chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
86 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Nails - Unsilent Death

Chronique

Nails Unsilent Death
Refaire deux fois la chronique d'un même album n'est pas forcément quelque chose qui m'enchante plus que cela. En fait, cet exercice à même toutes les raisons de m'énerver car il implique une nouvelle réflexion sur son écriture, son contenu et la manière de présenter les choses pour éviter la stricte redite, celle qui consiste à faire du mot pour mot. Je l'ai déjà fait une première fois, quelques semaines après avoir rejoint Thrashocore, pour vous parler de Verminous. Je réitère aujourd'hui l'exercice pour vous parler de Nails, un groupe de crust/hardcore/grindcore américain formé par un certain Todd Jones.

Ce nom ne vous dit rien? Alors c'est que vous écoutez probablement trop de metal ou du moins pas assez de hardcore. Todd Jones est l'ancien guitariste des excellents Carry On, un groupe de hardcore old school bien énervé qui à marqué sa courte existence de disques redoutables. Notre homme a également joué dans Betrayed mais aussi et surtout au sein de Terror, groupe plus connu par chez nous, notamment grâce à de nombreuses tournées Européennes.
Bref, Nails voit le jour en 2007 à l'initiative de Todd Jones. Un an et demi plus tard, le groupe sort ce premier EP via Six Feet Under pour la version CD et Streetcleaner pour la version vinyle. Southern Lord, alors déjà tête baissé dans sa quête qui consiste à rafler tout ce qui ressemble de prêt ou de loin à du crust metal cradingue, propose évidemment à Nails de rééditer Unsilent Death. Comment refuser? C'est donc seulement un an plus tard, courant 2010, que paraît de nouveau ce premier brulot sorti à l'époque dans une certaine indifférence. Une bonne chose finalement car beaucoup, moi y compris, étaient jusque là passé complètement à côté.

Loin de transcender les genres auxquels il fait référence, Nails en propose un condensé violent et ultra compact. Dix titres pour quatorze minutes, autant dire que Nails n'y va pas avec le dos de la cuillère. Exit le hardcore old school aux réminiscences punk de Carry On ou celui un peu plus bas du front de Terror, place désormais à un crust/hardcore metallique à forte tendance grind servit par une production rugueuse et abrasive bourrée de cholestherol, resucée éhontée des gloires du Sunlight Studios. Unsilent Death n'est donc ni plus ni moins qu'une version punk/hardcore d'Entombed avec une bonne grosse louchée de Napalm Death. Quelque part entre ses collègues de Heartless et Dead In The Dirt.

Pas de chichi, Nails met tout le monde d'accord en allant à l'essentiel grâce à des compositions ultra courtes et d'une intensité rare. N'y cherchez pas une once d'originalité ou de subtilité, Nails pue la pisse et la gerbe. Ainsi le groupe n'évite pas les quelques clichés du genre à commencer par cette attitude faussement cradingue qui consiste à foutre du larsen à droite à gauche en jouissant paradoxalement d'une production léchée (signée Kurt Ballou). Alors oui, on connait la chanson sur le bout des doigts, mais force est de constater que le sentiment d'urgence qui en découle n'en est que renforcé. Rythmiquement, nos lascards envoient le bois comme il faut, rappelant le Napalm Death des débuts pour l'intensité et la fureur ou encore Rotten Sound pour l'aspect hyper compact. Techniquement par contre, on reste sur quelque chose de plutôt simple et binaire qui mise tout sur l'efficacité plutôt que sur la technique ou l'originalité. Et ça marche.
Dans tout ce bordel, Nails trouve quand même le temps de calmer le jeu grâce à quelques breaks à mosh part hérités du passé hardcore de Todd Jones ("Scum Will Rise" à 0:49, "Suffering Soul" à 0:35, "I Will Not Follow" à 0:45) avec même quelques morceaux plus mid tempo comme "Unsilent Death" ou "Depths", soit les deux titres les plus longs de ce très court EP. Quant au chant, il est à l'image de la musique: intense et haineux animé par une conviction à toute épreuve.

