chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
149 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Crimson Moonlight - Veil Of Remembrance

Chronique

Crimson Moonlight Veil Of Remembrance
Pilier de la scène « unblack » scandinave au côté d’Antestor, les Suédois de Crimson Moonlight reviennent un an et demi après leur premier album The Covenant Progress. Un guitariste de poids ira rejoindre les rangs du groupe chrétien (trois guitares donc ici) puisqu’il s’agit du boulimique et multi-instrumentiste Jani Stefanović (plus connu dans Miseration). Direction le Panic Room (Scar Symmetry, Torchbearer, Miseration, AtomA…) pour l’enregistrement du deuxième opus Veil Of Remembrance, toujours sous l’épaule de Rivel Records.

Mieux vaut oublier l’atmosphère occulte (sous le signe de la croix) et glaciale de leurs débuts. Crimson Moonlight pratique dorénavant un black/death « moderne ». La faute à un son bien peu naturel (comme souvent au Panic Room) : des guitares ô combien compressées et une batterie quelque peu déshumanisée... « Moderne » aussi de part ses riffs death/thrash parfois saccadés, la patte mélodique de Jani Stefanović est reconnaissable à des kilomètres (certains riffs sentant le Miseration à plein nez). Reste que la moue s’effacera assez rapidement, l’efficacité dégagée faisant bobo aux cervicales dès les premières secondes du rouleau compresseur « Intimations Of Everlasting Constancy » ! Côté accroche, plus « Suédois » tu meurs. Des mélodies entêtantes (tremoli interminables à la clé) surchargent l’album et il sera bien difficile de citer des morceaux en particulier (l’inéluctable « Embraced By The Beauty Of Cold », « The Echoes Of Thought », l’indécrottable « The Cold Grip Of Terror », le break épique de « Illusions Was True Beauty »…). « Package » complet.

Crimson Moonlight n’en oublie pas pour autant ses penchants extrêmes. Des références black suédois « virulent » (Dark Funeral, Setherial, Thy Primordial, Naglfar…) pleinement revendiquées qui calmeront une nouvelle fois ceux se moquant des groupes « unblack ». Couplé à un death metal velu, pas vraiment l’image de mormons Versaillais : les cris et les grognements du frontman Pilgrim, le mur du son à trois guitares ou les accélérations (« My Grief, My Remembrance » à 4:05) et blasts incessants du monstrueux batteur Gurra sauront décrasser les cages à miel. Concernant le marteleur de fûts, écoutez donc son groupe de grind Exhale (tout juste signé chez Pulverised Records) pour vous en convaincre. Le musicien est réellement impressionnant (paroles de batteur) ! Pour l’aspect « black » outre cette « densité », Crimson Moonlight sait aussi proposer quelques breaks ambiancés pour laisser respirer son auditoire (« My Grief, My Remembrance » parmi les plus marquants) et cela entourés de paroles nettement moins « explicites » sur leurs croyances (à l’instar de l’évolution d’Antestor). Ouf. Malheureusement la production hermétique empêchera de procurer de réels frissons. L’aspect trop « commun » sans aucune prise de risque de leur musique, n’arrivera pas non plus à graver dans le marbre leurs compositions, plus particulièrement en fin d’album (« Contemplations Along The Way » et « Reflections Upon The Distress And Agony Of Faith »). L’efficacité annihilatrice reprendra néanmoins le pas.

Comme le fut son aîné, Veil Of Remembrance reste l’archétype même du black/death suédois du début des années 2000. N’attendez rien de bouleversant (ni non plus de chants grégoriens) mais plutôt une musique « rentre dedans » maniant avec justesse les blasts et les mélodies suédoises. Une recette « standard » bien peu personnelle mais qui arrive à nous coller au siège pendant plus d’une demi-heure. Pari réussi donc. Amateurs du genre, laissez vous tenter. Après un bref hiatus suivant leur EP In Depths of Dreams Unconscious, Crimson Moonlight devrait refaire bientôt parler de lui.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Chri$ citer
Chri$
03/02/2013 13:28
Belle découverte! La prod mécanique casse un peu la magie, mais ça défouraille sec pour des gens qui portent d'ordinaire la croix à l'endroit (on aura tout vu!).

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Crimson Moonlight
Black/Death
2004 - Rivel Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (1)  8.5/10
Webzines : (6)  7.42/10

plus d'infos sur
Crimson Moonlight
Crimson Moonlight
Brutal Black Metal - 1997 - Suède
  

tracklist
01.   Intimations of Everlasting Constancy
02.   Painful Mind Contradiction
03.   Embraced by the Beauty of Cold
04.   The Echoes of Thought
05.   My Grief, My Remembrance
06.   The Cold Grip of Terror
07.   Illusion Was True Beauty
08.   Contemplations Along the Way
09.   Reflections Upon the Distress and Agony of Faith

Durée : 43:13

line up
voir aussi
Crimson Moonlight
Crimson Moonlight
Divine Darkness

2016 - Endtime Productions
  
Crimson Moonlight
Crimson Moonlight
The Covenant Progress

2003 - Rivel Records
  

Essayez aussi
Possession
Possession
1585-1646 (EP)

2015 - Invictus Productions
  
Athanatos
Athanatos
Unholy Union (Démo)

2014 - Iron Bonehead Productions
  
Zonaria
Zonaria
The Cancer Empire

2008 - Century Media Records
  
Lord Belial
Lord Belial
Enter The Moonlight Gate

1997 - No Fashion Records
  
Sacramentum
Sacramentum
Finis Malorum (EP)

1994 - Adipocere Records
  

Blurr Thrower
Les Avatars Du Vide (EP)
Lire la chronique
At The Gates + Behemoth + Wolves In The Throne Room
Lire le live report
Horns
Czerń
Lire la chronique
Wolvennest
Void
Lire la chronique
Napalm Death
Nazi Punks Fuck Off (EP)
Lire la chronique
Cantique Lépreux
Paysages Polaires
Lire la chronique
Hexenbrett
Erste Beschwörung (EP)
Lire la chronique
Mortal Scepter / Deathroned
Mortal Scepter / Deathroned...
Lire la chronique
Nyctophilia
Ad Mortem et Tenebrae
Lire la chronique
Bilan 2018
Lire le bilan
Feral
Flesh For Funerals Eternal
Lire la chronique
Ossuarium
Living Tomb
Lire la chronique
AC/DC
Flick Of The Switch
Lire la chronique
PPCM #7 : Pour ce soir, tu mangeras les RESTES (VITAUX) !
Lire le podcast
Sunwheel
I Am the One
Lire la chronique
Cannibal Corpse
Tomb Of The Mutilated
Lire la chronique
Obscenity
Summoning The Circle
Lire la chronique
Vetala
Retarded Necro Demential Hole
Lire la chronique
Psychotomy
Aphotik
Lire la chronique
Seigneur Voland
Consumatum Est (Compil.)
Lire la chronique
John Garcia
John Garcia and The Band Of...
Lire la chronique
Carnal Forge
Gun To Mouth Salvation
Lire la chronique
Monstrosity
The Passage Of Existence
Lire la chronique
Guðveiki
Vængför
Lire la chronique
Maniac
Ruthless (EP)
Lire la chronique
Lord Ketil
Long Lone Among the Wolves
Lire la chronique
Gortuary
Divine Indigenous Sacrament
Lire la chronique
Of Feather And Bone
Bestial Hymns Of Perversion
Lire la chronique
Create A Kill
Summoned To Rise
Lire la chronique
Embrace Of Thorns
Scorn Aesthetics
Lire la chronique