chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
118 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Aosoth - IV: Arrow In Heart

Chronique

Aosoth IV: Arrow In Heart
On en est désormais certains à l'écoute de ce quatrième opus d'Aosoth : les Français ont définitivement trouvé le chemin qui leur permet d'affirmer leur identité musicale. La violence qu'on a pu connaître sur l'album éponyme et sur « Ashes of Angels » est désormais proche d'un souvenir un peu poussiéreux. Poussiéreux... Tiens, voilà qui colle plutôt avec le Aosoth next-gen et son orientation « Black Psychique » débutée avec « III » lors de l'année 2011.

Aosoth, formé de MkM, InRVI et BST, tous connus dans la sphère du Black français pour différents projets, est donc de retour en 2013 -toujours chez Agonia Records- avec un quatrième opus intitulé « IV : Arrow In Heart ». Deux ans pour faire un disque, c'est court, surtout quand on se rappelle que le groupe avait également sorti un 7' EP l'année dernière (cf : « Our Crows of Sin »). Bref, les craintes étaient présentes pour moi à l'écoute de l'opus. Craignant un doppelgänger miteux du précédent et n'étant pas vraiment rassuré par ce visuel bleuté assez proche du split Acherontas/Nightbringer, je me demandais bien ce qu'allait pouvoir nous pondre la clique française... Comment succéder à « III » sans tomber dans une simple redite ? Aosoth pouvait-t-il sortir à nouveau une noirceur novatrice, malsaine et prenante ?

D'office, la réponse est non. Mais cette réponse ne doit pas être vue comme une déception : ce dernier opus peut-être vu comme un « III » sortant la tête de l'eau pour aspirer à une destinée moins funeste et plus sacrée. Plus tribale également, comme en témoignent certaines ambiances (notamment présentes sur le premier titre éponyme). Un rituel lent, dont la précision dans chaque geste importe et ayant pour but une finalité plus spirituelle que crasseuse... Une ode au renouveau sachant mêler le doute noir avec la satisfaction de la lumière. Incantatoire et aérien, finaud et travaillé. Oui, Aosoth semble encore avoir franchi une étape dans son façon de concevoir la musique qu'il semble entrevoir maintenant comme un rituel mêlant la précision suisse et l'élévation des indiens Yaquis.

Chaque petit détail est étudié pour arriver à un résultat primaire tout en étant fort mentalement. Les parties rythmiques basse-batterie semblent d'ailleurs parfois étudiées pour approcher au plus possible de la transe, comme sur « One With The Prince With A Thousand Enemies ». Sur ces structures presque proches d'un rituel de tribus se greffent bien évidemment moult dissonances estampillées « Black-Orthodoxe-Marinière-Atol-Moulinex » mêlant en général mélodies dérangeantes et vitesse tourbillonnante.

Pour autant, Aosoth reste Aosoth peu importe les évolutions qu'il peut absorber. Ainsi, la voix caractéristique du groupe ou encore la production toujours très dure sont des ingrédients sur lesquels il faut toujours compter en écoutant ce quatrième disque. Toujours crus, toujours suaves et décharnés, les Français savent conserver les atouts sur lesquels ils ont bâti leur célébrité. Un bon point qui permettra assurément de conserver les fans qui avaient su être émus par le puissant et épais « III ».

S'il fallait finalement trouver un défaut à cette quatrième production, ce serait sans doute son côté impénétrable et complexe à juger. « Arrow in Heart » met du temps à se révéler, peut-être un peu trop. La longueur des titres, leur construction couplée à un côté profondément mental handicape un peu le potentiel accrocheur de l'opus. Si certains seront endurants et ré-écouterons plusieurs fois le disque, d'autres se lasseront probablement avant d'avoir saisi l'essence profonde ancrée dans les compositions. Un point sur lequel chacun aura son avis mais qui pourrait nuire au succès d'Aosoth...

