chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
85 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Abysmal Dawn - Leveling the Plane of Existence

Chronique

Abysmal Dawn Leveling the Plane of Existence
Histoire de compléter le travail de fond de notre Mitch national, je vous invite aujourd'hui à nous attarder quelques minutes sur le 3e opus des Américains d'Abysmal Dawn. Frappé lors d'un passage en magasin (Gibert St Michel, tu auras ma peau... et mon solde créditeur) par la magnifique pochette et par le souvenir de chroniques plutôt élogieuses, il n'en fallait pas plus pour que je fasse emplette de ce dernier album en date.

Sa présence dans le giron de Relapse Records et son artwork donnent à Abysmal Dawn une image pré-écoute de groupe brutal et technique à souhait; dans la ligne d'Odious Mortem, The Faceless, et autres congénères plus ou moins tolérés par notre fasciste musical allégé en matières grasses: si la technique a droit de citer (de façon raisonnable, ceci dit), le combo US a de façon surprenante , en ces temps de course à la vitesse, une approche plutôt "posé" du Death Metal: ne vous attendez donc pas à du blast frénétique à longueur de compo. Bien sur, quand il s'agit de faire parler la poudre, la section rythmique répond bien présente ("Pixilated Ignorance", "Rapture Renowned" et "Leveling the Plane of Existence" feront efficacement le tri parmi les lopettes et les vrais hommes); mais la tendance générale est à l'encerclement de l'auditeur par des murs bétonnés de riffs pachydermiques, sur lesquels plane l'ombre de l'Ange Morbide (ombre qui est d'ailleurs absolument omniprésente, à la limite de l'hommage revendiqué, sur "My Own Savior"). Quelques refrains mémorables, un poil futuristes ("In Service of Time", "Manufactured Humanity"), et un chanteur / guitariste / soliste au registre vocal varié (le death primant sur le black et quelques touches thrashy) raffermissent la base DM de l'ensemble; pour autant il faut bien reconnaître que certains trouveront Abysmal Dawn trop "mou" à leur gout; et ce n'est pas le dernier titre, qui expérimente un peu plus encore les sommets de la pesanteur musicale, qui ramènera à bord les plus récalcitrants.

Alors, cher Chris, est-ce un achat compulsif réussi ou plutôt une déception musicale post-coïtale ? Je te répondrai mon cher moi même qu'il est agréable d'entendre un groupe qui ne participe pas à la course à l'armement sans fin de qui sera le plus technique ou le plus rapide. En s'accompagnant de solides compositions, Abysmal Dawn nous rappelle qu'avant de vouloir blinder son album de plans archi techniques ou de mille feuilles de riffs, il peut aussi être judicieux d'en faire moins, mais de qualité. Je regrette quand même l'absence de quelques titres de plus (l'album n'en comptant que 8, une fois les 2 instrumentaux exécutés) et n'aurait pas été contre quelques plans rapides de plus: malgré tout, pour un second couteau, Abysmal Dawn s'en sort extrêmement bien, et sans mériter d'occuper l'intégralité de vos prochaines soirées d'écoutes de DM à l'Américaine, il remplira fort bien son office de transition entre un Nile et un classique de Morbid Angel.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Jimmy Jazz citer
Jimmy Jazz
10/10/2014 19:11
Efficace !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Abysmal Dawn
Death Metal
2011 - Relapse Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (1)  9/10
Webzines : (20)  7.08/10

plus d'infos sur
Abysmal Dawn
Abysmal Dawn
Death Metal - 2003 - Etats-Unis
  

vidéos
My Own Savior
My Own Savior
Abysmal Dawn

Extrait de "Leveling the Plane of Existence"
  

tracklist
01.   The Age of Ruin
02.   Pixilated Ignorance
03.   In Service of Time
04.   Rapture Renowned
05.   Our Primitive Nature
06.   Perpetual Dormancy
07.   Leveling the Plane of Existence
08.   Manufactured Humanity
09.   My Own Savior
10.   The Sleeper Awakens

line up
parution
14 Février 2011

voir aussi
Abysmal Dawn
Abysmal Dawn
From Ashes

2006 - Crash Music
  
Abysmal Dawn
Abysmal Dawn
Programmed To Consume

2008 - Relapse Records
  

Essayez aussi
Ossuarium
Ossuarium
Calcified Trophies Of Violence (Démo)

2017 - Autoproduction
  
Revel In Flesh
Revel In Flesh
Emissary Of All Plagues

2016 - Cyclone Empire Records
  
Hate
Hate
Morphosis

2008 - Listenable Records
  
Defenestration
Defenestration
Gutter Perdition (EP)

2018 - Xenokorp
  
Trenchrot
Trenchrot
Necronomic Warfare

2014 - Unspeakable Axe Records
  

KEN Mode
Loved
Lire la chronique
Mara
Thursian Flame
Lire la chronique
Cardiac Arrest + Deadfuck + Pulsating Cerebral Slime
Lire le live report
Nahtrunar
Mysterium Tremendum
Lire la chronique
Hyperdontia
Nexus Of Teeth
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 18 - Le Livre des Mauvaises Décisions
Lire le podcast
S.U.T.U.R.E.
Sacrificed Universe. Tormen...
Lire la chronique
Anachronism
Orogeny
Lire la chronique
Vetrarnott
Scion (EP)
Lire la chronique
Kill-Town Death Fest 2018 / The Resurrection Edition
Lire le dossier
Au-Dessus
Au-Dessus (Rééd.)
Lire la chronique
Slave Hands
World Rid of All Living
Lire la chronique
French Black Metal : Les illuminés
Lire le podcast
Dauþuz
Des Zwerges Fluch (EP)
Lire la chronique
A Portrait of Flesh and Blood
Gallery of Sorrow
Lire la chronique
MoM hors-série - Metal et sport partie 2
Lire le podcast
Krisiun
Scourge Of The Enthroned
Lire la chronique
Derdian
DNA
Lire la chronique
Kroda
Selbstwelt
Lire la chronique
Hyrgal pour la réédition de l'album "Serpentine"
Lire l'interview
Ultra-Violence
Operation Misdirection
Lire la chronique
Caedes Cruenta / Cult Of Eibon
The Wizard of Yaddith / The...
Lire la chronique
Mare
Ebony Tower
Lire la chronique
Thou
Magus
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 17 - Entretien avec un Bourreau.
Lire le podcast
Riot V
Armor Of Light
Lire la chronique
Curse Upon A Prayer
The Three Woes (EP)
Lire la chronique
Ritual Death / Aosoth
Ritual Death / Aosoth (Spli...
Lire la chronique
Moonsorrow
Varjoina kuljemme kuolleide...
Lire la chronique
Siege Of Power
Warning Blast
Lire la chronique