chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
178 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Belphegor - Necrodaemon Terrorsathan

Chronique

Belphegor Necrodaemon Terrorsathan
Tu recherches un cd pour la communion de ta petite cousine ? Tu aimes les chansons qui parlent d'amour et de paix ? Hé bien tu as frappé à la bonne porte ! Tu auras remarqué mon grand humour en voyant la pochette du cd, hé oui c'est bien un bouc qui chevauche une jeune femme… Car effectivement les autrichiens de Belphegor (démon des découvertes et des inventions ingénieuses) ne font vraiment pas dans la dentelle, une musique ultra brutale et des paroles très provocantes qui prônent l'amour envers le Christ (tout çà dans la langue de Shakespeare avec quelques passages en allemand).

Avec ce 3ème album, Belphegor passe la vitesse supérieure avec une production à des années lumières des précédents albums (Lucifer Incestus marquera encore plus le changement, d'une brutalité hors paire), l'autre grosse nouveauté réside dans le côté black qui apparaît cette fois très minime, l'album se voulant plus orienté (brutal) death avec des vocaux gutturaux à souhait et des solos qui rappellent la vieille école (Morbid Angel et Deicide entres autres). Ceci dit cela reste du black/death (plus orienté death certes), avec des riffs intenses et fatales à la suédoise (à l'instar d'un Dark Funeral), une ambiance occulte agrémentée d'une touche de clavier et des paroles typées black.

Le titre éponyme qui ouvre l'album met de suite l'auditeur à l'aise, une grosse baffe de pur black/death, avec une recette vraiment efficace : des blasts à gogo, une voix d'outre-tombe, de grosses accélérations, des solos « Morbid Angelien » et toujours ces riffs qui décoiffent la moumoute de papi, écouter « Diabolical Possession » (« LE » tube black/death, un hit en puissance) ou « Tanzwut Totengesänge » : des riffs d'une tuerie sans nom !
Cependant comme dit plus haut, Necrodaemon Terrorsathan (vraiment un titre d'album qui en jette) n'est pas un pure mix de black et de death, certains titres sont plus orientés black que d'autres, comme « Vomit Upon The Cross» ou « Sadism Unbound».
Et inversement, le reste du temps un black/death penchant (même radicalement) vers le death comme « Lust Perishes In A Thirst For Blood », « S.B.S.R. » (original d'ailleurs le sample de bruit de Formule 1 comme intro) ou bien « Tanzwut Totengesänge » (un des titres majeurs de l'album), mais au final tout ceci reste très homogène.
Pour clôturer : le titre le plus brutal de la galette (« Necrodaemon Terrorsathan Pt II ») avec une intro au clavier qui reprend le thème des « Dents de la Mer », suivi d'une outro (« Anal Jesus ») d'une beauté rare, rappelant un certain Dissection.

Bref 35 minutes de pur bonheur que ce soit pour les fans de death ou de black qui veulent se défouler, je pense d'ailleurs à ceux qui sont comme moi un peu allergique au black, hé bien avec cet album vous allez adorer : vraiment très efficace!
Clairement le meilleur album de Belphegor, malgré une évolution pas vraiment flagrante avec les précédents albums, si ce n'est le son monstrueux et ce côté death: un album à mettre dans le panthéon black/death !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

Poutrelle citer
Poutrelle
22/02/2020 18:09
note: 3/10
Qu'il m'est pénible d'écouter cet album, j'y suis revenu récemment après quelques premières écoutes pas concluantes du tout me disant que peut-être avec le temps t'as vu... Mais non ça reste toujours aussi ennuyeux, plat... Je préfère de loin les envolées bien plus inspirées de pestapo etc. Vends édition originale, comme neuve....mais chère... Mais neuve !
Mitch citer
Mitch
05/10/2013 01:29
note: 9/10
KPM a écrit : Haha Mitch t'avais fumé en écoutant le disque ? Les samples au début de SBSR ressemblent quand même plus à des avions bombardiers qu'à des bagnoles de Formule 1.

