chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
150 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Katatonia - Discouraged Ones

Chronique

Katatonia Discouraged Ones
Après deux albums et quelques EP, Katatonia effectue LE grand changement de son histoire, à tel point qu'on aurait pu se demander s'il s'agissait bien du même groupe. En effet, le combo entame une nouvelle étape dans sa carrière, en sortant ce "Discouraged Ones" qui est en beaucoup de points différent de son prédécesseur, "Brave Murder Day" (sur lequel j'éviterai de m'attarder pour éviter de m'emballer...). On pourrait presque se demander si Katatonia n'a pas fait exprès d'effectuer autant de changements en si peu de temps, comme pour effacer rapidement un passé pourtant glorieux, allant même jusqu'à changer de logo (qui s'accorde certes plus à cette nouvelle direction musicale). Leur musique passe donc d'un doom vraiment très sombre a un style plus rock mais qui garde tout même l'essence musicale des premiers jours.

Après avoir fait appel à Mikael Akerfeldt (principalement chanteur/guitariste d'Opeth au cas où quelqu'un ne le saurait pas encore où ce serait malencontreusement perdu) pour assurer le hurlement sur leurs précédents albums (Jonas Renkse ayant perdu la faculté d'éructer dans le micro), le groupe a décidé de ne proposer que du chant clair et c'est Jonas qui s'y colle, ayant fait ses classes sur quelques passages de "Brave Murder Day". Et il s'en sort plutôt bien, révélant au grand jour sa voix si particulière, fragile et touchante, s'accordant si bien avec les guitares acérées de Fred Norrman et d'Anders Nyström (ce dernier ayant abandonné le pseudonyme de "Blakkheim").

Et musicalement justement, le changement est également très brutal. Oubliez les 10 minutes de "Brave" : Katatonia est revenu a des morceaux plus "formatés", dépassant rarement les 5 minutes où l'on peut extraire des couplets et refrains. L'album est d'ailleurs beaucoup plus facilement captable, les morceaux étant assez accrocheurs et simples. Et simplistes ? Pas du tout justement. Car Katatonia n'a pas décider de se lancer dans le commercial et s'il y a bien une chose qui n'a pas changé, c'est la puissance émotionnelle que dégagent leurs compositions. Il ne fait aucun doute que ces petits gars ont du talent et savent viser juste, tellement il y règne une sensation de désespoir et de tristesse profonde. Ils jouent d'ailleurs toujours aussi bien avec les dissonances ce qui donne ce cachet si particulier à leur musique.

Ce premier coup d'essai n'est évidemment pas parfait, ne serait-ce qu'en ce qui concerne le chant clair de Jonas (je me demande même si cette phrase est française), encore un peu hésitant et pas tout le temps juste, mais qui ne cessera de s'améliorer dans le futur. Les lignes de chant sont parfois un peu plates et l'album est dans l'ensemble un peu trop homogène, variant rarement les tempos et les ambiances. De plus, le son et le mixage ne sont pas excellents, mais ne gênent (heureusement) pas spécialement le plaisir d'écoute.

"Discouraged Ones" est donc un album charnière dans la carrière du groupe, le premier d'une série de trois albums qui les mèneront jusqu'au chef-d'oeuvre qu'est "Last Fair Deal Gone Down" (cf. chronique sur Thrasho). Et malgré ses défauts, il n'en est pas moins un album somptueux, qui saura sûrement vous toucher de la plus simple des manières, avec seulement une belle voix et quelques notes de guitare... Chapeau bas messieurs !!!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

heylel citer
heylel
27/08/2015 15:30
note: 6/10
le 1er vrai album du katatonia moderne. je le trouve comme une ébauche de tonight's decision. quelques très bons titres (gone, i break) mais ca manque de relief... un album qui malgré tout apporta bcp mais qui a mal vielli !
Jotun citer
Jotun
21/12/2009 10:10
note: 10/10
j'aime beaucoup cet album!
dépressif et mélancolique à souhait!
il est vrai que la voix de Jonas est très plate sur cet album, mais je trouve que ça colle très bien à la musique

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Katatonia
Rock dépressif
1998 - Avantgarde Music
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (12)  8.13/10
Webzines : (15)  8.42/10

plus d'infos sur
Katatonia
Katatonia
Metal/Rock Dépressif - 1991 - Suède
  

écoutez
tracklist
01.   I Break  (04:21)
02.   Stalemate  (04:19)
03.   Deadhouse  (04:35)
04.   Relention  (03:37)
05.   Cold Ways  (05:20)
06.   Gone  (02:47)
07.   Last Resort  (04:35)
08.   Nerve  (04:30)
09.   Saw You Drown  (05:02)
10.   Instrumental  (02:50)
11.   Distrust  (04:55)

Durée : 46:51

line up
parution
27 Avril 1998

voir aussi
Katatonia
Katatonia
July (Single)

2007 - Peaceville Records
  
Katatonia
Katatonia
The Great Cold Distance

2006 - Peaceville Records
  
Katatonia
Katatonia
Viva Emptiness - 10th Anniversary Edition (Rééd.)

2013 - Peaceville Records
  
Katatonia
Katatonia
Viva Emptiness

2003 - Peaceville Records
  
Katatonia
Katatonia
Brave Murder Day

1996 - Avantgarde Music
  

Nekrovault
Totenzug : Festering Peregr...
Lire la chronique
Infestment
Human Altar (Démo)
Lire la chronique
Naglfar
Cerecloth
Lire la chronique
Asofy
Amusia
Lire la chronique
Helfró
Helfró
Lire la chronique
Infestment
Maggots In Your Brain (Démo)
Lire la chronique
Serment
Chante, O Flamme de la Libe...
Lire la chronique
Unearthly Trance
V
Lire la chronique
Kurnugia
Forlorn And Forsaken
Lire la chronique
Misanthrope
Lire l'interview
Iku-Turso
Pakana
Lire la chronique
Massacre
From Beyond
Lire la chronique
Bâ'a
Deus Qui Non Mentitur
Lire la chronique
Hellsodomy
Morbid Cult
Lire la chronique
No/Más
Last Laugh (EP)
Lire la chronique
Groupe Mystère
Album mystère
Lire la chronique
Esoctrilihum
Eternity Of Shaog
Lire la chronique
Amyl And The Sniffers
Big Attraction & Giddy Up (...
Lire la chronique
Sodomisery
The Great Demise
Lire la chronique
ACxDC
Satan Is King
Lire la chronique
Dynfari
Myrkurs Er þörf
Lire la chronique
Hyems
Anatomie des Scheiterns
Lire la chronique
Massacre
Back From Beyond
Lire la chronique
Abhorrence
Evoking The Abomination
Lire la chronique
Resent
Crosshairs
Lire la chronique
Old Corpse Road
On Ghastly Shores Lays the ...
Lire la chronique
Unholy
From the Shadows
Lire la chronique
Ahret Dev
Hellish
Lire la chronique
Abduction
Jehanne
Lire la chronique
5 pépites méconnues du BLACK METAL
Lire le dossier