chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
134 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Meshuggah - Chaosphere

Chronique

Meshuggah Chaosphere
Aaaahhhh... Meshuggah, ce groupe suédois de renom ou comment faire une musique géniale sans un soupçon de mélodie. Mais vous le savez sûrement puisque ça fait plus de 10 ans que leurs rythmiques ultra techniques nous retournent la tête, notamment depuis l'excellent "Destroy-Erase-Improve". Ce troisième véritable album, "Chaosphere" ne fera pas d'entorse à leur direction musicale, toujours plus extrême, toujours plus technique et toujours aussi bon.

Comme à l'accoutumé, la musique du quintette repose sur une chose essentielle : la rythmique. Mais pour ceux qui ne connaîtraient pas le groupe, sachez que cette dernière est des plus complexes, enchaînant riffs cassés, mesures irrégulières et plans incompréhensibles, histoire de bien vous embrouiller l'esprit. En effet, il faut un bon nombre d'écoutes avant de capter les divers passages de chaque morceaux ce qui rend cet album très difficile d'accès. Comme je le disais précédemment, il vous n'y trouverez pas de ligne mélodique sur laquelle vous rattacher ; même les solos, signés évidemment l'inimitable Fredrik Thordendal sont complètement dissonants et malsains, en plus de leur (très) grande technicité. La voix de l'écorché Jens Kidman est quasi jouissive, violente à souhait, se rapprochant même du cri primaire sur certain passage (la fin de "New Millenium Cyanide Christ", "The Mouth Licking What You've Bled").

Le son est également très important et Meshuggah y porte une attention plus que particulière, couplant amplis sur amplis pour obtenir ce résultat. Les guitares ont une distorsion très grasse mais sèche alors que la guitare solo possède toujours un écho, lui donnant plus de profondeur. La basse a un son d'outre tombe, légèrement saturé qui donne un rendu finalement plutôt synthétique. Le tout est accordé six pieds sous terre (enfin ils jouent avec des 7 cordes, voir 8 !!??), renforçant le côté extrême de l'album. Mais ce qui est dingue, c'est qu'avec tout ça, Meshuggah arrive à créer une ambiance constante sur toute la durée de l'album, une ambiance industrielle, froide et très noire. Il faut également saluer la qualité des morceaux dont aucun ne fait tâche au milieu de ce chaos rythmique. La fin de l'album est interminable, jouant le même son pendant plusieurs minutes avant d'arriver à la chanson bonus qui est en fait un mix de tous les morceaux de l'album (!!??). Mais attention, pas les uns après les autres : les uns sur les autres, ce qui donne une bouillie sonore mémorable sans intérêt ;)

"Chaosphere" est donc un album extrême, réservé à des gens qui aiment headbanguer sans vraiment comprendre ce qu'il se passe, juste pour le plaisir. Car la musique de Meshuggah, même si elle n'est principalement composée que de rythmique et complexe de surcroit, possède un feeling extraordinaire qu'aucun groupe de ce style n'a réussi à atteindre. C'est techniquement inhumain (les répétitions doivent être folklorique), presque mathématique, puissant, génial... Mais vous ne pourrez vous en apercevoir seulement si vous arrivez à rentrer dans l'album, ce qui ne sera pas une mince affaire, croyez-moi.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

16 COMMENTAIRE(S)

Dead citer
Dead
12/08/2009 17:07
note: 9/10
boboschbassiste a écrit : <<réservé à des gens qui aiment headbanguer sans vraiment comprendre ce qu'il se passe, juste pour le plaisir.>> celui qui a dit ça ne comprend rien à meshuggah c'est sur ou alors il nous prend tous pour des cons mdr mec, meshuggah c'est de l'étude a crever et sa crève les yeux mais pas pour toi parement lol

ouais lol ouais mec Clin d'oeil Clin d'oeil
Désolé pour cette chronique qui a plus de 5 ans, j'attendais de toi que tu relèves le niveau, mais visiblement, tu n'en es pas non plus capable lol ouais parement (mec) Clin d'oeil
citer
boboschbassiste
10/08/2009 03:20
<<réservé à des gens qui aiment headbanguer sans vraiment comprendre ce qu'il se passe, juste pour le plaisir.>> celui qui a dit ça ne comprend rien à meshuggah c'est sur ou alors il nous prend tous pour des cons mdr mec, meshuggah c'est de l'étude a crever et sa crève les yeux mais pas pour toi parement lol
citer
boboschbassiste
08/08/2009 16:53
moi je cherche toujours désespérément les effets qu'ils utilisent pour avoir se son... de l'aide je vous en supplie!!! boboschbassiste@hotmail.com
merci beaucoup
Ander citer
Ander
22/08/2008 16:16
note: 9.5/10
riven a écrit : Très bon album, j'aime beaucoup. A vrai dire, je ne pourrais pas dire lequel est mon préféré, je pense qu'ils sont tous une réussite Sourire
aucune concession pour chaosphere, rapide, brutal

Nothing beaucoup plus lent et plus lourd, encore plus froid et plus aliénant!

