chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
119 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Katatonia - Dead End Kings

Chronique

Katatonia Dead End Kings
Plus que le The Gathering, le Anathema, le Ram-Zet... "Dead End Kings" est l'album que j'attendais cette année, tous styles confondus. J'ai même passé des heures à essayer de me le procurer avant sa sortie pour le chroniquer, sans succès. Comme beaucoup d'entre vous, j'ai dû me contenter des quelques extraits disponibles sur Youtube pour patienter, extraits qui m'avaient sur le moment moyennement rassuré quant au contenu de cette cuvée 2012. Car j'espérais encore secrètement un successeur plus passionnant que "Night Is The New Day" qui m'avait déçu sur de nombreux points. Autant vous dire que je n'aurais jamais pu envisager une pareille déception.

La première écoute de cet album restera probablement gravée dans ma tête comme la plus traumatisante de ma relation avec Katatonia, donnant à elle seule raison à toutes les chroniques mitigées que j'avais pu lire à son propos. Heureusement, les choses sont moins simples qu'elles n'y paraissent et il vous faudra prendre le temps d'apprécier ce que ces 11 pièces ont à offrir. "Dead End Kings" est un paradoxe dans le sens où il est probablement ce que Katatonia a produit de plus calme et accessible depuis "Last Fair Deal Gone Down", tout en représentant un véritable défi pour les plus habitués à leur son. Ainsi, ceux qui n'ont jamais posé une oreille sur la musique des Suédois, risquent de tomber immédiatement sous le charme de leur mélange rock/metal tristounet, où la magnifique voix de Jonas a définitivement pris le pas sur tout le reste. L'ambiance qui se dégage de la musique rappelle énormément celle du précédent opus, tournée vers la mélancolie, moins dépressive qu'il y a quelques années. La beauté des mélodies, la fragilité des lignes de chant et la subtilité des arrangements vous poussent peu à peu dans vos retranchements, isolant votre esprit dans une bulle de noirceur pour en extraire quelques souvenirs douloureux, sans trop vous malmener toutefois.

Mais lorsqu'on a connu "Viva Emptiness", "The Great Cold Distance" ou "Last Fair Deal Gone Down", tout est bien différent. J'envierais presque ceux qui n'ont jamais goûté à tout ça et qui peuvent apprécier "Dead End Kings" à sa juste valeur. Car ce neuvième album est simplement... consensuel, un mot que je n'aurais jamais pensé pouvoir écrire dans une chronique de Katatonia. Certes "Night Is The New Day" usait à outrance d'une seule et même formule, mais il portait en lui l'âme sombre d'un groupe autrefois torturé. Ici les aspérités ont été gommées pour faire place à une musique lisse et formatée, sans réel temps fort, sans surprise, des atmosphères aux structures des compositions. Et comme pour arrondir encore plus les angles, le quintette a mis le paquet sur le piano et les sons d'ambiance qui rendent l'ensemble encore plus linéaire. Serait-ce le départ des frères Norrman qui a pesé sur le moral des tauliers ? Parce qu'à part Renkse (qui signe la grande majorité du contenu), tous les autres membres répondent aux abonnés absents, à se demander où sont passés le Nyström percutant et le Liljekvist inventif que l'on connaissait... Inutile alors de chercher ce Katatonia ambigu, dissonant et blessant dans lequel on prenait plaisir à broyer du noir ; seule la sensibilité des airs et du chant sauve cet album du naufrage. Sur ce point, Katatonia nous aura toujours à l'usure.

