chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
122 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Dead End Path - Blind Faith

Chronique

Dead End Path Blind Faith
Le Hardcore outre-Atlantique se porte définitivement bien. Après Expire, Backtrack, Silverhammer, Fire & Ice et encore toute une tripotée de formations, voilà que débarque du fin fond de la Pennsylvanie un énième groupe près à en découdre façon NYHC. Son nom, Dead End Path.
Formé à Wilkes-Barre durant l'été 2009 par deux amis (Uriah Thomas et Stephen Foose), le groupe est rapidement rejoint par Jason Pluskey et Ryan Jameson afin de compléter le line-up. Parcours classique pour tout groupe fraîchement formé, Dead End Path commence par enregistrer sa première démo (Demo 2009) avant d'être repéré par le label Triple B. Le train est alors en marche et Dead End Path continue ainsi son ascension, sortant en 2010 un 7" intitulé Death Walks Beside Us. Le groupe est ensuite rejoint par un second guitariste, Ian Adams, venu grossir les rangs de la formation pour l'enregistrement de ce premier album intitulé Blind Faith sorti l'année dernière.

Un premier album aussi efficace que terriblement court puisque ce dernier ne dépasse même pas vingt-cinq minutes. Rien de choquant pour un groupe de Hardcore mais quelques minutes supplémentaires n'auraient sûrement rien gâché. Une légère frustration très vite compensée par la qualité même des dix titres qui composent ce Blind Faith. Dix titres de Hardcore Metal fortement inspirés par la scène New-Yorkaise des années 90, Dead End Path n'hésitant pas à citer Merauder (on s'en serait douté étant donné le nom du groupe), Breakdown, Cro-Mags et Leeway comme principales influences. De quoi faire saliver n'importe quel fan de NYHC qui se respecte.

Ainsi, la musique de Dead End Path ne surprend pas, le poids des influences se faisant très nettement sentir dès la première écoute. Pour autant, difficile de ne pas être séduit par ce New-York Hardcore, lourd et implacable. Les choses commencent alors plutôt bien avec une introduction pesante et saupoudrée d'un léger soupçon de groove qui donne alors le ton avant d'embrayer sur un "Never Had Heaven Ever" ultra classique mais qui ne laisse absolument rien passer. La recette est simple et s'applique alors successivement à tous les morceaux de cet album: riffs nerveux et incisifs, rythmiques Beatdown plombées ponctués de quelques légères accélérations dynamiques et entrainantes, mosh parts de trappeurs, chant puissant, virile et rythmiquement bien tranché (les premières secondes presque rappé de "End On End"...) appuyé par quelques sing-alongs (sur "End On End" également à 1:05). Bref, du classique servit avec passion et conviction.
Parmi tous ces titres, impossible de passer sous silence "Cathedral Bones" et surtout l'excellent "Faith/Void". Deux titres sur lesquels viennent se poser des lignes de chant mélodiques du meilleur effet (à 1:19 pour "Cathedral Bones" et à 1:43 pour "Faith/Void). Evidement, les plus anciens auront sûrement fait le parallèle avec la voix d'un certain Eddie Sutton de Leeway. Un gage de qualité évident et surtout une petite pointe d'originalité et de fraîcheur plus que bienvenue dans toute cette courte démonstration de masculinité. Pour être honnête, j'aurai même apprécié que ce type de chant soit utilisé un peu plus souvent pour permettre à Dead End Path de nettement se démarquer. Malheureusement, puisqu'il s'agit de featuring (Matt Hoodrack de War Hungry/Stick Together sur le titre "Cathedral Bones" et Nick Woj de Cold World sur "Faith/Void") cela risque de rester occasionnel. Dommage.

Blind Faith constitue donc un premier album solide, efficace, nerveux et dynamique qui devrait facilement convaincre n'importe quel amateur de New-York Hardcore. Si le groupe ne semble pas spécialement vouloir s'affranchir de ses influences, il a cependant le mérite d'être moins bas du front que d'autres groupes évoluant dans le même registre. Ainsi, on retrouve sur Blind Faith peu de sing-alongs, les mosh-parts sont souvent plus "subtiles" que la moyenne et surtout l'ajout de quelques lignes de chant mélodiques permet à Dead End Path de se détacher un peu du reste de la scène. On espère voir les Américains concrétiser tout ce potentiel dans un avenir proche avec, pourquoi pas, un passage dans nos contrées.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Dead End Path
Hardcore
2011 - Triple B
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (1)  6/10
Webzines : (1)  9/10

plus d'infos sur
Dead End Path
Dead End Path
Hardcore - 2004 - Etats-Unis
  

écoutez
tracklist
01.   Blind Faith
02.   Never Had Heaven Ever
03.   Requiem
04.   End On End
05.   Cathedral Bones
06.   Death And Birth Of A Ghost
07.   Unease
08.   Between I and I
09.   Skeleton Key To The Cemetery
10.   Faith/Void

line up
parution
13 Mars 2012

Essayez aussi
Death Before Dishonor
Death Before Dishonor
Better Ways To Die

2009 - Bridge Nine Records
  
Trash Talk
Trash Talk
119

2012 - Odd Future
  
Harley Flanagan
Harley Flanagan
Cro-Mags

2016 - 171-A Records
  
Sick Of It All
Sick Of It All
Just Look Around

1992 - Relativity Records
  
Raw Justice
Raw Justice
We Don't Need Your Friends (EP)

2013 - Straight & Alert
  

HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Flamen
Furor Lunae
Lire la chronique
Grylle
Les Grandes Compagnies
Lire la chronique