chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
153 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Necroblood - Necroblood

Chronique

Necroblood Necroblood (EP)
Necroblood est un jeune groupe Francilien qui a vu le jour en 2006. Officiant tout d'abord sous le nom d'Evynkar, le groupe changera son patronyme courant 2010 suite au départ du chanteur/batteur Jesus Krieg. Necroblood sera ensuite rejoint par Rimmon (ex-Seigneur Voland, ex-Kristallnacht) pour l'enregistrement de ce EP deux titres sorti sur le label Français Spikecult (Aosoth, Antaeus, Arkhon Infaustus...). Alors qu'Evynkar était vraissemblablement plus proche d'un black metal assez convenu, Necroblood s'oriente davantage vers un black/death occulte et blasphématoire plus personnel, quelque part entre Blasphemophagher et Vasaeleth.

Deux titres, un par face, avec pour commencer "Necroblood Ceremony". L'auditeur est tout de suite transporté dans une atmosphère ritualistique grâce à cette intro menée par un orgue inquiétant accompagnant une douce averse purificatrice. Puis un coup de tonnerre qui marque l'arrivée tonitruante des guitares. On est alors tout de suite séduit par la production granuleuse, le son gras des guitares et cette basse expressive et bien saturée. On rentre alors rapidement dans la danse, Necroblood imposant son rythme de façon mesuré. Ainsi la batterie cravache avec du semi blast hyper régulier, les riffs sont efficaces bien qu'également linéaires alors que les voix font enfin leur entrée dans cette équation démoniaque. Ces dernières se répondent à tour de rôle. Pas de chanteur principal, le poste étant tenu ici aussi bien par le bassiste que par l'un des deux guitaristes. Les voix, bien caverneuses, sont soulignées par une forte réverb' qui donne tout de suite un côté un peu daté mais en même temps terriblement evil. Necroblood joue ainsi son death metal occulte sans trop de variations si ce n'est ces deux breaks à 2:18 et à 3:57 qui viennent rompre avec la régularité quasi monolithique de ce premier morceau. Il y a même un court solo de quelques secondes pour rajouter encore davantage à l'ambiance déjà bien faisandée.

Face B, Necroblood ne s'embarrasse d'aucune fioriture, nous proposant un morceau déjà un peu plus court et surtout bien inspiré par les Italiens de Blasphemophagher. Si "Goat Cult Command" se montre peut-être moins dense que ce que peut nous proposer leurs homologues transalpins, il n'en reste pas moins un titre intense, primaire et bien foutraque (notamment les premières secondes avec ce solo à vous faire saigner les oreilles) qui rentre directement dans le vif du sujet. Le rythme est ainsi plus soutenu et malgré quelques passages ralentis, ce deuxième morceau se montre plus virulent que "Necroblood Ceremony" qui jouait davantage sur l'ambiance et le côté occulte et blasphématoire.

Difficile de se faire une idée juste et définitive en seulement deux morceaux et tout juste dix minutes. Toujours est-il que pour le genre pratiqué ici, Necroblood a su se montrer particulièrement convaincant et surtout plein de promesses. J'espère que l'avenir verra la sortie d'un album pour que l'on puisse se faire une idée plus précise du potentiel de ces Français. Toutefois, j'ai bon espoir quant à leurs capacités à nous pondre quelque chose qui tienne définitivement bien la route compte tenu de la qualité de ce EP mais aussi de leur précédente démo.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Invité citer
BloodVomit Fistfuck
26/02/2012 19:14
Groupe qui devient de plus en plus puissant à chaque release.

Le prochain EP risque de faire mal.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Necroblood
Blackened Death Metal
2011 - Spikekult Rekords
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (1)  1.5/5
Webzines : (2)  3.75/5

plus d'infos sur
Necroblood
Necroblood
Blackened Death Metal - 2010 - France
  

tracklist
01.   Necroblood Ceremony
02.   Goat Cult Command

Durée : 09:31

line up
parution
15 Août 2011

Essayez aussi
Shackles
Shackles
Traitor's Gate

2009 - Hells Headbangers Records
  
Slugdge
Slugdge
Gastronomicon

2014 - Torn Flesh Records
  
Xenoblight
Xenoblight
Procreation

2018 - Indépendant
  
Into Coffin
Into Coffin
Unconquered Abysses

2019 - Terror From Hell Records
  
Ritualization
Ritualization
Sacraments To The Sons Of The Abyss

2017 - Iron Bonehead Productions
  

Contre-Feux
Mort/Vivant
Lire la chronique
Carcass
Symphonies Of Sickness
Lire la chronique
Mourir
Animal Bouffe Animal
Lire la chronique
Slaughtbbath
Alchemical Warfare
Lire la chronique
Yacøpsæ
Timeo Ergo Sum
Lire la chronique
Caronte
Wolves Of Thelema
Lire la chronique
Lurker of Chalice
Tellurian Slaked Furnace (C...
Lire la chronique
Azels Mountain
Wieczny sen
Lire la chronique
Petits labels français BM : Rupture de stock CHALLENGE
Lire le podcast
Come to Grief
Pray for the End (EP)
Lire la chronique
Hellvetron
Trident Of Tartarean Gateways
Lire la chronique
Svarttjern
Shame Is Just A Word
Lire la chronique
Schizophrenia
Voices (EP)
Lire la chronique
Beneath The Massacre
Fearmonger
Lire la chronique
Vulture
Ghastly Waves & Battered Gr...
Lire la chronique
Nefarious Dusk
The Wanderer of the Cold North
Lire la chronique
Nova
Veniamo Dal Cielo
Lire la chronique
Nekrofilth
Worm Ritual
Lire la chronique
Helloween
Keepers of the Seven Keys p...
Lire la chronique
PPCM #30 - La Mort fait recette !
Lire le podcast
Black Mold
Tales of Degradation (Démo)
Lire la chronique
RAM
The Throne Within
Lire la chronique
White Ward
Love Exchange Failure
Lire la chronique
Adversary
Forgotten Remains Of Death ...
Lire la chronique
Svart Crown
Wolves Among The Ashes
Lire la chronique
Leprophiliac
Caskets Of Flesh (Démo)
Lire la chronique
Nawaharjan
Lokabrenna
Lire la chronique
Sadus
Chemical Exposure (Illusions)
Lire la chronique
Crusadist
The Unholy Grail
Lire la chronique
Ulcerot
Necuratu (Démo)
Lire la chronique