Un peu quand même... Mr Green

Ouais il faudrait que je reprenne mes premières chroniques (j'étais jeune et innocent).
Momos citer
Momos
04/10/2013 23:43
note: 9/10
Le souffre.

Puis il y a Cremation of Holyness.

KPM a écrit : Haha Mitch t'avais fumé en écoutant le disque ? Les samples au début de SBSR ressemblent quand même plus à des avions bombardiers qu'à des bagnoles de Formule 1. mais tellement :')
KPM citer
KPM
04/10/2013 21:23
Haha Mitch t'avais fumé en écoutant le disque ? Les samples au début de SBSR ressemblent quand même plus à des avions bombardiers qu'à des bagnoles de Formule 1.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Belphegor
Death/Black
2000 - Last Episode
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (14)  8.18/10
Webzines : (9)  7.36/10

plus d'infos sur
Belphegor
Belphegor
Death/Black - 1992 - Autriche
  

tracklist
01.   Necrodaemon Terrorsathan
02.   Vomit Upon The Cross
03.   Diabolical Possession
04.   Lust Perishes In A Thirst For Blood
05.   S.B.S.R
06.   Sadism Unbound
07.   Tanzwut Totengesänge
08.   Cremation Of Holyness
09.   Necrodaemon Terrorsathan Pt II/Outro : Analjesus

line up
voir aussi
Belphegor
Belphegor
Walpurgis Rites - Hexenwahn

2009 - Nuclear Blast Records
  
Belphegor
Belphegor
Pestapokalypse VI

2006 - Nuclear Blast Records
  
Belphegor
Belphegor
Lucifer Incestus

2003 - Napalm Records
  
Belphegor
Belphegor
Blood Magick Necromance

2011 - Nuclear Blast Records
  
Belphegor
Belphegor
Goatreich - Fleshcult

2005 - Napalm Records
  

Essayez aussi
Sentenced
Sentenced
North From Here

1993 - Century Media Records
  
Hetzer
Hetzer
The Rise Of Abaddon

2007 - Redrum 666
  
Solar Demise
Solar Demise
Archaic War

2018 - Narcoleptica Prod.
  
Kosmokrator
Kosmokrator
Through Ruin... Behold

2019 - Ván Records
  
The Furor
The Furor
Cavalries Of The Occult

2017 - Transcending Obscurity
  

Gorezone
Implexaeon
Lire la chronique
Exhumed
Horror
Lire la chronique
Regarde Les Hommes Tomber
Ascension
Lire la chronique
Tan Kozh - Les anciens feux
Lire l'interview
Aodon
11069
Lire la chronique
Caustic Wound
Grinding Terror (Démo)
Lire la chronique
Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique
Borgne
Y
Lire la chronique
Cenotafio
Larvae Tedeum Teratos
Lire la chronique
Maere
I (EP)
Lire la chronique
Orphalis
The Approaching Darkness
Lire la chronique
Slaughter Messiah
Cursed to the Pyre
Lire la chronique
Code Orange
Underneath
Lire la chronique
Pearl Jam
Vitalogy
Lire la chronique
Solothus
Realm of Ash and Blood
Lire la chronique
Myrkur
Folkesange
Lire la chronique
Trauma
Ominous Black
Lire la chronique
Ruin Lust
Choir Of Babel
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
Nibiru
Salbrox
Lire la chronique
Sink
The Holy Testament (Compil.)
Lire la chronique
Church Of Disgust
Consumed By Slow Putrefacti...
Lire la chronique
Lvcifyre
Sacrament (EP)
Lire la chronique
ALL #2 - L'incantation par le sang
Lire le podcast
Sarcofago
Crust (Rééd.)
Lire la chronique
Court Of Chaos Festival
Lire l'interview
Amnutseba
Emanatism
Lire la chronique
Higher Power
27 Miles Underwater
Lire la chronique
Reaper
Unholy Nordic Noise
Lire la chronique