chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
106 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Funeralium - Deceived Idealism

Chronique

Funeralium Deceived Idealism
Commencer une chronique de doom par la confession d’une erreur, c’est raccord non ? Alors, Monsieur d’Ostra Records, désolé d’avoir fait l’enquiquineuse en refusant dans un premier temps de traiter la sortie du nouvel album de Funeralium. Il faut dire que je ne gardais pas un souvenir particulièrement particulier de leur premier longue-durée : comme pas mal de monde à l’époque, je regrettais la longueur d’un disque dont une meilleure version pouvait se trouver chez les frères d’Ataraxie (les deux projets ayant en commun deux membres en les personnes de Marquis et Berserk). Comprenez-moi, voir les Français remettre alors le couvert avec une double-ration faisant quatre-vingt huit minutes au total - Pitié !

Et merci pour l’insistance à propos puisque c’est la même à assommer que déploie Funeralium sur Deceived Idealism, celle-ci lui donnant la force de remuer sans sensation de rip-off moins porté sur les accélérations. Les comparaisons avec Ataraxie cesseront donc vite, Funeralium assumant désormais pleinement ses différences malgré des similitudes de line-up et influences. Si Bethlehem est rappelé durant les six compositions constituant l’ensemble, point de bipolarité mais une intransigeance dans l’écrasement donnant à l’hystérie du Marquis une dimension autre, exténuante par application plutôt que sautes d’humeur grâce à des tempi et une voix s’étalant avec acharnement. On ne compatit ici : on presse, represse puis compresse sans romantisme et avec la science du riff doom devenu torture. En effet, un morceau comme « Don’t Hope For Any Better Things Now » aurait pu sonner groovy sans cette tension se nichant jusqu’aux moments ne possédant de l’accalmie que le volume atténué des amplis (le morceau-titre et ses leads à la lenteur sadique par exemple). Malgré la durée conséquente, on parle bien d’efficacité d’ensemble où chaque titre participe à donner à la classe historiquement doom des mélodies une hostilité assumée dès les paroles du teaser « Blood, Phlegm And Vomit » (It’s time to regret the day you all were born !).

Un rondin de bois ne suffirait pas à brasser la merde dans laquelle Deceived Idealism nous plonge mais, plutôt qu’une vision d’enterrement (contrairement à ce que son patronyme et l’utilisation de deux basses suggèrent d’effondrement de sol, Funeralium n’a rien de funeral), les Français transmettent une souffrance rendant la fin désirable en s’arrêtant juste avant le plat de l’électrocardiogramme (l’explosion rageuse de « The Higher We Climb, The Harder We Fall » et sa coupure nette). Réussir à être aussi captivant en se balançant uniquement entre l’opaque et le malade est impressionnant bien que la volonté d’avancer toutes lumières éteintes ne fasse briller aucun moment en particulier, l’implacabilité du tout manquant d’un coup de botte définitif. C’est le prix à payer pour créer un essai dont l’adjectif « extrême » définit chaque aspect jusqu’à une production transformant le médium en grave et l’aigu en mare où dépasser provisoirement le nez (à l’image de « 21st Century Ineptia » et ses courtes embardées dark metal).

Offrir plus d’une heure vingt de doom tendu entre death, black et dark metal peut sembler excessif mais la démesure vaut seulement pour la claque que met ici Funeralium en positionnant côte à côte les mots « raideur » et « rigueur ». De plus, Ostra Records prépare une édition vinyle contenant la démo Ultra Sick Doom et justement nommée « Die-Hard », histoire de coller à l’atermoiement à mourir de Deceived Idealism (les non-pratiquants du microsillon pourront se procurer sa version double-CD auprès de Weird Truth). Faites ce que vous voulez mais de mon côté, ils ont déjà dégoté un client !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

lkea citer
lkea
15/11/2012 10:06
note: 8/10
Sortie en cd prévue en décembre. L'édition vinyle devrait paraître en février. Voici sa tracklist :

