chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
86 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Undead Creep - The Ever-Burning Torch

Chronique

Undead Creep The Ever-Burning Torch
On commence à être habitué au combo Dark Descent Records + death old-school qui fait des ravages depuis quelques années maintenant. Burial Invocation, The Wakedead Gathering, Miasmal, Gravehill, Corpsessed, Entrails, Cryptborn ou encore Horrendous, le label américain nous a habitué à des sorties de qualité qui en ont fait l'une des maisons de disques les plus prisées par les amateurs de vieux death. Et un groupe en particulier avait capté mon attention l'année dernière avec son premier full-length, honteusement non chroniqué. Il est temps de réparer cette injustice. Il s'agit d'Undead Creep et son excellent The Ever-Burning Torch qui venait s'ajouter à la longue liste des formations prometteuses de l'écurie DDR.

On le sait, le old-school Swedish death metal a envahi la terre entière depuis quelques temps. L'Italie n'est pas épargnée. La Sicile pour être plus précis puisqu'Undead Creep nous vient de Palerme. Formé en 2009, le combo sort une démo éponyme la même année. S'ensuit une signature chez Dark Descent puis la livraison de ce premier album bluffant de maîtrise à défaut de se montrer original. Car encore une fois, là n'est pas l'intérêt de The Ever-Burning Torch. Amateurs de musique avant-gardiste, vous pouvez d'ors et déjà faire demi-tour. Les fans de vieux death scandinave peu regardant sur la personnalité, eux, peuvent rester. Car m'est avis qu'Undead Creep leur apportera ce dont ils ont besoin. Pas de surprise ici si ce n'est un étonnant interlude acoustique à mi-parcours ("On Blackened Mountains") et un joli sample atmosphérique sur le titre d'ouverture "Immolated For Reincarnation", on baigne dans du OSSDM certes balisé mais foutrement bien branlé. À tel point que The Ever-Burning Torch se place parmi les meilleures sorties 2011 du genre. Ça commence par une production parfaite au son de guitare à l'ancienne, puissant et agressif, typé Sunlight sans en faire trop. Et derrière cette couche sonore qui tranche dans le vif, se cache la principale qualité des Siciliens: le riffing. Rien de révolutionnaire, on le répète, mais alors putain que c'est bon! Que ce soit les riffs sombres en tremolo, les mélodies ou les leads, tout évoque la Suède du début des années 1990. Surtout Dismember et Entombed, deux influences omniprésentes ici. L'autre bonne idée d'Undead Creep, c'est de privilégier les rythmiques rapides. Les Ritals sont à l'aise dans tous les registres, en témoignent les quelques passages lents et lourds à ambiance réussis sur "Frozen Asphyxiation" (1'46) et surtout "Eternal Rest", piste la moins véloce du lot, mais c'est surtout les rythmiques thrashies qui les éclatent. Faisant de The Ever-Burning Torch un album des plus accrocheurs et entraînants. On retrouve également un peu de d-beats toujours efficaces ("Eradicated Memories") et pas mal de mid-tempos grassouillets pour travailler les cervicales ("Immolated For Reincarnation" à 2'23, "God's Disdain" à 0'47, "Surrounded By Tombs" à 2'43, le début de "Eternal Rest" et "Eradicated Memories" à 2'36 pour les plus destructeurs). Cerise, sur le gâteau, Undead Creep nous offre quelques blast-beats jouissifs bien placés ("Surrounded By Tombs", "Frozen Asphyxiation", "Eradicated Memories").

Ce n'est pas tout puisque sitôt que l'opus se termine, retentit l'intro acoustique "Darkest Slumber" de la démo qui nous est proposée en bonus. Du même tonneau si ce n'est meilleur que l'album, avec un son plus raw. On nous gâte! Du tout bon alors? Quasiment! La qualité d'ensemble est remarquable et nul doute que sorti à la bonne époque, The Ever-Burning Torch aurait fait son effet. Si la note ne monte pas plus haut, c'est qu'il est difficile de voir en Undead Creep autre chose qu'un simple groupe hommage tant le combo de Palerme ne s'embête pas à insuffler la moindre personnalité dans ses compos et se limite à suivre une recette usée jusqu'à la corde. Cela ne me gêne pas outre mesure puisque le groupe se démarque rien que par son talent, mais c'est un fait que l'on ne peut pas escamoter. Autre reproche, la musique des Italiens, si bonne soit-elle, s'avère un peu répétitive sur la durée. Avec la démo, le compteur affiche 50 minutes. Tout comme l'album de Miasmal bardé de bonus, c'est trop long pour le genre pratiqué. Du coup, on commence à ressentir une pointe de lassitude à partir de "Swallowed By The Chasm" puis sur "Survive The Aftermath", clairement les deux moins bons titres de l'œuvre. "Forbidden Cult" nous le fait toutefois vite oublier en clôturant l'album de main de maître. Dernière chose, les solos. Bons mais trop courts! Le groupe a le potentiel pour les développer davantage. À part ces quelques accrocs, aucune raison que vous n'accrochiez pas à ce The Ever-Burning Torch particulièrement délectable. Fans d'Entombed et Dismember, Undead Creep est fait pour vous!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

