chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
185 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Witchrist - The Grand Tormentor

Chronique

Witchrist The Grand Tormentor
La fin de l'année approche et avec elle son lot de bilans sur les albums de l'année, les déceptions de l'année, les surprises de l'année etc... Et plus cette fin d'année approche et plus je me rends compte que j'ai finalement accumulé pas mal de retard vis à vis des sorties 2012. Bien que j'essaie de corriger le tir comme je peux, s'il y a bien une chronique que j'appréhendais c'est celle du deuxième album de Witchrist. En soit, l'exercice n'est déjà pas très évident mais quand en plus l'album en question vous laisse perplexe avec un sentiment particulièrement mitigé, difficile de trouver la motivation pour écrire quoi que ce soit. Mais bon, que voulez vous, il faut bien se lancer et puis après tout, je suis payé pour ça (comment ça ce n'est pas le cas?).

The Grand Tormentor est donc le deuxième album des néo-zélandais de Witchrist. Un album qui fait suite au très bon et pourtant difficile Beheaded Ouroboros et surtout à un split avec Morbosidad qui, lui, annonçait en quelque sorte la couleur de ce qu'allait être ce nouvel album. Ainsi, après un passage par Invictus Productions, Witchrist c'est vu proposé une signature sur le label français Osmose. Une opportunité que le groupe ne pouvait refuser et qui devrait normalement leur permettre de jouir d'une plus grande reconnaissance (bien que ce soit probablement le cadet de leur souci).

Bref, perplexe et mitigé disais-je plus haut. Et en effet, je le suis face à ce deuxième album. Pourquoi? Parce que ce n'est pas tout à fait le Witchrist que j'attendais. Je m'en doutais pourtant après l'écoute des deux titres présents sur le split avec Morbosidad. Le groupe semblait alors avoir opéré un virage vers une musique moins exigeante, délaissant le côté profondément hermétique pour s'ouvrir vers des compositions légèrement plus accessibles (une certaine variété dans les rythmes, des riffs plus compréhensibles, une production moins étouffée...). Mais là, j'ai beau avoir écouté l'album en long, en large et en travers, rien n'y fait je n'arrive pas vraiment à me laisser embarquer par la musique des néo-zélandais. La recette n'ayant pas radicalement changé entre les deux albums, qu'est-ce qui peut bien faire que j'accroche moins à cet album? Et bien probablement le fait que Witchrist ait décidé d'opérer un virage vers des sonorités beaucoup plus lourdes, empruntant au Doom un certain trait de caractère que l'on pourrait définir comme l'aliénation par la répétition. Un côté répétitif et monolithique déjà présent chez les néo-zélandais mais que le groupe à décidé d'accentuer sur The Grand Tormentor. L'album débute d'ailleurs avec un "Into The Arms Of Yama" plutôt révélateur puisque la première moitié du morceau (soit plus de quatre minutes) tourne autour du même pattern. Toutefois, Witchrist n'a pas non plus complètement virer sa cuti. Les passages lourds et rampants existent bel et bien et son même effectivement plus nombreux ("Meditation For Sacrifice" à 1:02 et 3:42, "Exile" à 1:22, "Beyond Darkness And Death" à 3:15, "The Tomb", "Funeral Lotus"...) mais ce n'est finalement pas le fond du problème. Non, pour moi, The Grand Tormentor souffre trop souvent de la pauvreté de ses riffs. Des riffs simples et génériques qui à l'inverse de Beheaded Ouroboros ou Curses Of Annihilation se montrent trop souvent inoffensifs. Où sont passés cette violence, cette haine, cette noirceur, ce côté dominateur et malsain? Bien sur, quelqu'un qui découvrira Witchrist avec cet album aura du mal à comprendre pourquoi je lui reproche ces choses, The Grand Tormentor n'étant pas un album facile ou la joie de vivre et l'allégresse prédominent. Mais ce n'est rien comparé aux précédentes réalisations du groupe. Et puis, ce changement de vocaliste n'aide pas beaucoup. Les growls de Void sont souvent poussifs, monotones et sans aucune nuance. On retrouve tout de même quelques passages rapides ("Wasteland Of Thataka", "Exile", "Cast Into Fire"...) rappelant tout de même qu'auparavant la frontière entre War Metal et Death Metal était plutôt mince chez Witchrist.

Un constat qui se veut donc plutôt sévère pour un album que je trouve décevant sans pour autant être mauvais. Je n'attendais juste pas de Witchrist qu'il perde autant de sa personnalité après un album comme Beheaded Ouroboros. Avec un peu de recul, je me dis que The Grand Tormentor n'est donc pas un mauvais album, mais tout simplement qu'il ne me convient que moyennement. On ne peut pas nier que Witchrist réussi une fois encore à créer des atmosphères toujours très étouffantes et surtout à jouer une musique vraiment diabolique, dénuée de toute humanité mais pour moi la sauce ne prend pas. Trop générique, et surtout pas suffisamment de bons riffs pour accrocher l'oreille comme il se doit. The Grand Tormentor, ou la folie complètement vide. Dommage.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

11 COMMENTAIRE(S)

Invité citer
pete bondurant
03/12/2012 21:57
En live chaos echoes fait de l'impro, je crois que ça ne tape pas toujours, par contre leur release m'a VRAIMENT botté le cul. ce groupe est la suite logique du dernier bloody sign (des derniers tires plus ambiants). On sort du carcan death tout en restant death...vraiment tres bien...

Pour Diskord, j'ai écoute 3 fois chaque album ce week end pour bien comparer, et dystopics montre une bonne progression selon moi. C'est plus "focuser" tout en restant tres "fourni". Les 1ers titres sont biens, donnent le temps de rentrer dedans et dés ambisinistral c'est du grand death metal jusqu'a la fin. Demande quelques écoutes mais ça les vaut largement...

mangez en ...ces 2 groupes apportent un truc au death metal et me redonne foi dans le style
AxGxB citer
AxGxB
02/12/2012 20:47
note: 6.5/10
Idem, bien aimé ce qu'on fait les garçons avec Bloody Sign, par contre Chaos Echoes m'a moins accroché l'oreille durant le Kill Town Death Fest. Je vais quand même approfondir.
gulo gulo citer
gulo gulo
02/12/2012 19:29
note: 7.5/10
J'avais beaucoup aimé Doomscapes, plus de mal à m'enflammer sur Dystopics, mais ça reste très sympathique ; et Chaos Echoes ça tue
Keyser citer
Keyser
02/12/2012 18:46
pete bondurant a écrit : D'ailleurs on va sortir des chros du dernier Diskord et on a publié celle du 1er Chaos Echoes (ex bloody sign) et là c'est du lourd, du tres lourd, en terme de qualité, je vous conseille TRES vivement et attends les chros sur thrashocore...

J'avais beaucoup aimé l'album Chaos Echoes de Bloody Sign mais je n'ai pas encore écouté le projet du même nom.

Quant à Diskord, je ne connaissais pas et viens d'écouter quelques extraits sur YouTube. Ça groove bien, ça suinte, ça doomise, ça sent la poussière et l'instabilité mentale et les dissonances font penser à du Demilich, merci pour la recommandation.
Invité citer
pete bondurant
02/12/2012 17:51
D'ailleurs on va sortir des chros du dernier Diskord et on a publié celle du 1er Chaos Echoes (ex bloody sign) et là c'est du lourd, du tres lourd, en terme de qualité, je vous conseille TRES vivement et attends les chros sur thrashocore...
Invité citer
pete bondurant
02/12/2012 17:46
eh eh eh tout pareil que chez nous (tsotl), la forme est là, le fonds un peu moins...déçu
Krokodil citer
Krokodil
21/11/2012 09:31
note: 8/10
bel album de deathwardoom, très différent de beheaded, plutôt tribute to winter, cianide et tout, avec la toute puissance d'Indra derrière
AxGxB citer
AxGxB
21/11/2012 09:32
note: 6.5/10
Oui, question ambiance, les garçons font bien le boulot. Dommage que les riffs ne suivent pas.
gulo gulo citer
gulo gulo
20/11/2012 21:49
note: 7.5/10
moins frappant certes que Beheaded, mais j'aime bien tout de même, le péplum sado-tantrique totalitaire, et le riffing doomy, ça vous donne tout de suite un air sybarite
Backstaber citer
Backstaber
20/11/2012 20:07
note: 7.5/10
Ah bah moi je le préfère à son prédécesseur, plus de variations dans la zik

