chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
131 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Carnal Lust - The Hate Complete

Chronique

Carnal Lust The Hate Complete
CARNAL LUST. Un patronyme à faire fuir le chaland venu chercher sa dose de metal pour les masses, à choisir yeux fermés et narines bouchées entre CALIBAN, COAL CHAMBER ou encore CHIMAIRA. Des photos promotionnelles sanguinolentes à souhait, à faire passer les garçons boucher de BLOOD DUSTER pour des apprentis viandards, tout juste bons à faire décongeler des aiguillettes de poulet. Ajoutez à cela un intitulé de programme fleurant bon la référence à papy OBITUARY et quelques extraits grassouillets picorés ça et là sur la toile (sans oublier les alléchantes chroniques du patron, qui remontent à la préhistoire du site), et vous obtenez sans nul doute un bon produit old school comme les affectionnent les vieux de la vieille, raison pour laquelle « The Hate Complete » a atterri dans des filets déjà bien garnis en la matière. Nouvelle bonne pioche de death graisseux après GENITAL GRINDER en début d’année ?

Pour tout dire, malgré un fond de jeu ancré dans un death metal typiquement nineties, « The Hate Complete » s’éloigne sensiblement de ce à quoi je m’attendais, comme en témoigne une « Sepulcrum » languissante où L. Chuck D. (NO RETURN) attaque fort : chant clair sur rythmique moderne, on a connu plus brutal comme entrée en matière ! Et si la suite rassure tant bien que mal l’amateur de sensations fortes (« Vae Victis », « Vade In Pace »), ce troisième effort studio de CARNAL LUST est tout sauf facile d’accès, tant le groupe s’escrime à balader ses fidèles d’une chapelle musicale (LOUDBLAST période « Fragments ») à une autre (death mélodique made in Göteborg), au gré d’un album concept qui a eu bien du mal à voir le jour. Plantés par leur maison de disque en 2010, ses géniteurs se sont retrouvés avec l’album sous le bras jusqu’à ce deal récent avec Great Dane Records, qui leur permet de proposer un matériel sensiblement différent que le death plus traditionnel de « Whore Of Violence » ou « Dawn Of The Hatred ». S’appuyant sur la versatilité d’un L. Chuck D. passant sans coup férir d’un registre criard à du growl plus classique – sans oublier quelques incartades de chant clair plutôt honnêtes – CARNAL LUST joue donc ici la carte de l’éclectisme. Un parti pris casse gueule qui s’explique par la nature première du projet, bande originale d’un film n’ayant finalement jamais vu le jour. Ça ne vous rappelle rien ? « Death’s Design » peut être ?

A cette différence près que les musiciens de CARNAL LUST, malgré toute l’application et le savoir faire dont ils font preuve (bons solis, interprétation tout ce qu’il y a de plus carrée), n’arrivent pas à la cheville du mentor de DIABOLICAL MASQUERADE. Pas assez intense pour les fans de death pur et dur, sans doute trop extrême pour les autres, cet opus ambitieux mais trop décousu aura du mal à faire son nid ailleurs que chez les aficionados de l’étrange, toujours en quête d’un objet musical non identifié. Et pour ceux qui comme votre serviteur n’attendaient de « The Hate Complete » qu’un sympathique exutoire pour brutes décérébrées, attendez vous à être saisis dans la même mesure qu’un fan de série B venu voir The Expendables 2, et qu’on a sournoisement redirigé vers le dernier Gaspar Noé faute de place !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Carnal Lust
B.O.F. death metal
2012 - Great Dane Records
notes
Chroniqueur : 5.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (9)  7.56/10

plus d'infos sur
Carnal Lust
Carnal Lust
B.O.F. death metal - 1998 † 2014 - France
  

écoutez
vidéos
Teaser
Teaser
Carnal Lust

Extrait de "The Hate Complete"
  

tracklist
01.   Sepulcrum
02.   Morituri te Salutant
03.   Dominus Vabiscum
04.   Una Salus Victis
05.   Mors Ultima Ratio
06.   Vixit
07.   Vae Victis
08.   Vade in Pace
09.   Volens Nolens
10.   Gladius Legus Custos
11.   Memento Mori
12.   Libera Nos a Malos
13.   (...Just for Friday)

Durée : 55 min.

line up
parution
14 Juin 2012

voir aussi
Carnal Lust
Carnal Lust
Rebirth in Hate

2004 - Diamond Records
  
Carnal Lust
Carnal Lust
Whore of Violence

2002 - Diamond Records
  

Essayez plutôt
Behemoth
Behemoth
Zos Kia Cultus
(Here and Beyond)

2002 - Avantgarde Music
  
The Crown
The Crown
Crowned In Terror

2002 - Metal Blade Records
  
Gods Forsaken
Gods Forsaken
In A Pitch Black Grave

2017 - Soulseller Records
  
Necrowretch
Necrowretch
Bestial Rites 2009-2012 (Compil.)

2013 - Century Media Records
  
Tribulation
Tribulation
Down Below

2018 - Century Media Records
  

HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Flamen
Furor Lunae
Lire la chronique
Grylle
Les Grandes Compagnies
Lire la chronique