chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
65 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

16 - Curves That Kick

Chronique

16 Curves That Kick
Il n’est pas étonnant que parmi les références traversant l’écoute de Curves That Kick, mon esprit mette ce dernier aux côtés de Wretch (Kyuss). Ces deux premiers albums ont la sale réputation de ne pas être à prendre en compte dans les discographies de leurs auteurs respectifs tant ils y montrent des visages différents – souvent désignés comme « moins intéressants » – de ceux qui feront leurs succès. Des essais de jeunesse en somme, avec ce que cela sous-tend de maladresses et expérimentations hasardeuses.

Mais ce serait oublier que l’absence de maturité contient parfois une spontanéité méritant d’excuser quelques imperfections ! On peut remercier Relapse d’avoir sorti cette réédition respectueuse de la version CD d’origine parue chez le label de Pushead (pas de piste tronquée comme sur la nouvelle édition de Drop Out cette fois-ci) et dotée d’un artwork magnifique : elle permet de constater par soi-même qu’à la manière de l’avis majoritaire des fans de l’ancienne troupe de Josh Homme sur Wretch, celui concernant Curves That Kick est trop critique envers un disque certes bourré de défauts (notamment celui d’être le seul longue-durée de 16 à ne pas tenir la comparaison face à Helmet, dont l’influence se fait trop sentir durant ces quarante minutes) mais non dénué de ce qu’on nomme communément « le charme ».

Un charme qui chez 16 prend l’allure d’un gosse fraichement acclimaté à la vie de rue mais tapant déjà des pieds le bitume avec rage afin de tromper l’ennui. L’absence des muscles sludge qu’aura la formation sur Drop Out se rattrape par une volonté de frapper vigoureusement par des mouvements entre groove stoner et tension noisecore à l’image de cette basse frénétique servant de base à d’autres instruments ajoutant au fur et à mesure leurs lignes aux siennes (le morceau-titre, « Sedatives » ou « Astroglide » par exemple). Cette manière de jouer, parfois tenue par une six cordes dictant la mesure (« Hate » ; « Nova » ; « Joe The Cat ») ou une batterie introduisant des guitares rythmiques à l’énergie punk (« Chum »), donne des airs de rituel aux coups de sang des Californiens renforçant l’originalité de Curves That Kick par rapport à ses descendants. Rien de shamanique là-dedans cependant, plutôt une atmosphère de nuit urbaine peu rassurante en compagnie de Cris Jerue (possédant déjà ce timbre éteint si particulier) et sa bande où se goûtent les premières drogues et se vivent les premiers larcins dans une nervosité affamée et encore mal canalisée. Une initiation, aussi bien pour eux que pour nous.

Il n’est pas nécessaire de s’étendre une nouvelle fois sur cette aura terne qui fait le piquant de 16 (je vous renvoie à mes chroniques de Drop Out et Bridges To Burn sur ce sujet) : Curves That Kick en est pourvu à sa façon, possède cet art de casser l’ambiance malgré des guitares moins anguleuses que celles de ses successeurs. Son attachement à répéter ses riffs comporte déjà cette morosité typique laissant penser que ce début mérite de figurer dans la discographie des Ricains autrement qu’en intrus. Même si la moue maussade qu’il dessine sur l’auditeur nait parfois davantage d’un manque d’efficacité qu’une expression de troubles intérieurs (notamment dans une fin un brin ennuyeuse, cf. les timides « Joe The Cat » et « Hate »), ceux qui comme moi ont véritablement rencontré puis adoré le quatuor sur le tard avec Bridges To Burn n’ont aucune raison de ne pas aller voir du côté de cette réédition, décidément bienvenue.

La pochette de la réédition


DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

KPM citer
KPM
16/03/2013 18:54
CETTE POCHETTE...
gulo gulo citer
gulo gulo
16/03/2013 08:55
note: 7/10
Tape un peu à côté (du mille), quoi. Mais déjà très attachant, et inquiétant, en effet.
Ikea citer
Ikea
16/03/2013 08:30
note: 7/10

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
16
Noisecore/Hardcore/Stoner
1993 - Bacteria Sour Records
2010 - Relapse Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (3)  7.67/10
Webzines : (4)  6.75/10

plus d'infos sur
16
16
Sludge / Noisecore - 1991 - Etats-Unis
  

écoutez
tracklist
01.   Curves That Kick
02.   Chum
03.   Resin
04.   Sedatives
05.   Grandpa's Chair
06.   Astroglide
07.   Nova
08.   Amish
09.   Mr. Mouse
10.   Joe the Cat
11.   Hate (Reprise de Olivelawn)
12.   Doorprize

Durée : 40 minutes

line up
voir aussi
16
16
Drop Out

1996 - Pessimiser Records / Theologian Records
  
16
16
Lifespan of a Moth

2016 - Relapse Records
  
16
16
Zoloft Smile

2002 - At A Loss Recordings
  
16
16
Bridges To Burn

2009 - Relapse Records
  

Stortregn pour l'album "Emptiness Fills The Void"
Lire l'interview
Albionic Hermeticism
Ancient Hermetic Purity
Lire la chronique
Primitive Man / Unearthly Trance
Split (Split-CD)
Lire la chronique
Graven Maul
Crushed Skull Moon (EP)
Lire la chronique
Carnation
Chapel Of Abhorrence
Lire la chronique
Get The Shot
Infinite Punishment
Lire la chronique
Spaceslug
Eye The Tide
Lire la chronique
White Wizzard
Infernal Overdrive
Lire la chronique
Deafheaven
Ordinary Corrupt Human Love
Lire la chronique
Lofofora
L'épreuve du concert (Live)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 15 - Sky Valley Summer Vibes sous l'Océan
Lire le podcast
PPCM #1 - Faut être un peu pessimiste (Pessimist)
Lire le podcast
Mars Red Sky
Stranded in Arcadia
Lire la chronique
Beyond Carnage
Profane Sounds Of The Flesh...
Lire la chronique
Iskald
Innhøstinga
Lire la chronique
Regnat Horrendum
Heathenland
Lire la chronique
Diocletian + Fin + Funeral Desekrator
Lire le live report
Thou
Rhea Sylvia (EP)
Lire la chronique
Wombripper
From The Depths Of Flesh
Lire la chronique
Ozzy Osbourne
No More Tears
Lire la chronique
Metallica
The $5.98 EP - Garage Days ...
Lire la chronique
Black Sabbath
13
Lire la chronique
Blood Of The Wolf
II: Campaign Of Extermination
Lire la chronique
MoM Poésique - Saor / "La Colline sentant les thyms"
Lire le podcast
Torture Rack
Malefic Humiliation
Lire la chronique
Black Howling
Return of Primordial Stillness
Lire la chronique
Isengard
Høstmørke
Lire la chronique
Devastatiön
Drink With The Devil (EP)
Lire la chronique
Mortem
Deinós Nekrómantis
Lire la chronique
Animals as Leaders
The Joy of Motion
Lire la chronique