chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
143 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Twitching Tongues - Sleep Therapy

Chronique

Twitching Tongues Sleep Therapy
Un groupe de Hardcore qui cite comme influences principales Only Living Witness et Type O Negative, avouez que cela à de quoi intriguer? Suffisamment en tout cas pour que tout ceux qui considèrent les années 90 avec nostalgie y jettent leurs oreilles de jeunes trentenaires désabusés. Personnellement, il ne m'en fallait pas plus...
Formé fin 2009 à Los Angeles par quelques membres de Ruckus, Creatures et Alpha & Omega, Twitching Tongues suit, comme énormément d'autres groupes, un parcours ultra classique en sortant une démo trois titres autoproduite suivit assez rapidement par un EP intitulé Insane & Inhumane. Deux sorties qui ont eu vite fait de créer le buzz sur Internet et de permettre ainsi au groupe de se faire remarquer jusqu'en Europe. C'est d'ailleurs suite à cette première démo que le groupe a été approché par les Belges d'I Scream Records pour la sortie du EP susnommé. Quelques mois plus tard, Twitching Tongues rempile avec Sleep Therapy, un court album efficace et original à la pochette pourtant pas très encourageante.

Mais n'ayez crainte, Twitching Tongues a bien plus à proposer qu'un artwork digne d'un quelconque groupe de néo-metal Américain. Si sur le papier l'argument marketing avancé par nos quatre gaillards avait de quoi faire baver, force est de constater que le résultat est largement à la hauteur de mes petites espérances. Et c'est sûrement ce qui rend dans un premier temps la musique de Twitching Tongues aussi appréciable et attachante. Elle possède ce petit goût si délicieux de nostalgie 90's, ce petit goût qui nous fait dire aujourd'hui: "C'était mieux avant". Epoque dorée et regrettée des nuits passées devant Best Of Trash à regarder les clips de Biohazard, Type O Negative ou Life Of Agony... Bref, les années 90 quoi.

D'ailleurs, en parlant de Life Of Agony... Plutôt que de citer Type O Negative, je trouve que la musique de Twitching Tongues se rapproche davantage de celle de la bande à Keith "Mina" Caputo. On est ici moins dans la mélancolie contemplative et plus dans l'action directe avec des titres courts et ultra catchy à commencer par un "I Fell From Grace Feet First" absolument incroyable d'efficacité. Probablement l'un des tubes de ce disque, si vous ne rendez pas les armes face à un tel titre alors inutile d'aller plus loin. De grosses guitare Hardcore bien lourdes avec un feeling Southern Rock pas dégueu, du mid tempo entrainant, une basse vrombissante et puis surtout cette putain de voix mélodique qui vous caresse dans le sens du poil de la main droite tout en vous mettant des revers de la main gauche à chaque intonation. La quintessence du mot "catchy" en seulement trois minutes. Parfait. Puis, sans crier gare Twitching Tongues dégaine la guitare acoustique pour un titre sombre à la manière des excellents et regrettés Only Living Witness. Un mariage électrique/acoustique qui fonctionne toujours aussi bien pour une ambiance certainement moins légère mais pas moins convaincante. Dans le même registre on retrouve également le titre "Arm In Armageddon Part 1: Freezing". Piano, guitare acoustique, montée en pression lente et étouffante pour enchaîner, sans cassure, sur une deuxième partie "Arm In Armageddon Part 2: The Peril Of Our Seasons" beaucoup plus électrique et directe. Entre les deux toujours des tubes à la sauce New-Yorkaise avec les excellents "Astigmatism (Of The Phallic Muscle)", "Sleep Therapy", "Voluntary Confinement" et surtout le redoutable "Distance Clause". Là encore, un gros feeling Southern Rock avec cette voix
sucrée soutenue par ces gros cœurs bien viriles (1:36). Avec ce genre de titre, Twitching Tongues navigue clairement entre Disengage, Life Of Agony et Only Living Witness. Une musique bâtarde mais terriblement entrainante malgré quelques coups de mou de-ci de-là.

Des coups de mou qui ne viennent en rien gâcher l'enthousiasme éprouvé pour ce groupe qui a réussi avec Sleep Therapy à m'accrocher les oreilles notamment par leur originalité. C'est plutôt rare aujourd'hui d'être séduit par l'originalité d'un groupe, surtout dans la scène Hardcore. Et si Twitching Tongues n'est pas le premier à évoluer dans ce registre mélangeant Hardcore, Southern Rock et Metal, il faut reconnaître qu'ils ne sont pas/plus légion à le pratiquer aujourd'hui surtout avec autant de facilité et d'efficacité. Quoi qu'il en soit, nous voilà face à un premier album vraiment convaincant sur lequel, j'espère, le groupe réussira à capitaliser. En attendant de voir comment cela va évoluer, le groupe sera en concert à Paris le 17 juin prochain. Un bon moyen de se rendre compte du potentiel de ces jeunes américains.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Twitching Tongues
Hardcore / Metal Melodique
2011 - I Scream Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (2)  7.75/10
Webzines : (2)  8.5/10

plus d'infos sur
Twitching Tongues
Twitching Tongues
Hardcore / Metal - 2009 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   I Fell From Grace Feet First
02.   Insane & Inhumane
03.   Astigmatism (Of The Phallic Muscle)
04.   Distance Clause
05.   Sleep Therapy
06.   Voluntary Confinement
07.   Arm In Armageddon Part 1: Freezing
08.   Arm In Armageddon Part 2: The Peril Of Our Seasons

Durée : 30:00

line up
parution
4 Avril 2012

voir aussi
Twitching Tongues
Twitching Tongues
Disharmony

2015 - Metal Blade Records
  
Twitching Tongues
Twitching Tongues
In Love There Is No Law

2013 - Closed Casket Activities
  
Twitching Tongues
Twitching Tongues
Preacher Man (EP)

2012 - I Scream Records
  

Essayez aussi
Underoath
Underoath
They're Only Chasing Safety

2004 - Solid State Records
  
Twelve Tribes
Twelve Tribes
Midwest Pandemic

2006 - Ferret Music
  
dEFDUMp
dEFDUMp
This Is Forevermore

2007 - Kaiowas Records
  
Touché Amoré
Touché Amoré
Stage Four

2016 - Epitaph Records
  
Touché Amoré
Touché Amoré
Is Survived By

2013 - Deathwish Inc.
  

HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Flamen
Furor Lunae
Lire la chronique
Grylle
Les Grandes Compagnies
Lire la chronique