gulo gulo citer
gulo gulo
29/02/2012 21:10
la pochette me donne régulièrement envie de le retenter, mais tu dis exactement ce que j'en ai pensé : pas assez de personnalité - j'en demande pas une énorme, mais tout de même ...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Undead Creep
Death Metal
2011 - Dark Descent Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (1)  5/10
Webzines : (6)  7/10

plus d'infos sur
Undead Creep
Undead Creep
Death Metal - 2009 † 2014 - Italie
  

tracklist
01.   Immolated For Reincarnation
02.   God's Disdain
03.   Surrounded By Tombs
04.   Eternal Rest
05.   Frozen Asphyxiation
06.   Interlude - On Blackened Mountains
07.   Eradicated Memories
08.   Swallowed By The Chasm
09.   Survive The Aftermath
10.   Forbidden Cult

Demo A.D. 2010:

11.   Intro - Darkest Slumber
12.   Final Demise
13.   Ritual Slaughter
14.   Summoning The Abyss Lord
15.   Undead Creep

Durée : 50'27

line up
parution
24 Juin 2011

Essayez aussi
Cryptum
Cryptum
Vile Emergence (EP)

2022 - Caligari Records
  
Wound
Wound
Engrained

2017 - F.D.A. Records
  
Herpes
Herpes
Doomsday (Démo)

2010 - Nihilistic Holocaust
  
Celestial Sanctuary
Celestial Sanctuary
Mass Extinction (Démo)

2019 - Brutal Cave Productions
  
Occulsed
Occulsed
Crepitation Of Phlegethon

2021 - Everlasting Spew Records
  

Hats Barn
Y.a.HW.e.H
Lire la chronique
Runespell / Forest Mysticism
Wandering Forlorn (Split-CD)
Lire la chronique
Interview de MISGIVINGS pour l'album éponyme
Lire l'interview
Soldier - Tower
Mars Exulte! (EP)
Lire la chronique
Blut Aus Nord
Disharmonium (Undreamable A...
Lire la chronique
Misgivings
Misgivings
Lire la chronique
Le Black Metal en français... C'est mal ?
Lire le podcast
The Third Eye Rapists
Deathtrip Transcendence / M...
Lire la chronique
Sick Sinus Syndrome
Rotten to the Core
Lire la chronique
Scumslaught
Knives And Amphetamines
Lire la chronique
Bergsvriden
Gastkramad
Lire la chronique
Burying Place
In The Light Of Burning Chu...
Lire la chronique
Gauntlet Ring
Tyrannical Bloodlust
Lire la chronique
Disiplin
Disiplin (Rééd.)
Lire la chronique
Desecresy
Unveil In The Abyss
Lire la chronique
Dodsferd
Suicide and the Rest of You...
Lire la chronique
Somme
Prussian Blood (EP)
Lire la chronique
Deathawaits
XX
Lire la chronique
Eggs Of Gomorrh
Wombspreader
Lire la chronique
Skaur
Reis te Haelvete
Lire la chronique
Somme
Somme (EP)
Lire la chronique
Shed The Skin
Thaumogenesis
Lire la chronique
Come to Grief
When the World Dies
Lire la chronique
Expression Of Pain
Expression Of Pain
Lire la chronique
Slipknot
We Are Not Your Kind
Lire la chronique
Destruction Ritual
Destruction Ritual (Démo)
Lire la chronique
Cult Of Luna
The Long Road North
Lire la chronique
Drudensang
Tuiflsrijtt
Lire la chronique
Shadow's Mortuary
Unohdettu Maa
Lire la chronique
Purgatory
Apotheosis Of Anti Light
Lire la chronique