chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
128 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Bolt Thrower - Realm Of Chaos (Slaves To Darkness)

Chronique

Bolt Thrower Realm Of Chaos (Slaves To Darkness)
Continuons, si vous le voulez bien, notre tour d'horizon discographique de Bolt Thrower en nous intéressant aujourd'hui à l'album Realm Of Chaos (Slaves To Darkness) paru en 1989. Si cela me semble tellement loin aujourd'hui (j'avais neuf ans, vous n'étiez peut-être même pas né), c'est parce qu'à cette époque je n'écoutais même pas encore de musique. Realm Of Chaos (Slaves To Darkness) est donc le deuxième album des Anglais et fait suite au chaotique et très Punk In Battle There Is No Law. Une seule année sépare la sortie de ces deux albums mais déjà un certain fossé commence à se creuser, Bolt Thrower s'orientant petit à petit vers un Death Metal fier et conquérant au style bien plus personnel et affirmé.

Ce deuxième album marque ainsi un grand pas en avant pour Bolt Thrower, et cela pour plusieurs raisons. L'identité même du groupe anglais se dessine véritablement pour la première fois avec cette pochette empruntée à un livre sur l'univers de Warhammer 40000 intitulé Rogue Trader. Un univers (visuel et artistique) placé sous le signe de la guerre sur lequel Bolt Thrower fera, jusqu'à aujourd'hui, son fond de commerce. Ce deuxième album signe aussi l'arrivée du groupe sur le jeune label Earache qui lui offrira notamment une certaine visibilité à l'heure où le Death Metal commence à faire parler dans les milieux autorisés. Enfin, et comme je l'évoquais déjà plus haut, Realm Of Chaos (Slaves To Darkness) s'oriente musicalement vers un style plus mature, préfigurant ainsi de l'avenir de Bolt Thrower.

Après une première écoute, une chose nous saute rapidement aux oreilles, ce sont les progrès qu'on fait chaque musiciens. Exit le côté bancal et maladroit que l'on pouvait souvent ressentir à l'écoute du bordélique In Battle There Is No Law (la batterie, pas toujours très en place, des soli beaucoup trop foutraques...), place désormais à des musiciens plus aguerris. Si cela est vraiment flagrant, il est néanmoins dommage de constater que le groupe a choisi d'enregistrer cet album dans les mêmes studios qui ont vu naître le précédent album. Ainsi, on se retrouve un peu avec le même genre de défauts à commencer par un chant que, personnellement, je trouve trop en retrait dans le mix et surtout une batterie qui manque cruellement de visibilité et d'attaque. Dommage car ces nouveaux morceaux auraient bien mérités une production digne de ce nom. Ceci étant dit, ramené à ce qui se faisait à l'époque (soit en 1989), reconnaissons tout de même à Realm Of Chaos (Slaves To Darkness) un production plutôt bonne, enfin surtout légèrement meilleure que sur In Battle There Is No Law.
Du fait de leurs progrès techniques, ce nouvel album s'éloigne ainsi très nettement de son prédécesseur en délaissant sensiblement le côté Punk/Thrash au profit de sonorités beaucoup plus lourdes. Le Death Metal de Bolt Thrower est alors en marche et rien ne pourra maintenant l'arrêter. On retrouve bien quelques réminiscences du passé (Bolt Thrower ne s'en détachera d'ailleurs jamais vraiment même si elle deviendront dans le futur plus intéressantes) avec des passages à la limite du Grind ("Eternal War" à 0:39, "Through The Eye Of Terror" à 1:48, "Dark Millennium" à 1:05, "Drowned In Torment" à 1:05) mais dans l'ensemble le son de Bolt Thrower s'est considérablement alourdi au profit de mid-tempo guerriers ("Through The Eye Of Terror", le redoutable "All That Remains", "Lost Souls Domain", le désormais classique "World Eater") laissant ainsi sa musique glisser vers un Death Metal de plus en plus massif à l'esprit résolument béliqueux. Les riffs de Barry Thompson et Gavin Ward se sont complexifiés et commencent à sentir bon le soufre, le sang et le champs de bataille (la fin de "World Eater" et son riff désormais célèbre que Bolt Thrower reprendra régulièrement sur ses albums). Idem, les vocalises de Karl Willetts tendent à s'épaissir de plus en plus et, cerise sur le gâteau, on trouve enfin des soli dignes de ce nom ("Eternal War" à 1:34, "Dark Millennium" à 2:19, "All That Remains" et ces riffs éclairs hallucinés à 3:37). Bref, plein de petites choses qui ont leur importance et qui surtout préfigurent du Bolt Thrower inimitable qui prendra forme quasi-définitive à partir de l'excellent War Master.

