chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
122 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Bolt Thrower - ...For Victory

Chronique

Bolt Thrower ...For Victory
Serait-ce là le meilleur album de Bolt Thrower enfin chroniqué sur Thrashocore? Les avis divergent, notamment en faveur du redoutable The IVth Crusade sorti deux ans auparavant. A l'inverse, nombreux s'accordent à dire qu'il s'agit tout de même de la pierre angulaire dans l'édifice bâti par le groupe Anglais depuis le début de sa longue carrière. D'un point de vu personnel, ...For Victory est aussi le premier album de Bolt Thrower sur lequel j'ai posé mes oreilles grâce au premier volume des compilations Earplugged. J'en garde d'ailleurs un excellent souvenir, ayant ainsi pu découvrir l'étendu d'un roster alors particulièrement alléchant avec entre autres Entombed, Carcass, Cathedral, Brutal Truth... Mais au delà du caractère affectif qui me lie aujourd'hui à ...For Victory, force est de reconnaître qu'il s'agit bien à mon sens de leur meilleur album à ce jour.

Difficile d'en débattre après un postulat si catégorique. Toujours est-il que c'est probablement le disque sur lequel je reviens le plus souvent dans la discographie des Anglais (suivit néanmoins de très près par War Master, The IVth Crusade et Mercenary). Si ce n'est pas une raison valable en soit pour qualifier avec certitude ...For Victory de meilleur album de ces lanceurs de boulons, c'est assurément pour moi un signe de sa légère supériorité face au reste de la discographie pourtant exemplaire de Bolt Thrower. Car oui, hormis peut-être Honour.Valour.Pride qui se place un peu en retrait notamment à cause de l'absence de Karl Willets au chant, il est juste d'admettre que la discographie du groupe de Coventry ne souffre d'aucun défaut.

Alors, qu'est-ce qui distingue cet album des autres? Et bien finalement pas grand chose car depuis War Master, les Anglais se montrent particulièrement fidèles à une recette devenue depuis une véritable marque de fabrique. J'ai l'impression de me répéter et de ne balancer ici que des évidences mais la force de Bolt Thrower est bel et bien d'avoir réussi à créer une identité sonore qui lui est propre et sur laquelle le groupe n'a cessé depuis de capitaliser sans chercher une seule seconde à se remettre en question. Nombreux sont les groupes à fonctionner de la sorte et en général le public ne manque pas de crier au scandale face à une telle démarche mais pas pour Bolt Thrower qui a toujours su se faire désirer.
Sorti en 1994, ...For Victory vient s'interposer entre plusieurs grands albums du Death Metal: Wolverine Blues d'Entombed, Covenant de Morbid Angel, Heartwork de Carcass, Fear, Emptiness, Despair de Napalm Death et The Bleeding de Cannibal Corpse. Une concurrence qui aurait pu lui causer du tord si chacun de ces groupes n'avait pas sa propre personnalité. Quelle putain d'époque! Ainsi, malgré la qualité évidente de ces autres albums, ...For Victory n'a jamais eu à souffrir de la comparaison avec ses "paires".
Dès les premières notes de "War", il apparaît évident qu'on tient là un album hors normes. En l'espace d'une petite minute, Bolt Thrower a déjà fait la démonstration de sa suprématie. Tout y est, ces riffs épiques, ce groove imparable, ce son lourd et puissant et une ambiance de champs de bataille indescriptible. Seule manque à l'appel la voix puissante et posée de Karl Willets. Puis vient le coup de semonce qui marque le début des hostilités. Bolt Thrower déploie alors toute sa puissance de feu à travers un "Remembrance" d'anthologie faisant s'alterner des riffs et des rythmes rapides qui semblent crier: "A l'assaut!" et des plans mid tempo à se taper la tête contre les genoux (cette fin en fade out à partir de 2:09!). Déjà bien décalqué par cette entrée en matière d'une intensité rare, Bolt Thrower continue de nous mettre la pression avec "When Glory Beckons" et sa mélodie guerrière à vous filer des frissons. Et des frissons vous en aurez avec le titre "...For Victory". Car au delà de la musique, ce titre dégage une ambiance toute particulière grâce aux mélodies toujours aussi efficaces de Gavin Ward et Baz Thompson. On y perçoit cette force, cette puissance et cette envie de victoire que l'on peut, j'imagine, ressentir au combat en même temps que ce je ne sais quoi d'amertume, de peur, d'angoisse et de nostalgie de l'innocence face à la mort et à la dureté des combats. Comment ne pas être transporté à l'écoute de cette conclusion incroyable sur laquelle se superposent les deux guitares de Baz et Gavin et le fameux "We will remember them" scandé par Karl Willets. J'en ai encore la chair de poule. Fabuleux! Bien loin de baisser en régime, le groupe continue sur sa lancé avec deux titres, "Graven Image" et son solo à 2:53 et "Lest We Forget" devenu aujourd'hui un hymne. Avec "Silent Demise", Bolt Thrower reprend le chemin d'un mid-tempo fier et conquérant marqué par de superbes envolées de guitares, notamment à partir de 2:25. Ce groupe à décidément tout compris. Et même lorsqu'il semble se contenter du minimum comme sur "Tank (Mk.I)", il réussit quand même à vous mettre dans sa poche grâce à un solo (à 2:51) ou à une riff bien senti. Bolt Thrower conclue alors ...For Victory par un ultime assaut grâce à un "Armageddon Bound" qui mélange tout le savoir faire du groupe Anglais passant ainsi du mid tempo victorieux à des rythmes Blitzkrieg (la double d'Andy Whale fait toujours aussi bonne impression) sans oublier d'y ajouter ces leads aux mélodies amers ou encore cette basse vrombissante sublimée par une Jo Bench discrète mais d'une rigueur sans faille.

