chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
127 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Chaos Inception - The Abrogation

Chronique

Chaos Inception The Abrogation
C'est pas trop tôt! Enfin Chaos Inception donne un successeur au très bon Collision With Oblivion sorti en 2009. Un laps de temps de trois ans, on a vu pire, mais depuis le temps qu'il était annoncé (juste après la sortie du premier), je commençais à désespérer! C'est finalement sur Lavadome Productions que sort le deuxième album des Américains baptisé The Abrogation. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le jeune label tchèque a fait une bien belle prise!

Car si Collision With Oblivion était une démonstration très convaincante de death metal tourmenté, il restait inférieur à ce que proposait Fleshtized, l'ancien groupe du batteur Gary White et du guitariste Matt Barnes, dont le magistral Here Among Thorns reste le meilleur hommage à Morbid Angel jamais enregistré. Mais sur The Abrogation, Chaos Inception s'approche furieusement du niveau de son grand frère, tout en restant moins dépendant de la bande de Trey Azagthoth comme l'avait déjà su le faire le combo de l'Alabama sur son premier essai. Mieux produit, plus intense, plus technique, plus sombre, The Abrogation prend la même direction que Collision With Oblivion tout en le surpassant dans tous les domaines. Vous voyez la pochette signée Paolo Girardi, l'Italien qui s'était déjà illustré l'année dernière sur le dernier album de Blasphemophagher? Non seulement elle est magnifique (j'attends déjà les t-shirts en septembre!) mais elle illustre aussi à la perfection l'ambiance de The Abrogation. Cette impression jubilatoire d'être pris dans une tornade, un vortex qui ne laisse que mort et désolation sur son passage. La musique du quatuor n'accorde en effet que peu de répit à l'auditeur (la fin de "Lunatic Necromancy", le riff mid-tempo à 2' de "Black Blod Vortex", le riff lourd et gras sur "Ancient Ways Prevail" vers 2'10, celui à 1'10 sur "The Exterminati" qui rappelle Nile suivi d'un break posé à la batterie martiale sur lequel vient se poser un joli solo ou encore le final du dernier titre "Scald Command") et prend un malin plaisir à aller vite. Les blast-beats, vous aimez? Tant mieux, parce que Chaos Inception en propose à la pelle, rendant ce The Abrogation des plus violent et intense. Une brutalité décuplée qu'on accueille à bras ouverts tant elle rend la bête addictive, malgré une batterie un peu trop synthétique légèrement sur-mixée.

Évidemment, ce n'est pas tout. Les blasts de Gary White portent des riffs de qualité supérieure, véloces, chaotiques et très sombres (mon Satan celui de "The Abrogation" à 0'18, quel titre d'ouverture!) dans l'esprit d'un Morbid Angel mais avec la touche personnelle du groupe qui lui permet de se démarquer. Et quand ça ne blaste pas, c'est un groove dark entraînant qui prend la place. Je ne compte plus les bons riffs qui s'accumulent au fil des neuf morceaux qui n'ont comme défaut que de s'achever trop rapidement. Le tourbillon s'éteint après tout juste une demi-heure et un titre tel "Hammer Of Infidel" et ses 2'19 frustre quelque peu. Mais c'est le prix à payer pour un déluge efficace et sans concession de blasts radicaux et de riffs dévastateurs aux mélodies tourmentées. Cerise sur le gâteau, les compositions se trouvent régulièrement sublimées par d'excellents leads/solos à la fois mélodieux et frénétiques, d'autant plus savoureux qu'ils sont souvent placés sur des passages blastés. "The Abrogation" à 2'05, le tremolo d'entrée sur "Phalanx (The Tip Of The Spear)" puis le solo à 2'28 sur un riff rapide et groovy soutenu par une double imposante, "Lunatic Necromancy" à 2'27, "Pazuzu Eternal" à 1'30 et à 1'58, "Hammer Of Infidel" à 1'58, "Black Blood Vortex" à 2'32, le break à 1'53 de "The Exterminati" déjà évoqué, "Scald Command" à 2'35 pour la plus chaotique des leads: la liste est longue, tous les morceaux possédant leurs moments de bravoure niveau leads. Celles-ci ne sont peut-être pas aussi virtuoses et cosmiques que les solos de Beyond Mortal Dreams mais le feeling et la maîtrise instrumentale sont là. À noter que le groupe donne à la plupart de ses solos un titre dans le beau livret accompagnant le CD. Des titres qui claquent et qui me font dire que Chaos Inception a décidément grave la classe comme Tendrils Flicker and Dance. Just Before The Darkness Agglomerates and Overwhelms. All Shall Fall sur "The Abrogation", The Final Clash of Swords Echoes Like Peals Of Laughter pour l'outro de "Phalanx (The Tip Of The Spear)", Pazuzu Soars Above and Blacks the Sun. Heralding the Rise of the Scorpion Hordes sur "Pazuzu Eternal", Heroes Return to the Hall to Commence the Orgiastic Revelry of the Conquerors chez "Hammer Of Infidel", Materialization of the Spawn of Shub Niggurath sur "Ancient Ways Prevail" ou encore Initiation into The Mysteries of The Progenitors dans "The Exterminati". Ça donne un petit côté mystico-occulte pas désagréable.

