chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Coma - Mindless

Chronique

Coma Mindless
Au beau milieu de toute cette vague revival thrash qui enchante certains quand elle donne des boutons à d’autres, l’Italie n’a jamais été en reste. De nombreuses formations transalpines ont vu le jour ces dernières années (Injury, Alkoholizer, Urto, Ultra Violence, Endovein, Mad Maze…) avec pour but avoué de rendre un hommage plus ou moins appuyé aux grands anciens. Il faut reconnaitre que, pour un non allergique à toute cette nouvelle vague, la plupart de ces combos se révèlent plutôt intéressants sans aucune prétention de révolutionner un genre dont ils sont les derniers rejetons. Formé en 2002, Coma fait partie de cette scène italienne bouillonnante et après une unique démo 3 titres éponyme en 2009 nous offre en ce début d’année son premier opus « Mindless » sorti sur le label national Punishment 18 Records.

Inutile de préciser que si tout ce revival vous agace plus qu’il ne vous excite vous pouvez d’ores et déjà zapper cette chronique, Coma n’aura probablement pas grand-chose à proposer pour vous faire changer d’avis. Dans le cas contraire les Italiens pourraient bien venir grandir votre discothèque car si « Mindless » n’est pas le meilleur album de thrash de ces dix dernières années (et probablement même pas celui de 2013 non plus) il n’en reste pas moins une galette tout à fait appréciable dont les 36 minutes s’enfilent comme une bonne pinte de Guiness. Officiant dans un thrash très classique oscillant entre le mid-tempo assez groovy et le tchouka-tchouka bien virulent, le quatuor nommé en hommage au grand Overkill puise allègrement dans la Bay Area, Slayer voire un brin du Kreator de « Terrible Certainty » / « Extreme Aggression ». La paire Manca / Sanna a donc sorti l’arsenal du riffing de routine qui, sans apporter aucun riff digne d’entrer au panthéon du style, a au moins le mérite de compenser le manque d’originalité par une efficacité et bien souvent un côté groovy pas dégueus (on frôle le power thrash sur « My Venom Inside »). Groove également du côté des fûts puisque le frangin Sanna applique lui aussi le même tarif à ses rythmiques à base de tchouka-tchouka plus ou moins véloce, de mid bien pépères soutenus par une double pas trop envahissante mais sachant mitrailler quand il le faut. Il en résulte un album pouvant se targuer d’une bonne homogénéité globale sans titre sortant réellement du lot et maintenant la qualité constante du début à la fin, tout au plus pourra-t-on pointer une ou deux pointes plus violentes fleurant bon le Slayer sur « Under Attack » ou encore « Full Of Nothing » sur laquelle Coma est à deux doigts (et encore !) du flagrant délit de repompage de « Spirit In Black ». Aéré par quelques breaks bien sentis (rah ce bon vieux palm mute sur la corde de mi grave qui me fout bien la gaule à 2’21 sur « Full Of Nothing » justement), agrémenté de deux trois samples et quelques nappes de clavier assez judicieux, « Mindless » se voit malheureusement tiré vers le bas par un chant manquant trop souvent d’agressivité notamment lorsqu’il se fait plus chanté comme au début de « Again » (sur laquelle on retrouve Craig Locicero en featuring soit dit en passant) et ce malgré de bonnes intentions comme ces nombreuses envolées plus criardes mais globalement Coma gagnerait en intensité avec une voix plus virile.

Enregistré dans le studio du groupe, « Mindless » bénéficie qui plus est d’un son en tout point impeccable alliant la clarté à l’intensité, y compris une basse dont je n’ai pas parlé mais qui trouve parfaitement sa place en se fondant dans les guitares sans pour autant se laisser effacer. Mis à part ce chant un peu léger et des soli assez moyens qui, je l’espère, gagneront en complexité avec le temps, Coma accouche ici d’un album tout à fait honorable pour une scène capable du meilleur comme du pire. Un nouveau groupe à surveiller donc pour cette scène ritale que j’apprécie décidément toujours autant, et il reste encore du beau monde à venir (Ultra Violence pour ne citer qu’eux).

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Niktareum citer
Niktareum
02/03/2013 19:23
cglaume a écrit : "... quand elle donne des boutons à d’autres"

Ca se saurait ! Mr Green

Non, toi c'est la myxomatose. Mr Green
cglaume citer
cglaume
02/03/2013 19:17
"... quand elle donne des boutons à d’autres"

Ca se saurait ! Mr Green
Niktareum citer
Niktareum
02/03/2013 17:14
Deux extraits (pas les meilleurs) sur myspace.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Coma
Thrash Metal
2013 - Punishment 18 Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines : (7)  7.14/10

plus d'infos sur
Coma
Coma
Thrash Metal - 2001 - Italie
  

vidéos
My Venom Inside
My Venom Inside
Coma

Extrait de "Mindless"
  

tracklist
01.   Mindless
02.   Full Of Nothing
03.   Last Aim
04.   Again
05.   No Love...
06.   ...Only Hate
07.   My Venom Inside
08.   Under Attack
09.   Old Man

Durée : 36'20

line up
parution
28 Janvier 2013

Essayez aussi
Testament
Testament
The New Order

1988 - Megaforce Records / Atlantic Records
  
Sodom
Sodom
Agent Orange

1989 - Steamhammer Records (SPV)
  
Abandoned
Abandoned
Thrash You!

2007 - Dockyard 1
  
Tankard
Tankard
R.I.B.

2014 - Nuclear Blast Records
  
Crisix
Crisix
Against The Odds

2018 - Listenable Records
  

Krypts
Cadaver Circulation
Lire la chronique
HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Flamen
Furor Lunae
Lire la chronique