« IV : Arrow in Heart » est un disque riche, profond, inspiré et travaillé. Le combo à su se remettre en question tout en conservant ses acquis. Ce renouvellement en douceur permet d'amener la musique à un stade supérieur sans trop brusquer l'auditeur qui se retrouvera dans ce dernier disque, sous réserve qu'il ait apprécié le précédent. Même si la longueur des titres et leur côté obscur au premier abord découragera les moins assidus, les vrais amateurs du Black décharné des Français réussiront à briser le mur pour percer les secrets cachés au fond du disque.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

22 COMMENTAIRE(S)

dantefever citer
dantefever
30/11/2017 18:14
note: 9/10
Sulphur a écrit : dantefever a écrit : MkM vient de déclarer sur Bardo Methodology que le nouvel album était le seul à avoir été enregistré avec un vrai batteur ... hallucinant de voir ce que la programmation de BST a pu donner sur cet album-ci ... Et malheureusement MkM annonce la fin d'Aosoth dans la même interview ... RIP un des meilleur groupe de black actuel.

Sérieux ? Je vais lire ça... c'est bien dommage. En tout cas je savais pour la batterie. Justement, ça s'entend assez. Le batteur apporte une bonne dynamique sur le dernier album, dynamique qu'on ne trouve pas ici.


Très dommage en effet ... J'ai relu plusieurs fois en espérant avoir lu de travers, mais je crois qu'il n'y a pas de doute possible ...

Ah ... Ben je devais être le seul à ne pas avoir capté alors ... En tout cas IV reste un chef d'oeuvre pour moi.
Sulphur citer
Sulphur
30/11/2017 18:11
note: 8.5/10
dantefever a écrit : MkM vient de déclarer sur Bardo Methodology que le nouvel album était le seul à avoir été enregistré avec un vrai batteur ... hallucinant de voir ce que la programmation de BST a pu donner sur cet album-ci ... Et malheureusement MkM annonce la fin d'Aosoth dans la même interview ... RIP un des meilleur groupe de black actuel.

Sérieux ? Je vais lire ça... c'est bien dommage. En tout cas je savais pour la batterie. Justement, ça s'entend assez. Le batteur apporte une bonne dynamique sur le dernier album, dynamique qu'on ne trouve pas ici.
dantefever citer
dantefever
30/11/2017 18:07
note: 9/10
MkM vient de déclarer sur Bardo Methodology que le nouvel album était le seul à avoir été enregistré avec un vrai batteur ... hallucinant de voir ce que la programmation de BST a pu donner sur cet album-ci ... Et malheureusement MkM annonce la fin d'Aosoth dans la même interview ... RIP un des meilleur groupe de black actuel.
dantefever citer
dantefever
28/10/2016 14:59
note: 9/10
Vous êtes des amours
FleshOvSatan citer
FleshOvSatan
28/10/2016 11:33
note: 8.5/10
Ber Val a écrit : Kedran a écrit : Très cool ton interview, j'aurais pas craché sur quelques lignes supplémentaires.

Excellente effectivement, je me réjouis vraiment d'écouter ce nouvel album.

Au passage, très sympathique webzine que je ne connaissais pas !


Tout à fait pour l'interview, d'ailleurs, les chroniques que tu rédiges sur les disques sont cools et pertinentes, donc je suivrais ton zine sur FB avec plaisir.
AxGxB citer
AxGxB
28/10/2016 08:50
note: 8/10
Chouette interview d'autant que BST se prête bien au jeu et apporte des réponses développées. Effectivement, je n'aurai pas été contre d'autres questions Clin d'oeil
Ber Val citer
Ber Val
28/10/2016 08:10
note: 9/10
Kedran a écrit : Très cool ton interview, j'aurais pas craché sur quelques lignes supplémentaires.

Excellente effectivement, je me réjouis vraiment d'écouter ce nouvel album.

Au passage, très sympathique webzine que je ne connaissais pas !
Kedran citer
Kedran
27/10/2016 19:46
Très cool ton interview, j'aurais pas craché sur quelques lignes supplémentaires.
dantefever citer
dantefever
27/10/2016 18:50
note: 9/10
Du tout petit et tout jeune webzine sur lequel je suis rédacteur; Heidnir Webzine, je vous laisse le lien

https://heidnir-webzine.com/2016/10/26/interview-aosoth/

N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez !
FleshOvSatan citer
FleshOvSatan
27/10/2016 11:28
note: 8.5/10
Ber Val a écrit : dantefever a écrit : Je les ai interviewé il y a peu, et les réponses que j'ai eu ont encore renforcées mon admiration.

