chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Krypts - Unending Degradation

Chronique

Krypts Unending Degradation
Formé à Helsinki en 2008 sur les cendres de The Beheading (Death/Thrash Mélodique), nous avions jusque là passé sous silence les précédentes réalisations de Krypts (à ne pas confondre avec le Krypt formé par les ex-Tsjuder - du moins à l'époque puisqu'entre temps Nag a remonté son business). Il était temps, avec la sortie de leur premier album, de corriger le tir. Depuis sa formation, le groupe suit un parcours des plus scolaire, sortant ainsi par ses propres moyens en 2009 une première démo intitulée Open The Crypt avant que celle-ci ne soit rééditée l'année suivante par feu-Detest Records et Me Saco Un Ojo Records. En 2011, Krytps continue son petit bout de chemin avec cette fois-ci la sortie d'un EP deux titres toujours chez Detest Records. Le nom de Krypts commence dès lors à circuler dans les milieux autorisés et c'est tout naturellement que les Finlandais se voient proposer une signature sur le label Dark Descent pour la sortie, début 2013, de leur premier album intitulé Unending Degradation.

Fidèle à ses origines, Krypts propose à l'auditeur un Death Metal Old School fortement influencé par la scène finlandaise. Un Death Metal aux accointances Doom prononcées et assumées qui trahissent clairement les origines du groupe mais qui évidement lui procure tout son charme. Passez donc votre chemin si vous n'êtes pas prêt à accepter l'idée que le Death Metal proposé ici sera celui des anciens. Technique, originalité et personnalité seront ainsi mis de côté (du moins Krypts n'en fait absolument pas étalage) au profit d'une musique froide et écrasante qui a choisi de miser davantage sur l'atmosphère qu'elle dégage plutôt que sur les quelques points évoqués plus haut. Un parti pris qui devrait forcément laisser du monde sur le bas côté mais qui à l'inverse devrait plaire à tous les amateurs de la vieille école.

Huit titres figurent au tracklisting de ce premier album. Parmi eux, trois sont issus de la démo Open The Crypt ("Open The Crypt", "Dormancy Of The Ancients" et "Day Of Reckoning") soit un total de cinq nouveaux morceaux dont une intro. Un contenu peut-être un peu léger pour quiconque suit le groupe depuis ses débuts même s'il est appréciable de retrouver des titres figurant sur des supports aujourd'hui presque introuvables. Ainsi, Unending Degradation s'ouvre par une introduction pour une fois intéressante puisqu'elle prend la forme d'un court titre instrumental servant à mettre l'auditeur dans l'ambiance. Dès lors, passé cette chouette introduction dont on peut déjà remarquer la qualité des leads, Krypts propose sa vision du Death Metal. Un Death Metal alternant franches accélérations bien old school et passages beaucoup plus étouffants. Krypts joue ainsi sur une ambivalence rythmique qui permet à ce premier album de jouir d'une très bonne dynamique générale. Les parties rapides viennent donner le coup de fouet nécessaire pour ne jamais sombrer dans un ennuie certain alors que les passages plus lourds permettent d'enrichir cette atmosphère sinistre et malveillante qui plane au dessus d'Unending Degradation. Une atmosphère qui doit également beaucoup à la qualité des riffs que les Finlandais s'appliquent à rendre le plus efficace possible. S'ils ne brillent pas spécialement par leur originalité, ils ont par contre le mérite de plonger l'auditeur six pieds sous terre, dans les bas fonds les plus sordides qui existent. Une science du riff gras et putride que le groupe cultive efficacement et qu'il n'hésite pas à mettre en avant en s'affranchissant (presque) complètement du chant ("Introeon: Perpetual Beyond", "Inhale...").
Autre atout majeur de ce Unending Degradation, la production. Bien qu'assimilée clairement à ce son Scandinave si caractéristique, elle réussi à ne pas paraître trop exagérée. Les guitares possèdent ainsi ce grain si familier qui me colle des frissons à chaque fois mais ne semblent pas non plus sorties des Sunlight Studios. Un bon point donc. On peut également apprécier le soin apporter pour donner à la basse l'importance qu'elle mérite. On peut ainsi s'en rendre compte tout au long de l'album grâce à un son vrombissant des plus délicieux. Enfin, le chant n'est pas spécialement mis en avant et permets à chaque instrument de prendre sa place sans déborder sur le reste, permettant ainsi une lecture efficace de tout l'album.

Avec Unending Degradation, Krypts propose une approche extrêmement classique qui ne surprendra personne mais qui à le mérite de fonctionner ici à 100%. On a beau se dire durant ces quarante minutes que le groupe n'a rien inventé, il semble pourtant bien difficile de ne pas succomber aux charmes des Finlandais. Une ambiance moisie et fétide, des riffs et des leads inspirés qui sentent également la mort, une production soignée mais pas forcément trop stéréotypée, un album dynamique mais pas monotone... Bref, rien à jeter alors pourquoi se priver?