Face A

1. Blood, Phlegm And Vomit
2. 21st Century Ineptia

Face B

1. Deceived Idealism

Face C

1. Hang These Bastards
2. Don’t Hope For Any Better Things Now

Face D

1. The Higher We Climb, The Harder We Fall


De plus, un extrait est en écoute sur votre droite. Si la chronique ne vous a pas donné franchement envie, écoutez-le, il vaut les minutes qu'il demande !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Funeralium
Extreme Doom Metal
2013 - Weird Truth / Ostra Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (3)  7.83/10
Webzines : (13)  7.89/10

plus d'infos sur
Funeralium
Funeralium
Extreme Doom Metal - 2003 - France
  

vidéos
21st Century Ineptia
21st Century Ineptia
Funeralium

Extrait de "Deceived Idealism"
  

tracklist
Disque un
01.   Blood, Phlegm And Vomit
02.   21st Century Ineptia
03.   Deceived Idealism

Disque deux
01.   Hang These Bastards
02.   Don’t Hope For Any Better Things Now
03.   The Higher We Climb, The Harder We Fall

Durée : 88 Mns

line up
parution
1 Février 2013

voir aussi
Funeralium
Funeralium
Of Throes and Blight

2017 - Weird Truth
  

Essayez aussi
Dragged Into Sunlight
Dragged Into Sunlight
Hatred For Mankind

2011 - Prosthetic Records
  
Ataraxie
Ataraxie
L’Être et la Nausée

2013 - Weird Truth Productions
  
With The Dead
With The Dead
Love from with the Dead

2017 - Rise Above Records
  
Esoteric
Esoteric
The Maniacal Vale

2008 - Season Of Mist
  
Ataraxie
Ataraxie
Anhédonie

2008 - Weird Truth Productions
  

Iron Savior
Kill or Get Killed
Lire la chronique
Cénotaphe
Empyrée (EP)
Lire la chronique
Night Crowned
Humanity Will Echo Out (EP)
Lire la chronique
Wapentake
Vestiges
Lire la chronique
Turnstile
Time & Space
Lire la chronique
Waldgeflüster
Mondscheinsonaten
Lire la chronique
Nordjevel
Necrogenesis
Lire la chronique
Drastus
La Croix de Sang
Lire la chronique
Zaraza
Spasms of Rebirth
Lire la chronique
Metalhertz - S02E02 – Le monde fou de Tobias Sammet
Lire le podcast
Le Canyon - S2//Épisode 3 - Le Chant du Cygne
Lire le podcast
Darkened Nocturn Slaughtercult
Mardom
Lire la chronique
Ultra Silvam
The Spearwound Salvation
Lire la chronique
Fabulous Desaster
Off With Their Heads
Lire la chronique
Cénotaphe / Circle Of Ouroborus
Cénotaphe / Circle Of Ourob...
Lire la chronique
Putrefied Corpse
Left To Rot
Lire la chronique
Little Dead Bertha
Age of Silence
Lire la chronique
Foul
Of Worms (EP)
Lire la chronique
A VAN RECORDS EVENING
Chapel Of Disease + The Rui...
Lire le live report
Nusquama
Horizons Ontheemt
Lire la chronique
BM Grec... Mais fais pas chier avec ROTTING CHRIST !!!
Lire le podcast
Devouror
Slay for Satan (EP)
Lire la chronique
Allegaeon
Apoptosis
Lire la chronique
Majestic Mass
Savage Empire of Death
Lire la chronique
Cirith Gorgor
Sovereign
Lire la chronique
Devour The Unborn
Meconium Pestilent Abomination
Lire la chronique
Forgotten Tomb
We Owe You Nothing
Lire la chronique
Befouled
Refuse To Rot
Lire la chronique
Moenen Of Xezbeth
Ancient Spells Of Darkness​...
Lire la chronique
Gods Forsaken
Smells Of Death
Lire la chronique