chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
140 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Ataraxy - Revelations Of The Ethereal

Chronique

Ataraxy Revelations Of The Ethereal
Curse Of The Requiem Mass, premier EP d'Ataraxy paru en 2010 c'était montré particulièrement convaincant, prenant le meilleur de ce que la scène Scandinave a pu apporter pour produire un Death Metal certes classique mais néanmoins emprunt d'une forte personnalité. Mais malgré des qualités évidentes, je dois bien reconnaitre que je ne m'attendais pas à prendre une telle claque à l'écoute de ce premier album intitulé Revelations Of The Ethereal paru il y a tout juste quelques semaines sur le label Espagnol Memento Mori.
Ainsi, pour ce premier essai longue durée, Ataraxy c'est une fois de plus alloué les services du jeune illustrateur Raúl González (Horrendous, Morbus Chron...) pour réaliser cette très chouette pochette sinistre et torturée qui colle parfaitement à la musique des Espagnols. Ce premier album compte ainsi huit nouveaux titres et marque surtout un grand pas en avant pour Ataraxy ainsi qu'un léger bouleversement puisque Javi, jusque là uniquement occupé à chanter, se charge désormais également de la seconde guitare.

Commençons tout de suite par le gros point fort de cet album: ses ambiances. Si déjà la pochette nous laisse imaginer un univers étrange et lointain, la musique réussit à litteralement nous y transporter. Nul besoin de faire étalage d'une quelconque technique ou même d'un soupçon d'originalité pour être ici convaincant. Ataraxy nous propose un voyage dans les profondeurs de l'abyme grâce à une qualité de riffs et d'harmoniques dont ferait bien de s'inspirer quelques groupes ayant clairement choisit de miser sur le mauvais cheval. Déjà, la très chouette introduction "Immersion In Chaos" suffit à nous hérisser le poil. Ses sonorités vaporeuses et synthétiques en appellent tout de suite à notre imaginaire de geek gavés de science-fiction, d'heroic-fantasy et de Death Metal. Mais cela n'est qu'une mise en bouche avant la démonstration de tout le talent dont fait preuve ici Ataraxy à commencer par les premières minutes complètement hypnotiques de l'excellent "Necrotic Shadow Of Decay" marqué par un mid tempo aliénant, des riffs sinistres ainsi que des leads mélancholiques et froids à vous donner la chair de poule (1:25). Ce premier titre donne une bonne mesure de la qualité des morceaux suivants qui développent un à un le même type d'ambiance putride et épique, toujours en grande partie grâce à ces leads frissonants ("Ominous Putrefied Ground" à 1:08, "Ceremonial Flames" à 2:28, "Ethereal Slumber" et ses riffs d'obédiances Black Metal, "Demons Of The Storm" à 2:49, "Under Veiled Skies" à 1:03, 1:33, 2:04... et enfin "Unreachable Spheres" qui mêle ses leads à quelques nappes de clavier très discrètes (également présentes sur "Demons Of The Storm").
Mais ce n'est pas tout, ces ambiances ne seraient finalement que peu de chose sans cette construction rythmique dynamique qui mêle passages mid tempo et parties beaucoup plus soutenues. Une construction plutôt classique mais non moins efficace qui permet ainsi à Ataraxy de conserver l'intérêt de l'auditeur sur la longueur sans jamais qu'il ne se lasse un seul instant, et cela malgré des titres qui se sont sensiblement allongés par rapport à ceux de Curse Of The Requiem Mass (entre 4 et 8 minutes en moyenne). Et de la lourdeur, Ataraxy en a à revendre ("Necrotic Shadow Of Decay" et ses deux premières/dernières minutes envoutantes, "Ceremonial Flames" qui fait fièrement étallage de ses accointantes Death/Doom, le très aérien et mystique "Ethereal Slumber", le funeste "Unreachable Spheres"). Ataraxy se plait à plomber l'atmosphère de ses riffs lancinants et de ce growl puissant. Mais cette lourdeur est tout de suite contre balancée par des parties beaucoup plus péchues ("Necrotic Shadow Of Decay" à 2:47, "Ominous Putrefied Ground" à 1:34, "Demons Of The Storm" à 1:41...) sur lesquelles tout s'accèlère le temps de quelques blasts/semi-blasts, pour le plus grand plaisir de notre nuque.

Si ce premier album s'appuie très fortement sur des éléments introduits lors du précédent EP, Ataraxy réussit néanmoins à sublimer sa recette pour un résultat qui dépasse sincèrement les espérances que j'avais pu placer en ce groupe. Avec Revelations Of The Ethereal, les Espagnols décident d'aller se frotter ouvertement avec la crème de la scène Scandinave et Américaine, laissant peu de place à l'inexactitude et à l'amateurisme. Même si la deuxième moitié de l'album est peut-être un poils en déça des cinq premiers titres, cet album n'en demeure pas moins une franche réussite en matière de Death Metal Old School. Un disque qui devrait figurer en bonne place du classement annuel.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

AxGxB citer
AxGxB
25/01/2013 19:58
note: 8.5/10
Cool, content que ça te plaise Clin d'oeil
gulo gulo citer
gulo gulo
25/01/2013 18:53
note: 8.5/10
On a réussi, par un tour de passe-passe à la limite du vil, à me le faire écouter in extenso, et l'affaire s'est soldée, assez logiquement, par un achat. Aujourd'hui, première écoute au casque, et il faut ne pas se le cacher : c'est assez renversant, ce disque. Tout en simplicité, mais alors, c'te morceau d'ambiance !
AxGxB citer
AxGxB
25/10/2012 09:37
note: 8.5/10
Effectivement, les compositions s'étirent un peu plus que sur l'EP mais franchement cela ne me gêne pas. Ces parties plus "doom" sont contrebalancées par des parties rapides efficaces et d'une façon plus générale des ambiances incroyables.
Dysthymie citer
Dysthymie
25/10/2012 09:22
note: 7.5/10
Je trouve certains passages un peu longs et ça peut manquer de péchu, d'où le 7,5. Mais, pour une première offrande, c'est pas mal du tout, on pourrait même parler de réussite.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Ataraxy
Death Metal
2012 - Memento Mori
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (9)  7.89/10
Webzines : (4)  7.5/10

plus d'infos sur
Ataraxy
Ataraxy
Death Metal - 2008 - Espagne
  

tracklist
01.   Immersion In Chaos
02.   Necrotic Shadow Of Decay
03.   Ominous Putrefied Ground
04.   Ceremonial Flames
05.   Ethereal Slumber
06.   Demons Of The Storm
07.   Under Veiled Skies
08.   Unreachable Spheres

line up
parution
26 Septembre 2012

voir aussi
Ataraxy
Ataraxy
Curse Of The Requiem Mass (EP)

2010 - Memento Mori
  
Ataraxy
Ataraxy
Where All Hope Fades

2018 - Dark Descent Records
  

Essayez aussi
Caliber 666
Caliber 666
Blood Fueled Chaos

2010 - Ibex Moon Records
  
Disma
Disma
The Vault Of Membros (Démo)

2009 - Autoproduction
  
Unurnment
Unurnment
Spiritual Penury (Démo)

2019 - Maggot Stomp Records
  
Scarve
Scarve
The Undercurrent

2007 - Listenable Records
  
Darkified
Darkified
Cthulhu Riseth (Compil.)
(The Complete Works Of Darkified)

2012 - Vic Records
  

HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Flamen
Furor Lunae
Lire la chronique
Grylle
Les Grandes Compagnies
Lire la chronique