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

6 COMMENTAIRE(S)

AxGxB citer
AxGxB
24/07/2013 21:45
note: 8/10
Ils seront en concert sur Paris en novembre Clin d'oeil
Krokodil citer
Krokodil
24/07/2013 19:16
note: 8.5/10
putain, mais comme je BANDE
AxGxB citer
AxGxB
01/03/2013 08:39
note: 8/10
Deathrash a écrit : merci pour la kro !


Je t'en prie. Bonne découverte Clin d'oeil
Deathrash citer
Deathrash
01/03/2013 00:38
ça donne envie, la pochette claque en tout cas, ça met déjà bien dans l'ambiance. J'vais me pencher dessus, merci pour la kro !
Invité citer
speedy
28/02/2013 11:12
Ptain, je l'ai commandé le jour de la sortie, reçu avant hier, et ici c'est déjà chro... bravo...
Keyser citer
Keyser
28/02/2013 09:05
note: 7.5/10
Du classique effectivement mais foutrement bien branlé, j'adore!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Krypts
Death Metal
2013 - Dark Descent Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (8)  7.75/10
Webzines : (14)  7.5/10

plus d'infos sur
Krypts
Krypts
Death Metal - 2008 - Finlande
  

tracklist
01.   Introeon: Perpetual Beyond  (01:58)
02.   Blessed Entwinement  (04:10)
03.   Open The Crypt  (06:28)
04.   Dormancy Of The Ancients  (07:31)
05.   Inhale...  (03:54)
06.   The Black Smoke  (03:20)
07.   Day Of Reckoning  (04:34)
08.   Beneath The Archaic  (06:44)

Durée : 38:39

line up
parution
19 Février 2013

voir aussi
Krypts
Krypts
Remnants Of Expansion

2016 - Dark Descent Records
  
Krypts
Krypts
Cadaver Circulation

2019 - Dark Descent Records
  

Essayez aussi
Bolt Thrower
Bolt Thrower
Who Dares Win (Compil.)

1998 - Earache Records
  
Ruinous
Ruinous
Graves Of Ceaseless Death

2016 - Dark Descent Records
  
Daemonokrat
Daemonokrat
The Scourge Of Chaos

2017 - Polymorphe Records
  
Various Artists
Various Artists
We Are French, Fuck You! (Compil.)

2015 - Triumph Ov Death
  
Bolt Thrower
Bolt Thrower
The Peel Sessions 1988-90 (Compil.)

1991 - Strange Fruit
  

Abyssal
A Beacon In The Husk
Lire la chronique
Deathwards
Rehearsal 2019 (Démo)
Lire la chronique
My Dying Bride
Symphonaire Infernus Et Spe...
Lire la chronique
Eisenkult
…Vom Himmel, Hoch Herab
Lire la chronique
Mvltifission
Decomposition In The Painfu...
Lire la chronique
Father Befouled
Holy Rotten Blood (EP)
Lire la chronique
Escumergamënt
...ni degu fazentz escumerg...
Lire la chronique
Tümëur
Sédition (Rééd.)
Lire la chronique
Illegal Corpse
Riding Another Toxic Wave
Lire la chronique
Urfaust
Einsiedler (EP)
Lire la chronique
Gjoad
Samanōn
Lire la chronique
Aūkels
Raynkaym
Lire la chronique
Mourning Dawn
Dead End Euphoria
Lire la chronique
Mooncitadel
Onyx Castles And Silver Key...
Lire la chronique
Dodskold
Ödesriket
Lire la chronique
Steel Bearing Hand
Slay In Hell
Lire la chronique
Chotza
Plump u Primitiv (10 Jahr F...
Lire la chronique
Galvanizer
Prying Sight Of Imperception
Lire la chronique
Machine Head
The Burning Red
Lire la chronique
Ambush
Infidel
Lire la chronique
Stress Angel
Bursting Church
Lire la chronique
Ascendency
Birth Of An Eternal Empire ...
Lire la chronique
L'été dans le BLACK METAL
Lire le podcast
Steven Wilson
The Raven That Refused to S...
Lire la chronique
Vermineux
1337 (Démo)
Lire la chronique
Mannveira
Vitahringur
Lire la chronique
Astriferous
The Lower Levels Of Sentien...
Lire la chronique
Nine Inch Nails
The Downward Spiral
Lire la chronique
Hænesy
Garabontzia
Lire la chronique
Purification
The Exterminating Angel
Lire la chronique