chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
97 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Expurgate - Dementia Tremens

Chronique

Expurgate Dementia Tremens
Prévisible. Voilà qui caractérise à merveille Expurgate. Formés en 2010 à Denver dans le Colorado, les Américains ont sorti le mois dernier sur Comatose Music leur premier full-length, Dementia Tremens. Et sans avoir écouté la moindre note, je savais déjà à quoi m'attendre. Le nom du groupe et les titres de morceaux tels que "Fermented Concubine Ingurgitation", "Methamphetamine Induced Surrogacy Malformation", "Repugnant Torso Defilement" ou encore "Disgorging Vomitous Anomalies" ne pouvaient signifier qu'une chose: du brutal death US de neuneus.

Je ne m'étais pas trompé. Dès les premières secondes du titre d'ouverture "86" (sans doute le QI maximal autorisé pour l'appréciation du disque), la musique d'Expurgate pue le sous-Disgorge à plein nez. Déjà que les Californiens ne font pas partie de mes groupes préférés, vous imaginez bien le peu d'enthousiasme engendré chez moi par l'écoute de ce Dementia Tremens heureusement vite expédié (22 minutes!), rappelant un autre combo inutile passé chez Comatose, Pathology. Expurgate penche ainsi du côté lourdaud du brutal death, jouant davantage sur le côté gras et huileux de riffs mid-tempos slammisants (quelques touches Devourment par-ci par-là) que sur la vitesse ou la technicité. Et quand ça accélère, ça se limite à du semi-blast pataud. Ultra répétitifs, les morceaux ne brillent ni par leur originalité (on a déjà entendu tout ça des milliers de fois) ni par leur composition puisque la pauvreté du riffing embarrasse et que la durée minimale de la plupart démontre un manque de talent certain en la matière, "86", "Fermented Concubine Ingurgitation" et "Methamphetamine Induced Surrogacy Malformation" échouant lamentablement à la porte des deux minutes. Moi, j'appelle ça du travail bâclé!

Pas grand chose à retenir ici du coup. Il faut en fait attendre la dernière piste, "Disgorging Vomitous Anomalies", pour entendre le quatuor s'écarter légèrement des sentiers battus grâce à des riffs plus "aérés" et un semblant d'ambiance. Rien d'extraordinaire cela dit mais vu la médiocrité ambiante, il faut savoir se contenter de peu! En cherchant bien, on trouvera toutefois d'autres points positifs qui limitent la casse comme une production correcte, un sens du groove pas trop mal, une bonne basse aventureuse et les vocaux glaireux à souhait du frontman Jaymes Grundmann (ex-Intracranial Butchery) qui raviront les groupies de Matti Way et Angel Ochoa. Le bonhomme se permet aussi quelques incartades moins gutturales sur deux-trois passages moshisants presque deathcore ("86" à 1'11, "Repugnant Torso Defilement" à 1'12, fins de "Viscous Human Putrilage" et "Disgorging Vomitous Anomalies"). Beaucoup moins convaincants par contre...

Le monde avait-il besoin d'un énième clone de Disgorge? Je ne pense pas, surtout quand un combo comme Defeated Sanity réussit à transcender le genre. Je n'aime pas descendre les groupes du label du très sympathique Steve Green qui est un des rares à continuer à m'envoyer des vrais CDs en guise de promos, mais il faut bien avouer que la roster de Comatose reste encore handicapée par trop de formations sans grand intérêt (Kraanium, Engorgement, Dysentery...). Expurgate, en nous vomissant un brutal death ultra générique, lourdingue et sans imagination pompé sur Disgorge, tombe malheureusement dans cette catégorie. Dementia Tremens manque ainsi cruellement de vitesse, de brutalité et de vrais bons riffs, tant et si bien que je ne vois que les die-hard fans du style pour y trouver leur compte. L'année 2013 promet toutefois de belles choses pour Comatose. Le premier full-length de Logic Of Denial, prochainement chroniqué, inverse déjà la vapeur. Sans oublier les sorties très attendues de Mass Infection et Mortal Decay qui devraient redorer sans peine son blason.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Niktareum citer
Niktareum
24/03/2013 18:04
Ecouté les extraits y'a qqs semaines. Naze. Suivant.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Expurgate
Brutal Death
2013 - Comatose Music
notes
Chroniqueur : 3.5/10
Lecteurs : (2)  5.25/10
Webzines : (8)  6/10

plus d'infos sur
Expurgate
Expurgate
Brutal Death - 2010 † 2013 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   86
02.   Viscera Insufflation
03.   Fermented Concubine Ingurgitation
04.   Redemption Through Seppuku
05.   Methamphetamine Induced Surrogacy Malformation
06.   40oz. Facefuck
07.   Repugnant Torso Defilement
08.   Viscous Human Putrilage
09.   Disgorging Vomitous Anomalies

Durée : 22'52

line up
parution
12 Février 2013

Essayez plutôt
Malebolgia
Malebolgia
Requiem For The Inexorable

2009 - Comatose Music
  
Extinction Protocol
Extinction Protocol
Aeonic Obliteration

2013 - P2
  
Gorezone
Gorezone
Brutalities Of Modern Domination

2009 - Xtreem Music
  
Cephalotripsy
Cephalotripsy
Uterovaginal Insertion Of Extirpated Anomalies

2007 - Amputated Vein Records
  
Infuriate
Infuriate
Infuriate

2018 - Everlasting Spew Records
  

HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Flamen
Furor Lunae
Lire la chronique
Grylle
Les Grandes Compagnies
Lire la chronique