Realm Of Chaos (Slaves To Darkness) souffre donc encore d'imperfections qui le tire malheureusement un peu trop vers le bas, surtout face à ces successeurs. Pourtant, à l'inverse, cet album fait preuve d'un nombre assez conséquent d'améliorations qui le surclasse largement face à un In Battle There Is No Law brouillon et primaire. Realm Of Chaos (Slaves To Darkness) constitue donc en quelque sorte un album de transition entre les débuts du groupe orientés vers un Punk/Thrash à consonance Grind/Death et ce Death Metal qui manque encore un peu de personnalité mais qui au passage à considérablement gagné en assurance et en aisance. Realm Of Chaos (Slaves To Darkness) n'est clairement pas leur meilleur album mais n'en reste pas moins excellent pour tout ce qui s'en dégage et par les promesses qu'il appelle.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

14 COMMENTAIRE(S)

Potters field citer
Potters field
08/02/2019 10:13
et je n'ai pas cité streetcleaner, tellement c'est évident. va pour hymns, je lui donnerai sa chance.
gulo gulo citer
gulo gulo
07/02/2019 18:59
note: 8/10
Potters field a écrit : Pour Dieuchair, c'est plus facile. J'aime surtout Pure et Songs...

Redonne une chance à Hymns, quand même, à l'occase.
Potters field citer
Potters field
07/02/2019 13:55
Pour Dieuchair, c'est plus facile. J'aime surtout Pure et Songs...
gulo gulo citer
gulo gulo
07/02/2019 12:10
note: 8/10
Potters field a écrit : Le problème avec BT c'est que chaque album est mon préféré. Un peu comme Chuck Norris dont chaque couille est plus grosse que l'autre.

Fais gaffe, tu as fait une faute de frappe sur "Godflesh".
Potters field citer
Potters field
07/02/2019 11:19
Le problème avec BT c'est que chaque album est mon préféré. Un peu comme Chuck Norris dont chaque couille est plus grosse que l'autre.
gulo gulo citer
gulo gulo
06/02/2019 17:05
note: 8/10
WORLD EATEEEEEEER
dantefever citer
dantefever
06/02/2019 15:22
note: 9/10
Sim a écrit : Pareil, mon préféré, rien que pour 40k. Putain le second riff sur Through the Eye of Terror, une vraie arrivée en drop pod.

Moi c'est celui de "All that remains" après la montée en puissance du début qui me casse la nuque à chaque fois ... Le mur de tirs de bolters putain
Sim citer
Sim
06/02/2019 15:06
note: 9/10
Pareil, mon préféré, rien que pour 40k. Putain le second riff sur Through the Eye of Terror, une vraie arrivée en drop pod.
dantefever citer
dantefever
06/02/2019 10:16
note: 9/10
Ben pour moi c'est clairement le meilleur BT. Il gade une certaine urgence pas déplaisante, et j'adooore sa prod. Les riffs sont tous ultra bons. En fait c'est peut-être leur album le plus agressif, le plus hostile. Puis W40k quoi.
AxGxB citer
AxGxB
03/11/2012 11:36
note: 8/10
Potters field a écrit : c'est noté !

