chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Novembre - Arte Novecento

Chronique

Novembre Arte Novecento
Les mots me manquent pour décrire cet album (un peu ennuyeux pour écrire une chronique d'ailleurs) tellement il y règne une impression de perfection. Les progrès réalisés par le groupe en seulement l'espace d'un album sont ahurissants, n'ayant apparemment pas souffert de ses problèmes de line-up (perte d'un guitariste et du claviériste). Succédant au très prometteur "Wish I Could Dream It Again", "Arte Novecento", second album des italiens impose définitivement le style Novembre, tout en subtilités, progressif et puissant. Il a été encore une fois produit par le grand Dan Swanö qui s'est apparemment plus défoncé que sur le précédent album, même si le résultat n'est pas encore extraordinaire...

Avec "Arte Novecento", le groupe prend une nouvelle direction : en effet, l'album se démarque du précédent album par la quasi disparition des hurlements. Carmelo a décidé de ménager ses cordes vocales et de nous offrir ici, uniquement du chant, de toute beauté et bien plus maîtrisé qu'auparavant. Cependant, il n'est pas encore parfait, parfois même faux, mais sa voix douce et chaleureuse est dans l'ensemble plutôt agréable. Par contre, la prestation du batteur Giuseppe Orlando relève du génie, aussi parfaite sur les tempos rapides que sur les tempos plus lents, redoublant d'inventivité à chaque nouveau passage (décidément, un très grand batteur). Les solos sont toujours aussi excellents et très bien exécutés, moteurs de l'émotion que dégage la musique. Le seul gros défaut de cet album concerne le son, qui bien qu'il soit correct, ne met pas vraiment en valeur le travail du groupe par sa platitude : le plaisir d'écoute en pâtit tout de même un peu.

Les morceaux sont ici plutôt longs (dépassant les 5 minutes pour la plupart), nous offrant des compositions à tiroirs, totalement progressives possédant toutes la même ambiance douce et mélancolique qui plane sur la musique du combo depuis ses débuts. On a vraiment l'impression que Novembre s'est imposé une rigueur de composition très dure tellement la qualité des morceaux est impressionnante, enchaînant les parties électriques et acoustiques de toute beauté avec une aisance presque évidente. Les riffs sont vraiment très inspirés, tout autant que les lignes de chant ; cependant, Novembre a beaucoup insisté sur le côté musical puisque beaucoup de passages sont purement instrumentaux. Mention spéciale tout de même pour les morceaux "Nursery Rhyme" et "Carnival" qui frisent la perfection, beaux et touchants à en pleurer (d'ailleurs, "Carnival" est un des morceaux cultes de leur répertoire !!!).

"Arte Novecento" a malheureusement souffert de sa diffusion confidentielle alors qu'il aurait mérité bien mieux, ce qui en fait un album très difficile à trouver : il mériterai largement un réenregistrement comme pour "Wish I Could Dream It Again" qui est devenu "Dreams d'Azur" (voir chronique sur Thrashocore). Et pourtant, il ne fait aucun doute qu'il fait parti des meilleures réalisations des italiens : tous les morceaux sont complexes et riches en émotions, dégageant cette puissance et cette ambiance si propre à Novembre. Loin d'être des copieurs, le groupe impose ici sa patte et expose sur cet album, l'étendu de son talent. Un album magistral à écouter absolument.

PS : pendant un temps, cet album ainsi que "Wish I Could Dream It Again" étaient gratuitement (et légalement !!!) téléchargeable sur mp3.com, mais depuis la refonte du site, tout a disparu. Il se pourrait cependant qu'ils réapparaissent un jour et je vous conseille vivement de guetter tout ça ;)

DOSSIERS LIES

Novembre, 1990-2016
Novembre, 1990-2016
Avril 2016
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Kedran citer
Kedran
21/04/2014 01:27
note: 10/10
Une merveille, un de mes albums de chevet dont je ne pourrais jamais me séparer.
Krow citer
Krow
09/08/2004
Juste pour dire que la pochette me fait penser à celle de l'album The Mantle d'Agalloch.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Novembre
Metal progressif
1997 - Polyphemus Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (1)  10/10
Webzines : (5)  8.6/10

plus d'infos sur
Novembre
Novembre
Metal progressif mélancolique - 1993 - Italie
  

écoutez
tracklist
01.   Pioggia... January Tunes
02.   Homecoming
03.   Remorse
04.   Stripped
05.   Worn Carilllon
06.   A Memory
07.   Nursery Rhyme
08.   Photograph
09.   Will
10.   Carnival

Durée totale : 64:15

line up
voir aussi
Novembre
Novembre
Wish I Could Dream It Again

1994 - Polyphemus Records
  
Novembre
Novembre
Memoria Stoica (EP)

2006 - Peaceville Records
  
Novembre
Novembre
Classica

1999 - Century Media Records
  
Novembre
Novembre
Dreams d'Azur (Réenr.)

2002 - Century Media Records
  
Novembre
Novembre
Materia

2006 - Peaceville Records
  

Essayez aussi
Opeth
Opeth
In Cauda Venenum

2019 - Nuclear Blast Records
  
Tool
Tool
Aenima

1996 - Volcano Entertainment
  
Dream Theater
Dream Theater
Black Clouds & Silver Linings

2009 - Roadrunner Records
  
Ihlo
Ihlo
Union

2019 - Twenty's Plenty
  
Dream Theater
Dream Theater
Octavarium

2005 - Atlantic Records
  

Mooncitadel
Onyx Castles And Silver Key...
Lire la chronique
Dodskold
Ödesriket
Lire la chronique
Steel Bearing Hand
Slay In Hell
Lire la chronique
Chotza
Plump u Primitiv (10 Jahr F...
Lire la chronique
Galvanizer
Prying Sight Of Imperception
Lire la chronique
Machine Head
The Burning Red
Lire la chronique
Ambush
Infidel
Lire la chronique
Stress Angel
Bursting Church
Lire la chronique
Ascendency
Birth Of An Eternal Empire ...
Lire la chronique
L'été dans le BLACK METAL
Lire le podcast
Steven Wilson
The Raven That Refused to S...
Lire la chronique
Vermineux
1337 (Démo)
Lire la chronique
Mannveira
Vitahringur
Lire la chronique
Astriferous
The Lower Levels Of Sentien...
Lire la chronique
Nine Inch Nails
The Downward Spiral
Lire la chronique
Hænesy
Garabontzia
Lire la chronique
Purification
The Exterminating Angel
Lire la chronique
Koldovstvo
Ни царя, ни бога
Lire la chronique
Goratory
Sour Grapes
Lire la chronique
Evoken
A Caress Of The Void
Lire la chronique
Unbounded Terror
Faith in Chaos
Lire la chronique
Profane Order
Slave Morality
Lire la chronique
Cathexis
Untethered Abyss
Lire la chronique
Gharmelicht
Gharmelicht
Lire la chronique
Khandra
All Occupied by Sole Death
Lire la chronique
Blind Guardian
Battalions Of Fear
Lire la chronique
Black Sabbath
Mob Rules
Lire la chronique
Vectis
No Mercy for the Weak (EP)
Lire la chronique
Goats Of Doom
Shiva
Lire la chronique
King Diamond
"Them"
Lire la chronique