Ah ça m'intéresse ! C'est sorti où cette interview ?


Yep, ça m'intéresse aussi de la lire !
Ber Val citer
Ber Val
27/10/2016 10:06
note: 9/10
dantefever a écrit : Je les ai interviewé il y a peu, et les réponses que j'ai eu ont encore renforcées mon admiration.

Ah ça m'intéresse ! C'est sorti où cette interview ?
dantefever citer
dantefever
26/10/2016 19:03
note: 9/10
La grosse branlée. Complètement dévoué cet album, ça le rend incroyablement prenant je trouve. On en décroche pas, et les longueurs passent toutes seules chez moi. Vraiment un groupe intéressant Aosoth, profond et talentueux. Je les ai interviewé il y a peu, et les réponses que j'ai eu ont encore renforcées mon admiration. J'attend avec impatience le prochain album !
FleshOvSatan citer
FleshOvSatan
06/06/2014 18:40
note: 8.5/10
Ouais, j'ai baissé un peu la note par contre, par rapport au moment où j'ai fait la chronique. C'est toujours très bien, mais un poil moins incroyable qu'au départ !

Après, le truc tribal, ouais, c'est clairement LE point positif de ce quatrième opus !
tasserholf citer
tasserholf
05/06/2014 19:22
Enfin pris le temps de l'écouter sérieusement. Wow. J'aurais dû me pencher dessus avant.
+1 pour le côté tribal, ça rajoute une autre dimension, un petit quelque chose qui manque a III pour en faire un grand album (et pour ma part aide à entrer dedans, mais j'aime bien tout ce qui invite à la transe).
Krokodil citer
Krokodil
24/07/2013 19:21
note: 9/10
Comme d'hab, quelques siècles plus tard, le verdict tombe : une merveille. Et c'est pas comme si ça n'était pas Neurosis planqué derrière un groupe de black.
FleshOvSatan citer
FleshOvSatan
21/07/2013 21:50
note: 8.5/10
Pas faux pour Ascension en effet, la trame est plutôt similaire.

Par contre, je te conseille d'écouter le III si tu as accroché à celui-là. C'est pour moi leur meilleur skeud.
Geisterber citer
Geisterber
21/07/2013 18:52
note: 8.5/10
Le premier et le dernier morceau sont complètement dantesques. Ça me possède comme rarement un groupe de ce genre -en faisant abstraction des étiquettes- a pu le faire. C'est donc une grosse découverte pour ma part, puisque c'est avec cet album que je me suis surpris à aimer AOSOTH. Des riffs poignants et massifs ("Ritual marks of Penitence", argh) portés avec ardeur par une grosse puissance dans la production.

Après, les morceaux qui se situent entre ces deux monstruosités ne déméritent absolument pas et rien que pour ses moments tragiques, cet album porte vraiment bien son nom.

Un truc qui va t'amuser mon petit FoS : la trame de "Broken dialogue 2" ressemble pas mal à ce qui se passe dans "Rebellion Flesh" d'ASCENSION, vers 1:03.
KPM citer
KPM
05/05/2013 01:06
J'avais écouté Ashes Of Angels pour rentrer dans le groupe, ça m'avait ma foi pas mal plu malgré quelques longueurs. Bon, j'ai cru comprendre que c'était le "problème" de celui-là, mais vu qu'il est en écoute libre (merci Greg), je ne vais pas me gêner et faire un effort.
gulo gulo citer
gulo gulo
05/05/2013 00:02
note: 9/10
Grandiose. Et cette batterie, maman...
AxGxB citer
AxGxB
17/04/2013 12:31
note: 8/10
L'album s'écoute sur le Bandcamp d'Agonia Records
BBB citer
BBB
25/03/2013 11:40
note: 9/10
Je me refuse à lire cette chronique maintenant. J'attends de recevoir ma préco et d'écouter l'album avant.
C'est du vrai sadisme d'ailleurs de chroniquer avant la sortie officielle... Clin d'oeil
AxGxB citer
AxGxB
25/03/2013 07:59
note: 8/10
Un album effectivement très dense et qui demandera un peu d'engagement. Mais quoi qu'il en soit, les ambiances prennent position dès les premières écoutes. Un très bon album.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Aosoth
Black Orthodoxe
2013 - Agonia Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (17)  8.62/10
Webzines : (11)  7.89/10