Matt Barnes s'impose du coup comme l'un des meilleurs compositeurs de death à l'heure actuelle et son sens du riffing porte la marque des grands, faisant sans peine la nique aux dernières livraisons des Azagthoth et autres Rutan. Étonnant par contre de le voir dans deux groupes chrétiens (Temple of Blood et Lisiya Gori) alors que The Abrogation prône plutôt l'annihilation de toute chose et que ses deux autres groupes (Monstrosity et Quinta Essentia) ne sont pas non plus du genre à prier. Ici en tout cas, le bonhomme impressionne, lui qui a composé l'intégralité de l'opus. Seul "Ancient Ways Prevail" et ses légers accents black metal (riff à 1'34 plus froid que les autres) est co-écrit avec Cam Pinkerton dont la basse fait d'ailleurs de l'excellent boulot elle-aussi. Autre membre à saluer, le chanteur Chris White qui, sans réinventer la façon de chanter dans le death metal, utilise un growl suffisamment personnel et intéressant pour le reconnaître parmi les autres, chose trop rare pour ne pas être souligné. Quelques shrieks viennent également enrichir une performance remarquable.

Inutile d'en dire plus. Chaos Inception confirme son potentiel haut la main en nous offrant avec The Abrogation une des sorties death metal marquantes de l'année. Peut-être même la meilleure avec Spawn Of Possession et l'EP de Beyond Mortal Dreams. L'album a ce qu'il y a de bien que, malgré une certaine densité et intensité, son impact sur l'auditeur est immédiat. Il devient dès lors impossible de lâcher le disque et tout le travail guitaristique se découvre au fur et à mesure des écoutes qui ne lassent pas mais rendent au contraire l'album encore plus savoureux. Bon, c'est pas tout ça mais moi j'y retourne!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

7 COMMENTAIRE(S)

X-Death citer
X-Death
15/06/2019 19:26
note: 8.5/10
Super album que ce "The Abrogation". 30 minute pour un album comme ça c'est le temps parfait je trouve.

Le groupe est pas loin de sortir un nouvel album si je dit pas de bêtise, j'en attend beaucoup en tout cas.
Niktareum citer
Niktareum
12/07/2012 12:47
note: 8.5/10
Un excellent album avec notamment comme tu le précises une qualité de riffing remarquable. Par contre (comme je l'avais déjà dit) je ne trouve pas personnellement qu ela batterie soit surmixée, au contraire je trouve ce mix très bien équilibré.
Quoiqu'il en soit je ne sais pas encore su je préfère celui-ci au précédent mais ce qui est sûr c'est qu'il finira dans mon bilan 2012!
AxGxB citer
AxGxB
11/07/2012 09:34
note: 8/10
Keyser a écrit : Je vais bientôt l'acheter et le chroniquerai éventuellement mais je crois qu'AxGxB l'a déjà et devrait s'en occuper prochainement.

Je n'ai écouté que le précédent mais effectivement, il faut que je le chope aussi. Chronique à venir Clin d'oeil

Edit: Petite précision, Paolo Girardi s'est chargé de toutes les pochettes d'albums (donc les trois) de Blasphemophagher
Keyser citer
Keyser
11/07/2012 07:18
note: 8.5/10
Mithras a écrit : Vraiment un excellent album ! Il sera problème dans mon bilan Death de l'année avec SOP effectivement mais aussi le dernier Coffin Texts. Une chronique pour bientôt d'ailleurs ?

Je vais bientôt l'acheter et le chroniquerai éventuellement mais je crois qu'AxGxB l'a déjà et devrait s'en occuper prochainement.
Invité citer
Mithras
11/07/2012 00:25
Vraiment un excellent album ! Il sera problème dans mon bilan Death de l'année avec SOP effectivement mais aussi le dernier Coffin Texts. Une chronique pour bientôt d'ailleurs ?
AxGxB citer
AxGxB
10/07/2012 19:07
note: 8/10
Trés chouette album. Belle pochette de Girardi encore!
von_yaourt citer
von_yaourt
10/07/2012 18:44
note: 8.5/10
J'écoute et j'approuve. Je sens qu'on va avoir le même bilan en death metal mon cher Keyser. Mr Green

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Chaos Inception
Death Metal
2012 - Lavadome Productions
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (10)  8.15/10
Webzines : (14)  7.49/10

plus d'infos sur
Chaos Inception
Chaos Inception
Death Metal - 2008 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   The Abrogation
02.   Phalanx (The Tip Of The Spear)
03.   Lunatic Necromancy
04.   Pazuzu Eternal
05.   Hammer Of Infidel
06.   Black Blood Vortex
07.   Ancient Ways Prevail
08.   The Exterminati
09.   Scald Command

Durée : 29'46

line up
parution
5 Juin 2012

voir aussi
Chaos Inception
Chaos Inception
Collision With Oblivion

2009 - Brutalized Records
  

Essayez aussi
Lantern
Lantern
Subterranean Effulgence (EP)

2011 - Internecion Productions
  
Vader
Vader
The Art Of War (EP)

2005 - Regain Records
  
Unleashed
Unleashed
Midvinterblot

2006 - Steamhammer Records (SPV)
  
Domains
Domains
Sinister Ceremonies

2014 - The Sinister Flame
  
Venenum
Venenum
Venenum (EP)

2011 - Sepulchral Voice Records
  

Album de l'année
Sunn O)))
Life Metal
Lire la chronique
PPCM #20 - Encore plus de Jazz Metal
Lire le podcast
Frostveil
Ephemeral Visions
Lire la chronique
Krypts
Cadaver Circulation
Lire la chronique
HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique