chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
113 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Dissection - Live Legacy

Chronique

Dissection Live Legacy (Live)
Au début des années 90, un groupe va naître et imposer son propre style, mélange de black et death pour arriver en seulement deux albums, à s'élever au rang des plus grands. En effet, avec "Storm of the Light's Bane" sorti en 1995, succédant au très prometteur "The Somberlain", Dissection termine d'asseoir sa réputation de groupe talentueux et novateur. Après plusieurs années d'inactivité due à la condamnation de Jon Nödtveidt, leader du groupe, Nuclear Blast a décidé de ressortir quelques enregistrements de ses archives, comme pour fêter leur retour sur le devant de la scène. Et la firme allemande nous a gâté puisque ce "Live Legacy" provient de leur prestation au Wacken Open Air édition 1997.

Pour commencer par ce qui ne va pas, je dirai que le gros défaut de ce live est sans conteste sa durée : seulement 40 minutes et 7 morceaux dont une introduction (celle de "Storm of the Light's Bane", "At The Fathomless Depths"). Et je vous jure que c'est FRUSTRANT (!!!) étant donné la qualité de cet album. Oui, Nuclear Blast ne s'est pas foutu de notre gueule puisque ce live est tout simplement excellent, nous rappelant encore une fois à quel point ce groupe est génial et incontournable. Le travail en studio a du être énorme pour obtenir un son de cette qualité : la stéréo est parfaite, tous les instruments sont audibles, bien mixés et possèdent un très bon son (notamment les guitares), il n'y a aucun moment confus, ... Bref, ce live est un bonheur pour les oreilles, d'autant plus que l'ambiance du live n'a pas été effacée : vous pourrez en ressentir toute la puissance et l'énergie. L'artwork a bien sûr été composé par Necrolord à qui l'on doit plusieurs pochettes de d'albums de black dont celui de "Storm of the Light's Bane". On ne se fait pas non plus avoir sur le contenu, le livret étant très fourni en lecture et photos d'archives.

Côté tracklist, les 7 morceaux font tous parti des meilleures pièces du groupe, avec entre autres, leur titre emblématique "Where Dead Angels Lie", mais aussi les magnifiques "Unhallowed" et mon morceau préféré du combo, "Thorns of Crimson Death". La prestation est parfaite, avec un Jon qui se donne à fond en hurlant comme un putois dans son micro. Les solos sont toujours aussi magnifiques, certes (totalement) identiques aux albums studios, mais tellement bons... Le batteur effectue une interprétation des compositions encore meilleure que sur les albums studios, chose finalement pas étonnante puisqu'il s'agit en fait de Tobias Kellgren, batteur de Soulreaper qui a rejoint Dissection après la sortie de leur dernier album. On regrettera toutefois certains morceaux comme "Night's Blood" ou encore "Black Horizons" qui en auraient fait un réel "best-of".

"Live Legacy" est donc une très bonne acquisition pour les adorateurs du combo suédois, mais aussi pour ceux qui ne connaîtraient pas encore ce groupe mythique. Malgré sa courte durée, la qualité de son contenu vaut largement le détour, et vous serez sûrement surpris du travail qui a été fait sur cet enregistrement. On en redemande des live comme ça : 40 minutes de "pure fucking extreme music" tout simplement.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

Invité citer
dawnstrauk
09/10/2012 09:42
@Chris & a Dead, le chroniqueur.
La raison pour laquelle "Night's Blood" ne figure pas sur ce disque est toute simple : le titre a bien été joué lors Wacken Open Air 97, mais le micro chant de Jon n'était visiblement pas branché, ou coupé, tant est si bien qu'il n'y a pas eu de chant sur ce morceau (qui enchaimait direct avec "At the Fantomless Dephts"). Seuls les instruments étaient audibles.
Jester citer
Jester
20/07/2004
Enfin une chro de Dissection :-)
ils reviennent bientot! single en septembre!
putain plus que 2 mois
*bave*
Mitch citer
Mitch
20/07/2004
note: 3.5/5
C'est vrai que c'est un peu abusé de la part de Nuclear Blast, mais çà fait tjrs plaisir d'entendre les géniteurs du "Dark metal" (ou du anti-cosmic death metal pour les intimes) avec un son excellent , 8 ans après le culte et dernier album "Storm Of The Light's Bane".
A réserver aux fans et à ceux qui ne connaissent pas Clin d'oeil
Chri$ citer
Chri$
20/07/2004
au contraire, je dirais que ce live est une belle arnaque, sachant qu'il est amputé d'un titre (Night's Blood, c pas n'importe lequel en plus), qui a été joué au concert et qui pour d'obscures raisons n'est pas sur ce live...
c pourquoi il faudrau lui préférer le bootleg "Frozen Shadows" (nom à vérifier), enregistré le meme jour, et qui lui comprend la chanson en question, et un son de la meme qualité...
11/20 pr ma part, préférez lui le bootleg plutot que d'encourager cette tentative purement mercantile de Nuclear Blast...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Dissection
notes
Chroniqueur : 3.75/5
Lecteurs : (10)  3.75/5
Webzines : (10)  3.81/5

plus d'infos sur
Dissection
Dissection
Death mélodique - 1989 † 2006 - Suède
  

tracklist
01.   At The Fathomless Depths
02.   Retribution - Storm Of the Light's Bane
03.   Unhallowed
04.   Where Dead Angels Lie
05.   Frozen
06.   Thorns Of Crimson Death
07.   The Somberlain

Durée totale : 40:06

line up
voir aussi
Dissection
Dissection
Rebirth Of Dissection (DVD)

2006 - Black Horizon Music
  
Dissection
Dissection
Storm Of The Light's Bane

1995 - Nuclear Blast Records
  
Dissection
Dissection
Reinkaos

2006 - Black Horizon Music
  
Dissection
Dissection
The Somberlain

1993 - No Fashion Records
  

Essayez aussi
Martriden
Martriden
Encounter The Monolith

2010 - Autoproduction
  
Belphegor
Belphegor
Blood Magick Necromance

2011 - Nuclear Blast Records
  
Profane Order
Profane Order
Tightened Noose Of Sanctimony (EP)

2018 - Krucyator Productions
  
Antiversum
Antiversum
Cosmos Comedenti

2017 - Invictus Productions
  
Crimson Moonlight
Crimson Moonlight
Veil Of Remembrance

2004 - Rivel Records
  

Profanatica
Altar of the Virgin Whore (EP)
Lire la chronique
Sjukdom
Stridshymner og dødssalmer
Lire la chronique
The Lumberjack Feedback
Blackened Visions
Lire la chronique
Emigrate
Silent So Long
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 20 - Danger.
Lire le podcast
Ende
Goétie Funeste
Lire la chronique
Fantômas
Fantômas (Amenaza Al Mundo)
Lire la chronique
Candelabrum
Portals
Lire la chronique
Firtan
Okeanos
Lire la chronique
Nécropole
Solarité
Lire la chronique
Beherit
Drawing Down The Moon
Lire la chronique
Selvans
Faunalia
Lire la chronique
Mutilated By Zombies
Scripts Of Anguish
Lire la chronique
Cultes Des Ghoules
Sinister, Or Treading The D...
Lire la chronique
Khragkh
ΓVΛΩ
Lire la chronique
Revocation
The Outer Ones
Lire la chronique
PPCM #2 - What'SUP ?! (Supuration et l'année 1993)
Lire le podcast
Daagh
Daagh (EP)
Lire la chronique
Mes hallucinations auditives : PANPHAGE
Lire le podcast
Danzig
Danzig
Lire la chronique
Satan's Satyrs
The Lucky Ones
Lire la chronique
Sleeping Peonies
Glitterghast
Lire la chronique
Cosmic Church
Täyttymys
Lire la chronique
1914
The Blind Leading The Blind
Lire la chronique
Life Of Agony
Ugly
Lire la chronique
Barús
Drowned
Lire la chronique
Evoken
Hypnagogia
Lire la chronique
Necrot
Blood Offerings
Lire la chronique
Panphage
Jord
Lire la chronique
Pillars
Onward To Nothingness
Lire la chronique