8/10
Webzines : (22)  6.85/10

plus d'infos sur
Beneath The Massacre
Beneath The Massacre
Brutal Death technique moderne - 2004 - Canada
  

écoutez
tracklist
01.   Symptoms
02.   Hunted
03.   Left Hand
04.   Hopes
05.   It
06.   Light
07.   Incongruous
08.   Pedestal
09.   Grief
10.   Damages
11.   Unheard

Durée : 32:09

line up
parution
24 Février 2012

voir aussi
Beneath The Massacre
Beneath The Massacre
Dystopia

2008 - Prosthetic Records
  
Beneath The Massacre
Beneath The Massacre
Mechanics Of Dysfunction

2007 - Prosthetic Records
  
Beneath The Massacre
Beneath The Massacre
Evidence Of Inequity (EP)

2005 - Galy Records
  
Beneath The Massacre
Beneath The Massacre
Marée Noire (EP)

2010 - Prosthetic Records
  

Essayez aussi
Abhorrent
Abhorrent
Intransigence

2015 - Willowtip Records
  
Profanity
Profanity
The Art Of Sickness

2017 - Apostasy Records
  
Cryptopsy
Cryptopsy
None So Vile

1996 - Wrong Again Records
  
Ontogeny
Ontogeny
Pillars Of Perversion

2007 - Autoproduction
  
Suffocation
Suffocation
Despise The Sun (MCD)

1998 - Vulture Records
  

Mutilated
In Memoriam (Compil.)
Lire la chronique
Silure
Route De Troche (Démo)
Lire la chronique
Dreamlord
Disciples of War
Lire la chronique
Grief
Torso
Lire la chronique
Havohej
Table of Uncreation
Lire la chronique
Avslut
Tyranni
Lire la chronique
Traveler
Traveler
Lire la chronique
A.A. Williams + Brutus + Cult of Luna
Lire le live report
Verse
Aggression
Lire la chronique
Suppression
Repugnant Remains (EP)
Lire la chronique
Mur
Brutalism
Lire la chronique
Nightbearer
Tales Of Sorcery And Death
Lire la chronique
Diocletian
Amongst The Flames Of A Bvr...
Lire la chronique
Profanatica
Rotting Incarnation of God
Lire la chronique
Sentient Horror
Morbid Realms
Lire la chronique
Botanist à l'occasion de la sortie de Ecosystem
Lire l'interview
NONE #2 - RAVENSIRE - A Stone Engraved in Red
Lire le podcast
In The Woods...
Cease The Day
Lire la chronique
Pa Vesh En
Pyrefication
Lire la chronique
Stormwarrior
Norsemen
Lire la chronique
Desekryptor
Chasm Of Rot (Compil.)
Lire la chronique
Gone In April
Shards of Light
Lire la chronique
Opeth
In Cauda Venenum
Lire la chronique
Black Cilice
Transfixion of Spirits
Lire la chronique
Fields of the Nephilim
The Nephilim
Lire la chronique
Sepolcro
Amorphous Mass (EP)
Lire la chronique
Malignant Altar
Retribution Of Jealous Gods...
Lire la chronique
The Kryptik
When The Shadows Rise
Lire la chronique
And Now The Owls Are Smiling
The Comforting Grip of Misery
Lire la chronique
Gruzja
Jeszcze Nie Mamy Na Was Pom...
Lire la chronique