Car si vous lui laissez le temps, "Dead End Kings" s'insinuera doucement en vous. A l'exception de l'irrécupérable "Undo You", même les titres les moins passionnants au premier abord tels que "Leech", "The Racing Heart" ou "The One You Are Looking for Is Not Here" (jamais vu un guest aussi mal exploité au passage, pauvre Silje), laisseront une petite emprunte sur leur chemin. Ce sont néanmoins les morceaux les plus électriques qui se montrent les plus convaincants à l'image des déjà connus "Buildings", "Dead Letters", "Lethean" rapidement rejoints par les plaisants "Ambitions" ou "Hypnone". Mais la seule pièce réellement digne d'intérêt pour moi est l'ouverture "The Parting", à la fois sombre et glaciale, tout en contretemps, qui prouve que les Suédois savent encore composer des choses qui sortent de l'ordinaire.

La déception est donc à la hauteur des attentes. "Dead End Kings" est un bon album dans l'absolu, j'en suis convaincu. Cependant pour moi, il représente ce que Katatonia a produit de moins intéressant depuis "Discouraged Ones". Trop plat, trop convenu, on jurerait entendre une compilation de chutes de studio de la session précédente : certains passages m'ont d'ailleurs beaucoup fait penser aux bonus de l'édition limitée de "Night Is The New Day", "Ashen" et "Sold Heart". En fin de compte, le plus triste demeure cette impression d'entendre un groupe en roues libres, nous délivrant une production sans grande conviction, sans passion, ce qui ne leur ressemble pas. Un passage à vide qui j'espère sera vite effacé par un dixième album mémorable. L'espoir fait vivre il parait.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

7 COMMENTAIRE(S)

heylel citer
heylel
17/12/2016 12:29
curieusement, j'ai bien aimé cet album, j'avais un peu décroché au précédent, celui ci me remotive sur l'avenir de katatonia, ils n'hésitent pas à renouveler leur musique, et ca c'est très respectable..
Invité citer
Pask
05/09/2012 19:19
Assez d'accord avec ta chro',effectivement bcp de déception a la première écoute mais plus tard certaines songs sortent largement du lot,pas d'accord par contre pour the racing heart je la trouve énorme quel putain de refrain!!!!(y a un peu de One second de ParAdise...bye
korbendallas citer
korbendallas
05/09/2012 18:16
Je trouve cet album excellent et aventureux ! C'est, pour moi, celui qui innove le plus depuis Viva Emptiness. Il est aussi vraiment plus varié et intéressant que "Night is the new day". Les parties électroniques sont bien intégrés à la musique et colle parfaitement au style de Katatonia.
Par contre, je suis d'accord avec toi Dead, quelques écoutes sont nécessaires pour l'apprécier à sa juste valeur ... j'ai pas accroché de suite mais maintenant il me sort plus de la tête ... et ce"The Racing Heart" !!!!
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
05/09/2012 15:56
note: 7/10
Comme tu l'as très bien dit, pas désagréable dans l'absolu mais quand on connait le reste de leur disco, y a comme un malaise ... peut être qu'ils ont fait le tour du versant catchy de leur musique et qu'ils devraient revenir à des bases plus brutes?
NightSoul citer
NightSoul
05/09/2012 11:16
note: 7/10
Je vais redire ce que je pensais de cet album sur le forum mais une impression de "trop" sur tous les aspects de cet album à son écoute. Un "trop" d'instruments qui ne s'harmonisent pas toujours correctement, de mélodies piano/cordes trop en avant prenant le pas sur les guitares et la voix...
La production est aussi un peu "too much" . On sent un décalage entre les émotions que cherchent à dégager la musique et le côté froid et asesptisé du son.

Sinon, pas vraiment de morceau qui m'ont marqué...
J'ai donc insisté un peu maisça ne passe toujours pas, comme je disais c'est peut-être l'album de "trop" avec ce besoin urgent de se renouveler pour le groupe.

