chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
138 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Embrional - Absolutely Anti-Human Behaviors

Chronique

Embrional Absolutely Anti-Human Behaviors
Godz Of War Productions, agence de promotion polonaise spécialisée dans le death metal, avait commencé fort par nous envoyer l'excellent dernier album de Stillborn. La suite, par contre, s'était révélée moins réjouissante avec Pandemonium, Sphere et Centurion, des groupes non dénués de talent mais auxquels manquait ce petit plus qui fait la différence. Embrional vient heureusement redresser la barre.

Formé en 2003 à Gliwice sous le nom d'Embrional Necrophilism, le groupe m'était jusque là étranger. Mais les Slaves ne m'ont pas attendu pour lancer leur discographie puisqu'elle compte deux démos, un split avec Empheris et un full-length. Quatre ans après celui-ci, les Polonais lui donnent un petit frère nommé Absolutely Anti-Human Behaviors sur Old Temple, label que l'on a déjà croisé grâce à Ebola. Et ma foi, ce deuxième album est plutôt une bonne surprise. Rien d'étonnant après tout vu le filon inépuisable que représente la scène death metal polonaise.

Bien sûr, avec une telle pochette (j'adore!) et un tel titre d'album, vous avez sans doute déjà compris qu'Embrional ne va pas révolutionner grand chose. Mais ce n'est pas ce qu'on leur demande. Ce qu'on leur demande, c'est de jouer du bon death metal qui tartine. Ça tombe bien, c'est exactement ce que font les Slaves, avec quelques petites surprises en bonus! Tiré vers le haut par des influences telles que Immolation, Morbid Angel et Hate Eternal, Embrional propose ici tout ce qu'il faut pour satisfaire les amateurs de death polack. Brutalité avec blast-beats, semi-blasts et autres rythmiques rapides: check. Riffs evil: check. Tremolos dark: check. Ambiance sombre: check. Growls vicieux très gutturaux parfois agrémentés de shrieks: check. Les bases sont là et les Slaves se débrouillent bien en proposant un death metal brutal et sombre au riffing percutant.

À la différence de nombre de ses compatriotes toutefois, et contrairement à ce qu'on pourrait penser de prime abord, Embrional ne fait pas la course à la brutalité ou à la evilitude. La musique du quatuor est bien violente et agressive mais le groupe prend soin de varier ses compositions ainsi que leur rythme. On sent même une volonté du combo de raffiner son death brut. Par exemple dans l'utilisation fréquente de dissonances comme sur le passage lent et noir de "Possessed By Evil" à 2'43 avec des vocaux fantomatiques puis des spoken words, l'intro de l'excellent instrumental "Necropolis" au riffing remarquable, ou les débuts de "Bestial Torture", "Dismal Sign", "Mankind's Decline" et "Vermin Of The Earth" qui nous sort aussi un bon riff dissonant vers la fin. Tout ça contribue à l'ambiance ténébreuse qui ne se limite pas à envoyer des riffs blasphématoires sur fond de blast-beats effrénés, tout comme ce bel interlude en arpèges à la sixième piste, "Beyond The Abyss", qui nous montre le visage le plus calme de la formation. De là à dire que les mecs d'Embrional sont en fait des enfants de chœurs? On n'ira pas jusque là, ce Absolutely Anti-Human Behaviors restant tout de même réservé aux brutes velues. Mais rien que ces très bons solos mélodiques plus construits qu'à l'accoutumée dans le genre ("Necropolis", "The Last Step Into Nothingness", "Bestial Torture", "Dismal Sign" et "Mankind's Decline" même si ce dernier prend des atours chaotiques plus habituels) me font dire qu'Embrional est un peu plus qu'un énième groupe de barbares satanistes venus de Pologne. On note même quelques riffs assez particuliers qui, sans non plus réinventer le style, apportent un peu de personnalité au combo (le riff tourbillonnant de "Disgraceful Enslavement" et sa lead hypnotisante, "The Last Step Into Nothingness" à 0'37, "Maniacal Madness" à 0'50, "Mankind's Decline" à 2'30...). Sans oublier une excellente maîtrise technique. Sans aller jusqu'à impressionner, elle prouve que les musiciens savent de quoi ils parlent en leur apportant de la crédibilité.

Ce qui nous donne au final un bon album plus intéressant et "finaud" que prévu. Embrional n'a pas toujours la science infuse dans son désir de ne pas tomber dans le bastonnage ininterrompu et n'évite pas les moments de faiblesse, tel un "Dismal Sign" mou et chiant juste sauvé par un bon solo. La production manque quant à elle de puissance (notamment la batterie) et de graves, un peu dommage pour du death evil. Mais dans l'ensemble, les Polonais s'en tirent très bien, nous offrant même quelques bonnes petites tueries ("Necropolis" et "Bestial Torture" entre autres). Sans être l'album du siècle ni même la révélation de l'année, Absolutely Anti-Human Behaviors s'écoute donc avec plaisir et ne manquera pas d'éveiller l'attention des férus de death sombre, brutal et dissonant pour qui la Pologne est une seconde patrie.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Invité citer
vermin
30/03/2012 23:42
thank's for nice text!
Niktareum citer
Niktareum
25/03/2012 10:41
J'aime beaucoup les extraits, merci pour la découverte bro! Clin d'oeil Les guitares sont très intéressantes je trouve et c'est finalement plus "subtil" que ça n'y parait. J'y penserai lors d'une prochaine commande.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Embrional
Death Metal
2012 - Old Temple
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (2)  7/10
Webzines : (7)  7.4/10

plus d'infos sur
Embrional
Embrional
Death Metal - 2003 - Pologne
  

tracklist
01.   Possessed By Evil
02.   Disgraceful Enslavement
03.   Absolutely Anti-Human Behaviors
04.   Necropolis
05.   The Last Step Into Nothingness
06.   Beyond The Abyss
07.   Maniacal Madness
08.   Bestial Torture
09.   Dismal Sign
10.   Mankind's Decline
11.   Vermin Of The Earth

Durée : 38'22

line up
parution
30 Mars 2012

voir aussi
Embrional
Embrional
The Devil Inside

2015 - Old Temple
  

Essayez aussi
Cruz
Cruz
Culto Abismal

2016 - Selfmadegod Records
  
Autophagy
Autophagy
Demo (Démo)

2018 - Headsplit Records
  
Interment
Interment
Scent Of The Buried

2016 - Pulverised Records
  
Solekahn
Solekahn
Nightlights

2013 - Mighty Music
  
Dismember
Dismember
Like An Ever Flowing Stream

1991 - Nuclear Blast Records
  

HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Flamen
Furor Lunae
Lire la chronique
Grylle
Les Grandes Compagnies
Lire la chronique