après la prod va peut-être me soûler un peu

et on est d'accord sur le vocaliste qui nous fait regretter celui présent sur le recueil de démos
Keyser citer
Keyser
20/11/2012 08:46
Pas fan non plus. Effectivement les ambiances sont bonnes mais c'est trop long et trop lent pour moi.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Witchrist
Death Metal
2012 - Osmose Productions
notes
Chroniqueur : 6.5/10
Lecteurs : (6)  7.33/10
Webzines : (4)  7.75/10

plus d'infos sur
Witchrist
Witchrist
Death Metal - 2008 - Nouvelle-Zélande
  

vidéos
Wasteland Of Thataka
Wasteland Of Thataka
Witchrist

Extrait de "The Grand Tormentor"
  

tracklist
01.   Into The Arms Of Yama
02.   The Grand Tormentor
03.   Meditation For Sacrifice
04.   Wasteland Of Thataka
05.   Exile
06.   Beyond Darkness And Death
07.   The Tomb
08.   Tandava
09.   Cast Into Fire
10.   Funeral Lotus

Durée : 51:29

line up
parution
4 Juin 2012

voir aussi
Witchrist
Witchrist
Vritra (EP)

2015 - Iron Bonehead Productions
  
Morbosidad / Witchrist
Morbosidad / Witchrist
Morbosidad / Witchrist (Split 7")

2011 - Hells Headbangers Records
  
Witchrist
Witchrist
Beheaded Ouroboros

2010 - Invictus Productions
  
Witchrist
Witchrist
Curses Of Annihilation (Compil.)

2009 - Crush Until Madness
  

Essayez plutôt
Portal
Portal
Vexovoid

2013 - Profound Lore Records
  
Cadaveric Fumes / Skelethal
Cadaveric Fumes / Skelethal
Heirs Of Hideous Secrecies (Split 7")

2018 - Hells Headbangers Records
  
Defaced
Defaced
Forging the Sanctuary

2015 - Rising Nemesis Records
  
Preludium
Preludium
Redemption

2013 - Transcending Obscurity
  
Soulrot
Soulrot
Nameless Hideous Manifestations

2017 - Memento Mori
  

Fates Warning
A Pleasant Shade Of Grey
Lire la chronique
Wyrd
Vandraren
Lire la chronique
Graveland
Hour of Ragnarok
Lire la chronique
Lymphatic Phlegm
Pathogenesis Infest Phlegms...
Lire la chronique
Fleshdriver
Leech (EP)
Lire la chronique
Aborted
Maniacult
Lire la chronique
Haken
The Mountain
Lire la chronique
Chamber Of Unlight
Realm Of The Night
Lire la chronique
10 Code
Ride
Lire la chronique
Abandon
When It Falls Apart
Lire la chronique
Witch Vomit
Abhorrent Rapture (EP)
Lire la chronique
Malevolent Creation
Dead Man's Path
Lire la chronique
Árstíðir lífsins
Saga á tveim tungum II: Eig...
Lire la chronique
Archgoat
Heavenly Vulva (Christ's La...
Lire la chronique
Mr. Bungle
Mr. Bungle
Lire la chronique
Thy Light
Thy Light (EP)
Lire la chronique
Civerous
The Expedition Of Illness (...
Lire la chronique
Sacrifixion
Shower Me In Death (EP)
Lire la chronique
Vanden Plas
Christ Φ
Lire la chronique
Mourning Beloveth
Dust
Lire la chronique
French Black Metal : Les nouveaux sont-ils à la HAUTEUR ?
Lire le podcast
16
Blaze of Incompetence
Lire la chronique
Ungfell
Es Grauet
Lire la chronique
Revenant Marquis
Below The Landsker Line
Lire la chronique
Pa Vesh En
Maniac Manifest
Lire la chronique
Rixe
Collection (Compil.)
Lire la chronique
Ashen
Godless Oath (EP)
Lire la chronique
Sermon Of Flames
I Have Seen The Light, And ...
Lire la chronique
Caverne
La Fin De Tous Les Chants
Lire la chronique
Turn Cold
Break Your Faith (EP)
Lire la chronique