Je rebondis (wahouuuuuuuuu...hum hum) sur ce que disais Dead mais en effet, Nyström était déjà absent de la totalité de l'album précédent apparemment par manque de motivation et pour cet album ça a pas l'air d'avoir changé... Blackheim voudrait-il voguer vers de nouveaux horizons... ou d'anciens ??? Gros sourire
Invité citer
TRuc
05/09/2012 10:15
Pas du tout d'accord, un album excellent je trouve...
sylvain citer
sylvain
04/09/2012 22:58
pas encore trop écouté mais l'album me laisse le meme sentiment que toi Dead.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Katatonia
Metal/Rock mélancolique
2012 - Peaceville Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (6)  6.5/10
Webzines : (43)  7.65/10

plus d'infos sur
Katatonia
Katatonia
Metal/rock dépressif - 1991 - Suède
  

vidéos
Lethean
Lethean
Katatonia

Extrait de "Dead End Kings"
  

tracklist
01.   The Parting
02.   The One You Are Looking for Is Not Here
03.   Hypnone
04.   The Racing Heart
05.   Buildings
06.   Leech
07.   Ambitions
08.   Undo You
09.   Lethean
10.   First Prayer
11.   Dead Letters

Durée : 49 min.

line up
parution
3 Septembre 2012

voir aussi
Katatonia
Katatonia
Brave Yester Days (Compil.)

2004 - Avantgarde Music
  
Katatonia
Katatonia
Discouraged Ones

1998 - Avantgarde Music
  
Katatonia
Katatonia
July (EP)

2007 - Peaceville Records
  
Katatonia
Katatonia
Last Fair Deal Gone Down

2001 - Peaceville Records
  
Katatonia
Katatonia
Viva Emptiness - 10th Anniversary Edition (Rééd.)

2013 - Peaceville Records
  

Essayez aussi
Antimatter
Antimatter
Leaving Eden

2007 - Prophecy Productions
  
Anathema
Anathema
Were You There? (DVD)

2004 - Music For Nations
  
The Chant
The Chant
This Is The World We Know

2010 - Full Metal Music
  
Antimatter
Antimatter
The Judas Table

2015 - Prophecy Productions
  
Green Carnation
Green Carnation
The Quiet Offspring

2005 - Season Of Mist
  

Déception de l'année
Damnation Defaced
The Devourer
Lire la chronique
Malum
Legion
Lire la chronique
ALL #1 - L'histoire conceptuelle de l'album "Hypertrace"
Lire le podcast
METAL MEAN FESTIVAL XV - 2019
Asphyx + Au-Dessus + Bloodb...
Lire le live report
Kaltfront
Feuernacht
Lire la chronique
Morbid Illusion
In the Crypt of the Stifled
Lire la chronique
Detherous
Hacked To Death
Lire la chronique
ShadowStrike
Legends of Human Spirit
Lire la chronique
Oranssi Pazuzu
Kevät / Värimyrsky (EP)
Lire la chronique
Shit Life
Reign In Bud
Lire la chronique
State Faults
Resonate/Desperate
Lire la chronique
Ebola
III
Lire la chronique
Rogga Johansson
Entrance To The Otherwhere
Lire la chronique
Black Majesty
Seventh Kingdom of Edom (EP)
Lire la chronique
Whore Black Metal : STOP AU SEXISME
Lire le podcast
SYLAK OPEN AIR 2019
Apocalyptica + Black Flag +...
Lire le live report
Ravenzang
Uit een duister verleden
Lire la chronique
DISOWNING pour l'album "Human Cattle"
Lire l'interview
Cerebral Rot
Odious Descent Into Decay
Lire la chronique
Hate
Auric Gates Of Veles
Lire la chronique
Shape Of Despair
Shades Of...
Lire la chronique
METALHERTZ - S02E04 - Symphonic PACA Metal
Lire le podcast
PPCM #21 - Ces ALBUMS que JE NE DEVAIS PAS AIMER
Lire le podcast
Destruction
Born To Perish
Lire la chronique
Metal Church
Damned If You Do
Lire la chronique
Gestapo 666
Satanic Shariah
Lire la chronique
Memoriam
Requiem For Mankind
Lire la chronique
Beheaded
Only Death Can Save You
Lire la chronique
Epitaphe
I
Lire la chronique
Burial Remains
Trinity Of Deception
Lire la chronique