Finalement, il n'y a pas grand chose qui différencie ...For Victory de ses prédécesseurs ou de ses successeurs. La différence se situe selon moi dans un premier temps au niveau de l'ambiance générale de l'album à la fois plus amer et désabusée qu'à l'accoutumé et dont les textes s'intéressent contrairement à The IVth Crusade ou War Master aux guerres plus modernes. Pour information, la pochette reprend une photo du conflit ayant opposé l'Angleterre à l'Argentine durant la guerre des Malouines en 1982. Dans un second temps, bien qu'une nouvelle fois enregistré au Sawmills studios sous la houlette de Colin Richardson, la production de ...For Victory réussit enfin à rendre justice à la puissance et à la lourdeur que dégage la musique. On n'en était pas loin sur The IVth Crusade mais avec ...For Victory, Colin Richardson a enfin pu donner les outils nécessaires à Bolt Thrower pour apporter à son nouvel album l'effet de 1000 tanks en mouvement.

Je me rend compte au fur et à mesure que je rédige cette chronique que son statut de meilleur album n'est pas forcément évident à défendre tant la musique de Bolt Thrower n'a que peu évolué depuis War Master. Pour moi, tout ces albums allant de War Master jusqu'à Mercenary se tiennent dans un mouchoir de poche. Mais il est vrai que ...For Victory possède tout de même son lot de titres inoubliables ("War", "Remembrance", "When Glory Beckons", "...For Victory", "Lest We Forget"...). Ajouté à cela une production plus compacte et moderne mettant en avant le caractère conquérant de Bolt Thrower et un lien affectif très fort et vous obtenez ce qui est à mon sens le meilleur album de la bande à Karl Willetts. Point.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

7 COMMENTAIRE(S)

InnerDam citer
InnerDam
24/11/2016 19:17
note: 10/10
Un de mes albums culte! Faut dire qu'à cette époque pas mal de groupes ont sorti des albums monstrueux. Chaque groupe avait un son et une patte unique.On nageait en plein age d'or sans le savoir, pour ceux qui comme moi découvraient le death au début des 90's(ahh..cette fameuse compil' Masters of Brutality!).


Invité citer
jfkool
06/06/2012 23:13
Hasard rigolo. J'ai ressorti ce CD avant-hier, pendant l'apéro. Son à fond les manettes !!! 10/10 bien évidemment. LE concert du Hellfest 2011 !!
Niktareum citer
Niktareum
06/06/2012 18:52
note: 8.5/10
Boucheriiiiiiiie!! Headbang
AxGxB citer
AxGxB
06/06/2012 17:33
note: 10/10
Thomas Johansson a écrit : Par contre de mémoire, pas de trace de Morbid sur la compil Earplugged (mais y avait Brutal Truth et Godflesh).

Effectivement, je viens de trouver le tracklisting. Au temps pour moi, pas de trace de Morbid Angel...
citer
(ancien membre)
06/06/2012 17:05
note: 9.5/10
La puissance inexorable d'un classique presque total.
"Now, it's time to die for ViCTORY".
Karamazov citer
Karamazov
06/06/2012 16:47
note: 8.5/10
Toujours pas trouvé le meilleur Bolt Thrower perso et depuis le temps (signe de grande qualité).
J'me réarme celui-ci du coup.
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
06/06/2012 16:35
note: 9/10
Forever Faaaaaaaaaaaalllleeeeeeeeeeeeen!!!!!! Meilleur album de Bolt, et de loin! Par contre de mémoire, pas de trace de Morbid sur la compil Earplugged (mais y avait Brutal Truth et Godflesh).

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Bolt Thrower
Death Metal
1994 - Earache Records
notes
Chroniqueur : 10/10
Lecteurs : (18)  9.14/10
Webzines : (7)  9.11/10

plus d'infos sur
Bolt Thrower
Bolt Thrower
Death Metal - 1986 † 2016 - Royaume-Uni
  

écoutez
tracklist
01.   War  (01:16)
02.   Remembrance  (03:43)
03.   When Glory Beckons  (03:59)
04.   ...For Victory  (04:50)
05.   Graven Image  (04:00)
06.   Lest We Forget  (04:37)
07.   Silent Demise  (03:55)
08.   Forever Fallen  (03:47)
09.   Tank (Mk.I)  (04:15)
10.   Armageddon Bound  (05:13)

Durée : 39:35

line up
parution
24 Novembre 1994

voir aussi
Bolt Thrower
Bolt Thrower
Realm Of Chaos (Slaves To Darkness)

1989 - Earache Records
  
Bolt Thrower
Bolt Thrower
Those Once Loyal

2005 - Metal Blade Records
  
Bolt Thrower
Bolt Thrower
Who Dares Win (Compil.)

1998 - Earache Records
  
Bolt Thrower
Bolt Thrower
War Master

1991 - Earache Records
  
Bolt Thrower
Bolt Thrower
The IVth Crusade

1992 - Earache Records
  

Essayez aussi
Disfigured
Disfigured
Blistering Of The Mouth

2008 - Comatose Music
  
Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Gallery Of Suicide

1998 - Metal Blade Records
  
Father Befouled
Father Befouled
Desolate Gods

2017 - Dark Descent Records
  
Kataklysm
Kataklysm
Heaven's Venom

2010 - Nuclear Blast Records
  
Asphyx
Asphyx
Deathhammer

2012 - Century Media Records
  

HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Flamen
Furor Lunae
Lire la chronique
Grylle
Les Grandes Compagnies
Lire la chronique