chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
165 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Infected Society - Get Infected

Chronique

Infected Society Get Infected (EP)
Mine de mine de crayon de boué le petit label lillois Kaotoxin est en train de se faire un petit nom grâce à de nombreuses sorties réellement intéressantes (à commencer par Eye Of Solitude ou Ad Patres chroniqués en ces pages mais aussi les poètes de Savage Annihilation, VxPxOxAxAxWxAxMxC, Unsu ou encore Insain) et confirme encore une fois son goût des bonnes choses en nous tartinant la gueule du bon grindcore dégoulinant d' Infected Society. Premier EP du jeune (mais pas novice) groupe picard, « Get Infected » sorti il y a quelques mois comblera pendant un bon gros quart d'heure la soif de sensation forte musicale des furieux et furieuses bercés aux grandes heures d'un Napalm Death éternel déclencheur de vocations extrêmes, mais pas que. Jeune mais pas novice disais-je car nous retrouvons en effet au sein du groupe quelques têtes connues d'anciens membres de combos comme Yyrkoon, D.S.K. ou encore Drowning.

Pas besoin de tourner autour du pot de Nutella, Infected Society ça déboîte! Le genre de réjouissances à vous en tartiner les oreilles les matins difficiles. Ce ne sera une surprise pour personne si je vous dis que l'ombre des maîtres de Birmingham plane assez manifestement dès les premiers titres de « Get Infected » avec ce grind saupoudré de death et d'influences hardcore aux rythmiques plus efficaces pour vous remettre en place les cervicales que le meilleur des ostéo(psycho)pathes (raaaahh ces accélérations typiques comme sur « Infected Society » à 38'') ! Accompagnées de vocaux alternant le plus écorché et le franchement guttural (« Victims Of Procreation »), les quatre compos des Picards s'avèreront ainsi fatales, dotées en sus d'un son en béton armé (Walnut Groove Studio) mettant bien en avant une basse cinglante et une batterie à la dynamique aussi variée qu' efficace, nos nordistes n'ayant pas peur de ralentir le tempo afin d'alourdir le propos (« Together The End », « Victims Of Procreation ») mais c'est évidemment lorsqu'ils lâchent les chevaux que le rendu est le plus irrésistible. Mazette ces blasts sur « Youth Of Horror »!! Quatre compos originales donc et deux reprises pour conclure cet EP à la pochette si particulière. Si le choix de la géniale « Necessary Evil », exécutée ici avec le plus grand respect, ne surprendra personne en revanche celui de « Sandblasted Skin » pourra en faire tiquer quelques-uns. Loin de moi l'idée de critiquer le fait de reprendre du Pantera (satan sait que j'aime ce groupe) mais il est vrai que le choix du titre en question peut faire débat. J'aurai plutôt penché personnellement, quitte à rester sur « The Great Southern Trendkill », vers le titre éponyme. M'enfin tout cela reste de l' enculage de mouche tant « Get Infected » remplit parfaitement son contrat à savoir nous ravaler la façade façon les maçons ont du coeur mais surtout des gros bras.

Moins cradingue qu'un Blockheads mais presque aussi abrasif qu'un Mumakil, Infected Society réussit à susciter avec ce premier effort un réel intérêt autour d'un grindcore ouvert d'esprit qui pourrait faire très mal sur une durée supérieure. Le groupe sera d'ailleurs présent sur la compile à venir « In Grindo Veritas » avec un nouveau titre intitulé « Stop / Think / Change ». J'en ai déjà la bave aux lèvres.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

Invité citer
Kaotoxin records
20/11/2012 00:14
Niktareum a écrit : Mais je t'en prie mon cher! Clin d'oeil

Madame est trop bonne Sourire
Niktareum citer
Niktareum
12/11/2012 01:33
Mais je t'en prie mon cher! Clin d'oeil
Invité citer
Kaotoxin records
12/11/2012 00:19
Merci BEAUCOUP pour cette excellente chronique!
Niktareum citer
Niktareum
11/11/2012 11:24
En écoute intégrale sur le bandcamp de Kaotoxin.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Infected Society
Grindcore
2012 - Kaotoxin Records
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines : (3)  3.75/5

plus d'infos sur
Infected Society
Infected Society
Grindcore - 2010 - France
  

tracklist
01.   Youth of Horror
02.   Infected Society
03.   Together the End
04.   Victims of Procreation
05.   Necessary Evil (Napalm Death cover)
06.   Sandblasted Skin (Pantera cover)

Durée : 17'

line up
parution
25 Juin 2012

Essayez aussi
Mindflair
Mindflair
Scourge of Mankind

2015 - EveryDayHate
  
Takafumi Matsubara
Takafumi Matsubara
Strange, Beautiful and Fast

2019 - GCBT Records
  
Napalm Death
Napalm Death
Utopia Banished

1992 - Earache Records
  
Sanitys Dawn / Mechanical Separation
Sanitys Dawn / Mechanical Separation
Split-CD (Split-CD)

2006 - Meat 5000 Records
  
Mumakil
Mumakil
Customized Warfare

2006 - Overcome Records
  

Opeth + The Vintage Caravan
Lire le live report
Negator
Vnitas Pvritas Existentia
Lire la chronique
Temple Of The Dog
Temple Of The Dog
Lire la chronique
Sammath
Across The Rhine Is Only Death
Lire la chronique
Denial Of God
The Hallow Mass
Lire la chronique
Terrorizer
Caustic Attack
Lire la chronique
PPCM #26 - TROIS SENSATIONS à écouter d'URGENCE
Lire le podcast
Ossuaire
Derniers Chants
Lire la chronique
Xoth
Interdimensional Invocations
Lire la chronique
Carcinoid
Metastatic Declination
Lire la chronique
1349
The Infernal Pathway
Lire la chronique
Gaahl's Wyrd + Gost + Mayhem
Lire le live report
Undergang
Ufrivillig Donation Af Vita...
Lire la chronique
25th Anniversary Tour
Machine Head
Lire le live report
Botanist
Ecosystem
Lire la chronique
Concrete Winds
Primitive Force
Lire la chronique
Maïeutiste
Veritas
Lire la chronique
Faceless Entity
In Via Ad Nusquam
Lire la chronique
Le Black Metal... CA M'AGACE !!!
Lire le podcast
Häive
Iätön
Lire la chronique
Infaust
Verblichen
Lire la chronique
Nox Irae
Here The Dead Live (EP)
Lire la chronique
Dauþuz
Monvmentvm
Lire la chronique
Rings Of Saturn
Gidim
Lire la chronique
Devourment
Obscene Majesty
Lire la chronique
Gatecreeper
Deserted
Lire la chronique
Hangman's Chair
Bus de Nuit (EP)
Lire la chronique
False
Portent
Lire la chronique
Sadistic Ritual
Visionaire Of Death
Lire la chronique
Dawn Of Disease
Procession Of Ghosts
Lire la chronique