chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
138 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Centurion - Serve No One

Chronique

Centurion Serve No One
Attiré par la ressemblance patronymique avec les excellents Centurian, j'accepte volontiers de m'occuper du cas Centurion et de ses membres ou ex-membres de Pyorrhoea, Devilyn et Mesmerized. Et puis, j'ai toujours eu un faible pour ce qui vient de Pologne, en particulier le death metal. Si ma découverte des Polonais remonte à quelques semaines, Centurion fait déjà figure de vétéran avec une formation en 1998. Deux démos, un full-length et un split avec les sympathiques Gortal plus tard, le combo de Varsovie sort ce mois-ci son deuxième album, Serve No One, sur le label Wydawnictwo Muzyczne Psycho (à vous souhaits!). Mais à l'écoute de la bête, mon enthousiasme s'est malheureusement vite estompé...

Pourtant, le groupe avait tout pour plaire. Déjà par son style puisque Centurion fait sans surprise dans le death metal typiquement polonais. C'est à dire du death metal rapide et blasphématoire influencé surtout par la scène floridienne, Morbid Angel, Deicide et Angelcorpse en tête. Riffs evil, blast-beats incessants, séquences thrashies endiablées, growls bien méchants alternés avec des shrieks parfois même en superposition, un peu d'apport en lipides par le biais de mid-tempos gras, brefs solos chaotiques, un peu de groove, tous les ingrédients du death à la sauce slave comme on l'aime sont bien présents. Et effectivement, le plat servi, certes ultra classique, a bon goût. Parfois. Le titre d'ouverture "Total Terror" promet d'ailleurs le meilleur avec ses riffs infernaux, sa vitesse, sa brutalité et son refrain Total terror, this is our reign à beugler en levant le poing. Et il y a d'autres bons moments sur ce Serve No One comme le passage groovy rapide et dark à la double sur "Ego Ultimus", le riff bien evil de "Sacrilege" sur une rythmique thrashie entraînante à 1'20, l'intro calme et mélodique de "Gateways To Condemnation" qui change un peu de la brutalité ambiante même si on a entendu plus inspiré, le riff sur le refrain-titre de "Cut The Throat", le riff d'intro de "Ritual Massmurder" légèrement plus mélodique que les autres ainsi que la lead en tremolo sympathique qui suit plus tard, ou encore la belle mélodie de fin de "No One To Serve", seul titre plus développé dépassant les quatre minutes quand le reste n'atteint pas les trois. Mais on se rend bien vite compte que ces bonnes choses sont trop éparses et que c'est la banalité qui prévaut. Serve No One est en effet un album plat et générique sauvé par ces quelques bons passages. Et heureusement que ça bourre souvent parce que les rares fois où le quintette lève le pied comme sur "Thy Portal", c'est d'un chiant! Mais il y a pire: la batterie, qui m'a gâché toutes les écoutes. Non seulement le jeu du batteur est des plus limités, mais la batterie sonne de façon tellement abominable quand ça blastouille qu'elle tape sur les nerfs. Alors déjà que le bonhomme ne connaît que le tchouka-tchouka thrash et les semi-blasts/hammer-blasts certes assez rapides et brutaux mais bien lourds à force, vous imaginez bien que ce son plastique immonde n'arrange rien. Si encore Domin savait blaster comme il faut, mais non, pas un vrai bon gros blast-beat à se mettre dans les tympans!

Autant dire que la batterie m'a rendu cet album déplaisant. Serve No One aurait-il été meilleur sans elle? Pas vraiment de toute façon. Si l'on pourra retenir quelques riffs evil sympathiques, l'opus pêche dans tant de domaines qu'il condamne Centurion à rester en division 2, voire plus bas. Répétitif, vite expédié, sans personnalité et ultra générique, ce deuxième album des Polonais n'est pas vraiment excitant. Pas foncièrement mauvais, juste beaucoup trop quelconque. À moins d'être un acharné du death polack, Serve No One n'a donc pas grand intérêt et je ne vous en voudrais pas si vous faisiez l'impasse dessus. Il y a tellement mieux en Pologne en plus...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Centurion
notes
Chroniqueur : 5/10
Lecteurs : (2)  5.25/10
Webzines : (12)  6.62/10

plus d'infos sur
Centurion
Centurion
Death Metal - 1998 - Pologne
  

tracklist
01.   Total Terror
02.   Ego Ultimus
03.   Sacrilege
04.   Gateways To Condemnation
05.   Cut The Throat
06.   Desecration Of The Holy Kingdom
07.   Thy Portal
08.   Under The Black Banner
09.   Ritual Massmurder
10.   No One To Serve

Durée : 28'19

line up
parution
14 Mars 2012

Essayez plutôt
Vader
Vader
The Empire

2016 - Nuclear Blast Records
  
Altars / Heaving Earth
Altars / Heaving Earth
Engulfed (Split-tape)

2012 - Nihilistic Holocaust
  
Exhumed
Exhumed
Necrocracy

2013 - Relapse Records
  
Tribulation
Tribulation
Down Below

2018 - Century Media Records
  
Unleashed
Unleashed
Sworn Allegiance

2004 - Century Media Records
  

HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Flamen
Furor Lunae
Lire la chronique
Grylle
Les Grandes Compagnies
Lire la chronique