chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
118 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Black Knives - The Rise

Chronique

Black Knives The Rise (EP)
Certains groupes décident de splitter parce que les relations en interne se sont détériorées au point que plus personnes ne se supportent. D'autres splittent car tout semble avoir été dit et que l'intérêt de jouer ensemble, sous le même nom, relève tout simplement plus de l'habitude que de la passion. D'autres encore le font afin de remettre les compteurs à zéro et prendre ainsi un nouveau départ. C'est le cas des toulousains de Black Knives. Formé sur les cendres de 8Control, le line-up est resté identique, l'envie de jouer le même style de musique n'a vraisemblablement pas été altéré et la motivation et la hargne semblent n'avoir jamais été aussi fortes. Ainsi, Black Knives a vu le jour en début d'année 2012. Une renaissance concrétisé par la sortie en avril dernier de ce EP quatre titres intitulé à juste titre The Rise.

Concrètement, si vous avez apprécié la musique de 8Control alors il y a très peu de chance pour que vous ne vous laissiez pas séduire par celle de Black Knives. Les toulousains reprennent le chemin de ce Hardcore Beatdown simple mais redoutablement efficace. Car si le genre n'a jamais permis aux groupes qui le pratique de briller par une quelconque originalité, il à le mérite de bien souvent distribuer des coups de latte par wagon entier. Le Beatdown Hardcore est clairement un genre musical fait pour taper du pied et claquer des moulinets à tout bout de champ.

Ainsi, Black Knives ne surprend pas son monde mais fait toutefois preuve d'une efficacité exemplaire, reprenant avec passion tous les poncifs du genre. Riffs lourds et down tempo, mosh-parts à vous rompre les cervicales ("A Big Part" à 1:42 et 3:07, "35 Minutes" à 1:54, "Won't Change" à 1:39 et 2:51), sing-along repris en coeur par toute la famille ("A Big Part" à 0:47 et 1:57, "35 Minutes" à 0:26 et 1:03, "Won't Change" à 0:15, "Complain" à 2:15), parties accélérées afin de donner un peu de rythme et de variété à l'ensemble ("A Big Part" à 2:11, "35 Minutes" à 0:38, "Won't Change" à 0:26, "Complain" à 0:41). Bref, un cahier des charges remplissant absolument tous les critères d'un genre hyper balisé. On pourra alors reprocher à Black Knives de suivre une voie toute tracée, sans prendre de risque ou sans véritable moment de génie mais ce serait se montrer hypocrite face à un genre que l'on sait totalement codifié. On remarquera également une volonté de proposer un chant assez varié. Outre les sing-alongs qui offrent déjà un peu de variété, le chant d'Eric Estrade se montre assez multiple: le plus souvent hurlé il se fait aussi parfois très profond, à la limite du Death et parfois déclamé, presque rappé. Une utilisation bienvenue, usité avec parcimonie. Enfin la production est vraiment bonne. Ultra lourde et compacte, elle permet à Black Knives d'atteindre son but sans difficulté, écrasant l'auditeur de ses riffs parpaings et de ses mosh-parts en béton armé. Une production signée Laurent Bringer qui avait déjà travaillé avec 8Control (évidemment), Zubrowska et Alea Jacta Est.

Black Knives délivre sa musique avec énergie et passion, un Hardcore Beatdown simple, sincère et sans aucune prétention si ce n'est celle de prendre du plaisir et faire la fête sur scène. Le groupe n'a pas pour vocation de changer la face du monde avec sa musique et il faudrait être un sombre crétin pour le leur reprocher. En attendant la sortie d'un premier album prévu pour 2013, Black Knives prouve avec The Rise que le Hardcore Beatdown se porte encore plutôt bien. On attend donc de voir le groupe sur scène pour profiter pleinement des joies proposées par cette musique lourde et bas du front. Mosh!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Black Knives
Beatdown Hardcore
2012 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 3.25/5
Lecteurs :   -
Webzines : (7)  3.64/5

plus d'infos sur
Black Knives
Black Knives
Beatdown Hardcore - France
  

écoutez
vidéos
A Big Part
A Big Part
Black Knives

Extrait de "The Rise"
  

tracklist
01.   A Big Part
02.   35 Minutes
03.   Won't Change
04.   Complain

Durée : 14:51

line up
Essayez plutôt
Incendiary / Xibalba
Incendiary / Xibalba
Split 7'' (Split 7")

2012 - Closed Casket Activities
  
Xibalba
Xibalba
Hasta La Muerte

2012 - Southern Lord Recordings
  
Silverhammer
Silverhammer
Epoca De Sufrimiento (EP)

2011 - Fight for the Cause Records
  
Parjure
Parjure
Who I Am

2018 - Autoproduction
  
Xibalba
Xibalba
Madre Mia Gracias Por Los Dias

2011 - Southern Lord Recordings
  

Reek
Death Is Something There Be...
Lire la chronique
Engrossed
Initial Decay (Compil.)
Lire la chronique
Pilori
À Nos Morts
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Misanthrope
Bâtisseur de Cathédrales : ...
Lire la chronique
Spell
Opulent Decay
Lire la chronique
Cemetarian
Tomb Of Morbid Stench (Démo)
Lire la chronique
16
Dream Squasher
Lire la chronique
Wayward Dawn
Haven Of Lies
Lire la chronique
October Falls
A Fall of an Epoch
Lire la chronique
Pearl Jam
Yield
Lire la chronique
Gris
Il était une forêt...
Lire la chronique
Odraza
Rzeczom
Lire la chronique
Ectoplasma
White-Eyed Trance
Lire la chronique
Violence Gratuite
EPonyme (EP)
Lire la chronique
Laetitia in Holocaust
Fauci Tra Fauci
Lire la chronique
Winter Deluge
Degradation Renewal (EP)
Lire la chronique
Nekrovault
Totenzug : Festering Peregr...
Lire la chronique
Infestment
Human Altar (Démo)
Lire la chronique
Naglfar
Cerecloth
Lire la chronique
Asofy
Amusia
Lire la chronique
Helfró
Helfró
Lire la chronique
Infestment
Maggots In Your Brain (Démo)
Lire la chronique
Serment
Chante, O Flamme de la Libe...
Lire la chronique
Unearthly Trance
V
Lire la chronique
Kurnugia
Forlorn And Forsaken
Lire la chronique
Misanthrope
Lire l'interview
Iku-Turso
Pakana
Lire la chronique
Massacre
From Beyond
Lire la chronique
Bâ'a
Deus Qui Non Mentitur
Lire la chronique