Tu ne connais pas les autres albums en fait?
Invité citer
Potters field
02/11/2012 17:30
c'est noté !
gulo gulo citer
gulo gulo
31/10/2012 17:12
note: 8/10
World Eateeeeeeer... (sinon, pour se sentir Word Bearer, je recommande le nouveau Weapon - et pour Emperor's Children, le précédent (Weapon), merci bonsoir)
Invité citer
Potters field
31/10/2012 11:14
c'est vrai que tu te sens comme un spacemarine du chaos quand t'ecoutes ça.
gulo gulo citer
gulo gulo
29/10/2012 12:16
note: 8/10
Je le trouve assez unique de par son ambiance infernale - trés Warp, quoi ^^

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Bolt Thrower
Death Metal
1989 - Earache Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (9)  8.44/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Bolt Thrower
Bolt Thrower
Death Metal - 1986 † 2016 - Royaume-Uni
  

tracklist
01.   Intro  (01:17)
02.   Eternal War  (02:08)
03.   Through The Eye Of Terror  (04:22)
04.   Dark Millennium  (02:59)
05.   All That Remains  (04:39)
06.   Lost Souls Domain  (04:13)
07.   Plague Bearer  (02:54)
08.   World Eater  (04:55)
09.   Drowned In Torment  (03:04)
10.   Realm Of Chaos  (02:50)
11.   Prophet Of Hatred  (03:52)
12.   Outro  (00:59)

Durée : 38:12

line up
parution
28 Octobre 1989

voir aussi
Bolt Thrower
Bolt Thrower
...For Victory

1994 - Earache Records
  
Bolt Thrower
Bolt Thrower
The IVth Crusade

1992 - Earache Records
  
Bolt Thrower
Bolt Thrower
The Peel Sessions 1988-90 (Compil.)

1991 - Strange Fruit
  
Bolt Thrower
Bolt Thrower
Honour - Valour - Pride

2001 - Metal Blade Records
  
Bolt Thrower
Bolt Thrower
Who Dares Win (Compil.)

1998 - Earache Records
  

Essayez aussi
Chthe'ilist
Chthe'ilist
Le Dernier Crépuscule

2016 - Profound Lore Records
  
Grave Miasma
Grave Miasma
Endless Pilgrimage (EP)

2016 - Sepulchral Voice Records
  
FaithXtractor
FaithXtractor
Proverbial Lambs To The Ultimate Slaughter

2018 - Hells Headbangers Records
  
Coldworker
Coldworker
The Doomsayer’s Call

2012 - Listenable Records
  
Hortlak
Hortlak
Hortlak

2016 - Autoproduction
  

PPCM #9 - Petites Promenades Côté MELODEATH (Partie 1 : Du POWER au MELODIC DEATH)
Lire le podcast
Saor
Forgotten Paths
Lire la chronique
Funereal Presence
Achatius
Lire la chronique
Fetid
Sentient Pile Of Amorphous ...
Lire la chronique
Fall Of Seraphs / Trepanator
Incarnation Of Torture (Sp...
Lire la chronique
Reversed
Widow Recluse (Démo)
Lire la chronique
Lykaionas
The Diabolical Manifesto
Lire la chronique
Thy Dying Light
Cold In Death (EP)
Lire la chronique
Le corbeau, l'ami du black metal !!!
Lire le podcast
Ascension + Necros Christos + Venenum
Lire le live report
Windhand
Eternal Return
Lire la chronique
Pensées Nocturnes
Grand Guignol Orchestra
Lire la chronique
Sinmara
Hvísl Stjarnanna
Lire la chronique
Aera
The Craving Within
Lire la chronique
Mooncitadel
Moon Calls To Wander... ......
Lire la chronique
Confessor A.D.
Too Late To Pray (EP)
Lire la chronique
Elder
Reflections Of A Floating W...
Lire la chronique
Warmoon Lord
Burning Banners of the Fune...
Lire la chronique
Véhémence
Par le sang versé
Lire la chronique
Napalm Death
Live Corruption (Live)
Lire la chronique
Menace Ruine
Union of Irreconcilables
Lire la chronique
Menace Ruine
The Die Is Cast
Lire la chronique
Affliction Gate
Last Night Wandering (EP)
Lire la chronique
Malist
In the Catacombs of Time
Lire la chronique
Lunar Shadow pour "The Smokeless Fires".
Lire l'interview
Black Citadel
Relics Of Forgotten Satanis...
Lire la chronique
Gendo Ikari
Unit 1 (EP)
Lire la chronique
Born Of Osiris
The Simulation
Lire la chronique
Soundgarden
Screaming Life / Fopp (Comp...
Lire la chronique
Outre
Hollow Earth
Lire la chronique