Catch 33, le plus élaboré sans doute (c'est un concept album), c'est celui que j'aime le moins cependant, mais certains le jugent comme leurs meilleurs album.

Obzen comme condensé de tout leurs travail Sourire

Sinon précision: Chaosphere n'est pas si bas que ca dans les accordages, il a été enregistré avec des 7 cordes accordées (seulement) 1/2 ton en dessous
C'est seulement à partir de Nothing qu'ils ont accordés leurs guitares 7 cordes comme des 8 cordes, puis le groupe est passé sur de vraies 8 cordes (en ayant d'abord envisagé une formation avec 3 basses!)


Destroy Erase Improve remporte la mise aux yeux des fans je pense. Clin d'oeil

Sinon pareil je sais pas trop lequel je préfère, j'hésite toujours entre Nothing, Chaosphere et DEI, trois albums aux directions différentes mais des réussites complètes!
citer
riven
22/08/2008 13:54
Très bon album, j'aime beaucoup. A vrai dire, je ne pourrais pas dire lequel est mon préféré, je pense qu'ils sont tous une réussite Sourire
aucune concession pour chaosphere, rapide, brutal

Nothing beaucoup plus lent et plus lourd, encore plus froid et plus aliénant!

Catch 33, le plus élaboré sans doute (c'est un concept album), c'est celui que j'aime le moins cependant, mais certains le jugent comme leurs meilleurs album.

Obzen comme condensé de tout leurs travail Sourire

Sinon précision: Chaosphere n'est pas si bas que ca dans les accordages, il a été enregistré avec des 7 cordes accordées (seulement) 1/2 ton en dessous
C'est seulement à partir de Nothing qu'ils ont accordés leurs guitares 7 cordes comme des 8 cordes, puis le groupe est passé sur de vraies 8 cordes (en ayant d'abord envisagé une formation avec 3 basses!)
Neant Distordu citer
Neant Distordu
30/03/2008 13:50
note: 10/10
Album de fou. Cet album est tout simplement ultra-chaotique ! Le chanteur se lache completement sur cet album : ca gueule violemment et tres vite. Les solos sont enormes, surtout celui de Elastic qui m'aura bien fait triper. Sans parler des polyrythmes faites à la batterie...Le meilleur Meshuggah avec Obzen, sans hesiter.
krakrariass citer
krakrariass
23/05/2007 18:37
note: 9/10
Ce qui est bien avec Meshuggah, c'est qu'on ne sait jamais quand va tomber le coup de caisse claire !

Sinon je déclare les "solos guitare" de meshuggah = meilleurs solos du monde : c'est n'importe quoi et complétement génial à la fois.

Le chanteur est un pti peu énervé on dirait, un peu agressif, comme la zik, comme leur son.
Ce groupe ne ressemble qu'à lui même.
Ander citer
Ander
15/08/2005 21:35
note: 9.5/10
Tu risques d' être déçu par Catch 33... Si t' adhères pas à Nothing ça m' étonnerait que Catch 33 te plaise plus!
Body Count citer
Body Count
13/08/2005 20:16
note: 10/10
La 1ère fois que j'ai entendu cet album le batteur m'a rendu fou ! Je titubais dans la rue à l'écoute de son jeux épileptique, mais j'ai trouvé ça génial, et puis ces solos de l'espace !
Mon album préféré du groupe, Nothing ne m'a pas plu autant... Je n'ai pas encore Catch 33...
citer
xavier (invité)
06/02/2005
mon préféré du groupe
citer
skyfire
06/01/2005
pour moi c'est le plus interessant des album du groupe perso
Chri$ citer
Chri$
06/07/2004
j'ai cet album depuis sa sortie en 99, et je n'ai pas du l'écouter plus de 5 fois en tout...à part une légere érection sur "New Millenium Cyanide Christ" j'ai énormément de mal avec cet album, très aggressif, très atypique et très particulier..

je pense que la pochette résume très bien ce qu'on ressent à l'écoute de l'album: l'impression d'avoir le cerveau coincé ds une sorte de vierge de fer...pr masochistes uniquement
Hellswrath citer
Hellswrath
06/07/2004
note: 10/10
Exact, à l'endroit, désolé j'ai trompé.
et il s'agit plus exactement de bouts des 4 premiers titres.
Xolotl citer
Xolotl
05/07/2004
"et la toute fin contient les 2 ou 3 premiers morceaux mais passés à l'envers".