plus d'infos sur
Aosoth
Aosoth
Black metal - 2002 - France
  

vidéos
Ritual Marks of Penitence
Ritual Marks of Penitence
Aosoth

Extrait de "IV: Arrow In Heart"
  

tracklist
01.   An Arrow in Heart
02.   One With the Prince with a Thousand Enemies
03.   Temple of Knowledge
04.   Under the Nails and Fingertips
05.   Broken Dialogue 1
06.   Broken Dialogue 2
07.   Ritual Marks of Penitence

Durée : 56.03 min.

line up
  • MkM / Chant
  • BST / Guitares, Basse, Batterie
  • INRVI / Basse

parution
16 Avril 2013

voir aussi
Aosoth
Aosoth
V: The Inside Scriptures

2017 - Agonia Records
  
Aosoth / Order of Orias
Aosoth / Order of Orias
Aosoth / Order Of Orias (Split 12")

2015 - World Terror Committee Records
  
Aosoth
Aosoth
Ashes of Angels

2009 - Agonia Records
  
Ritual Death / Aosoth
Ritual Death / Aosoth
Ritual Death / Aosoth (Split 7")

2017 - Terratur Possessions
  
Aosoth
Aosoth
III

2011 - Agonia Records
  

Essayez aussi
Rotten Liver
Rotten Liver
Purification By Debauchery (EP)

2013 - Mortis Humanae Productions
  
Veiled
Veiled
Black Celestial Orbs

2018 - Iron Bonehead Productions
  
Acherontas
Acherontas
Ma-IoN
(Formulas Of Reptilian Unification)

2015 - World Terror Committee Records
  
Mortuus
Mortuus
Grape of The Vine

2014 - The Ajna Offensive
  
Deathspell Omega
Deathspell Omega
Diabolus Absconditus (EP)

2011 - Norma Evangelium Diaboli
  

Album de l'année
Sick Of It All
Wake The Sleeping Dragon!
Lire la chronique
Le Canyon - Épisode 22 - Hit-Parade 2018
Lire le podcast
Haunt
Grimoires Of Undead Power
Lire la chronique
Embryonic Cells
Horizon
Lire la chronique
Dodsferd
Diseased Remnants of a Dyin...
Lire la chronique
Machine Head
Catharsis
Lire la chronique
Bilskirnir
In Solitary Silence
Lire la chronique
Skulmagot
Skulled To Death
Lire la chronique
Cemetery Urn
Barbaric Retribution
Lire la chronique
Svartidauði
Revelations Of The Red Sword
Lire la chronique
The Necromancers
Of Blood and Wine
Lire la chronique
Metalhertz #1 - L'influence de Chuck Schuldiner
Lire le podcast
Nag
Nagged to Death
Lire la chronique
Alone in the Mist
Useless
Lire la chronique
Outre-Tombe
Nécrovortex
Lire la chronique
Nachtmystium
Resilient (EP)
Lire la chronique
Au-Dessus + Furia + Mysticum
Lire le live report
Cénotaphe
Horizons (EP)
Lire la chronique
VƆID pour l'album "Jettatura"
Lire l'interview
Iskandr
Euprosopon
Lire la chronique
Armaggedon
The Satanic Kommandantur
Lire la chronique
Infernal Coil
Within a World Forgotten
Lire la chronique
Death Karma
The History of Death & Buri...
Lire la chronique
Mournful Congregation + Ophis
Lire le live report
Corpsessed
Impetus Of Death
Lire la chronique
Blackrat
Dread Reverence
Lire la chronique
Cadaveric Fumes / Skelethal
Heirs Of Hideous Secrecies ...
Lire la chronique
Spiritwood
The Art of the Subliminal W...
Lire la chronique
Metalhertz #3 - "La folie des compositeurs"
Lire le podcast
Requiem
Global Resistance Rising
Lire la chronique