Voilà, inutile de tourner autour du pot concernant Nails et sa musique. Le format très court et "in your face" des compositions est parfait pour apprécier ce disque à sa juste valeur. Direct, concis et sans concession, c'est la bande son parfaite pour se défouler après une dure journée de travail. Nails n'apporte donc rien de neuf au schmilblick mais n'en demeure pas moins intéressant et terriblement efficace pour peu que vous ne soyez pas déjà complètement saturé de cette nouvelle scène devenue aujourd'hui un peu hype.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

citer
(ancien membre)
24/10/2012 22:35
note: 8/10
J'adore la hype !!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Nails
Grindcore / Hardcore
2010 - Southern Lord Recordings
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (9)  7.78/10
Webzines : (25)  7.61/10

plus d'infos sur
Nails
Nails
Hardcore / Grindcore - Etats-Unis
  

vidéos
Conform + Scum Will Rise
Conform + Scum Will Rise
Nails

Extrait de "Unsilent Death"
  

tracklist
01.   Conform  (00:31)
02.   Scum Will Rise  (01:03)
03.   Your God  (00:32)
04.   Suffering Soul  (01:30)
05.   Unsilent Death  (02:41)
06.   Traitor  (00:28)
07.   I Will Not Follow  (01:26)
08.   No Servant  (00:59)
09.   Scapegoat  (00:55)
10.   Depths  (03:47)

Durée : 13:58

line up
parution
27 Septembre 2010

voir aussi
Nails
Nails
Abandon All Life

2013 - Southern Lord Recordings
  
Nails
Nails
You Will Never Be One Of Us

2016 - Nuclear Blast Records
  

Essayez aussi
Bas Rotten
Bas Rotten
Surge

2020 - Indépendant
  
Dead In The Dirt
Dead In The Dirt
Fear (EP)

2011 - Southern Lord Recordings
  
Throats
Throats
Throats (EP)

2010 - Holy Roar Records
  
Black Mask.
Black Mask.
Black Mask. (EP)

2012 - Autoproduction
  
Converge / Napalm Death
Converge / Napalm Death
Converge / Napalm Death (Split 7")

2012 - Autoproduction
  

Momentum
Momentum
Lire la chronique
Kompost
Pallor Mortis
Lire la chronique
Carcass
Torn Arteries
Lire la chronique
Aussichtslos
Einsicht
Lire la chronique
Lamp Of Murmuur
Punishment And Devotion (EP)
Lire la chronique
Demolizer
Upgrade (EP)
Lire la chronique
Mythical Beast
Scales
Lire la chronique
Bishop
Bishop
Lire la chronique
Lamp Of Murmuur
Submission And Slavery
Lire la chronique
Aurvandil
Thrones
Lire la chronique
Nocturnal Nightmare
Abstrakt Sinne
Lire la chronique
Ghastly
Mercurial Passages
Lire la chronique
Hellsword
Cold Is The Grave
Lire la chronique
King Diamond
Conspiracy
Lire la chronique
Vile Apparition
Depravity Ordained
Lire la chronique
Necrofier
Prophecies of Eternal Darkness
Lire la chronique
Black Mass
Feast At The Forbidden Tree
Lire la chronique
Hexerei
Ancient Evil Spirits
Lire la chronique
Illum Adora
Ophidian Kult
Lire la chronique
Begräbnis
Izanaena
Lire la chronique
Igric
Svet svetlom stvorený
Lire la chronique
Lymphatic Phlegm
Roughly Excised (Putrefindi...
Lire la chronique
Sépulcre pour la démo "Ascent Through Morbid Transcendence"
Lire l'interview
Dead Soul Alliance
Behind The Scenes
Lire la chronique
Venefixion
A Sigh From Below
Lire la chronique
Marduk
Dark Endless
Lire la chronique
L'Acéphale
L'Acéphale
Lire la chronique
Clandestine Blaze
Secrets of Laceration
Lire la chronique
Hooded Menace
The Tritonus Bell
Lire la chronique
Criminal
Sacrificio
Lire la chronique