C'est bizarre, parcequ'en écoutant bien on reconnait des passages à la lead guitare, mais dans le bon sens (pareil pour la voix de temps en temps)
Ils ont pas plutôt superposés des morceaux ?
Dead citer
Dead
03/07/2004
note: 9/10
Je suis d'accord avec toi sur le fait que l'on prend plus son pied en sachant ce qu'il se passe dans cet album, même si je m'éclatait déjà avant Clin d'oeil
Hellswrath citer
Hellswrath
03/07/2004
note: 10/10
Album difficile a chroniquer s'il en est, je trouve que ta chronique passe à côté de l'essentiel de cet album (son sens, d'où il vient, ou il va). T'aurais pu développer un peu au moins 1 des 100 000 hyporthèses que tu peux formuler sur son sens après l'écoute de cet album... Dommage.
""Chaosphere" est donc un album extrême, réservé à des gens qui aiment headbanguer sans vraiment comprendre ce qu'il se passe, juste pour le plaisir." > je suis assez pas d'accord, l'interêt, selon moi, et aussi le plus gros point noir de la musique de Meshuggah, c'est justement que c'est en comprenant (étudiant) ce qui se passe qu'on prend le plus son pied...
Détails enfin : ils jouent sur 7 cordes sur LA Chaosphere et la toute fin contient les 2 ou 3 premiers morceaux mais passés à l'envers.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Meshuggah
Metal extrême technique
1998 - Nuclear Blast Records
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (35)  9.24/10
Webzines : (14)  8.73/10

plus d'infos sur
Meshuggah
Meshuggah
Metal progressif - 1987 - Suède
  

tracklist
01.   Concatenation
02.   New Millennium Cyanide Christ
03.   Corridor of Chameleons
04.   Neurotica
05.   The Mouth Licking What You've Bled
06.   Sane
07.   The Exquisite Machinery Of Torture
08.   Elastic (+ Bonus Track)

Durée totale : 47:27

line up
voir aussi
Meshuggah
Meshuggah
The Violent Sleep of Reason

2016 - Nuclear Blast Records
  
Meshuggah
Meshuggah
Destroy / Erase / Improve

1995 - Nuclear Blast Records
  
Meshuggah
Meshuggah
Catch 33

2005 - Nuclear Blast Records
  
Meshuggah
Meshuggah
Rare Trax (Compil.)

2001 - Nuclear Blast Records
  
Meshuggah
Meshuggah
Contradictions Collapse

1991 - Nuclear Blast Records
  

Asagraum
Dawn of Infinite Fire
Lire la chronique
PPCM #23 - CELTIC pas beau ce METAL-là ?
Lire le podcast
Mgla
Age Of Excuse
Lire la chronique
Kruksog
Foster Prudence
Lire la chronique
Darkend
Spiritual Resonance
Lire la chronique
Adherent
Demo MMXVII (Démo)
Lire la chronique
Power From Hell
Profound Evil Presence
Lire la chronique
Imperial Cult
Spasm of Light
Lire la chronique
Jupiterian
Terraforming
Lire la chronique
Vitriol
To Bathe From The Throat Of...
Lire la chronique
Atlantean Kodex
The Course of Empire
Lire la chronique
Acid Witch
Evil Sound Screamers
Lire la chronique
Lutomysl
Ecce Homo
Lire la chronique
Various Artists
Slave to the Grind (DVD)
Lire la chronique
Temple Of Dread
Blood Craving Mantras
Lire la chronique
Antichrist Siege Machine
Schism Perpetration
Lire la chronique
Illdisposed
Reveal Your Soul For The Dead
Lire la chronique
Furia
Grudzień za grudniem
Lire la chronique
Critical Defiance
Misconception
Lire la chronique
Rotted
Pestilent Tomb
Lire la chronique
Jesus Cröst
Tot
Lire la chronique
Impavida
Antipode
Lire la chronique
Imprecation
Damnatio Ad Bestias
Lire la chronique
Esoctrilihum
The Telluric Ashes Of The O...
Lire la chronique
Ossuary
Supreme Degradation (Démo)
Lire la chronique
Wraith
Absolute Power
Lire la chronique
Le Jardin d'Alice
Higenjitsu (非現実)
Lire la chronique
State Faults
Clairvoyant
Lire la chronique
Japanische Kampfhörspiele
Verk Ferever
Lire la chronique
LORDS OF CHAOS : La Sakranalyse
Lire le podcast