chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
118 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Coprofago - Genesis

Chronique

Coprofago Genesis
Dans la rubrique portés disparus toujours en attente d’être ramenés au bercail par Braddock (des nouvelles de Joseph « Invasion U.S.A. » Zito ?), je demande COPROFAGO. Un groupe chilien qui avait fait forte impression avec « Unorthodox Creative Criteria », chroniqué en ces pages par notre webmaster bien aimé. Une bonne grosse claque de death technique passée à la moulinette polyrythmique meshuggesque, pour un des rares albums à s’être risqué avec succès sur les plates bandes du « Spheres » de PESTILENCE. Un autre combo perdu pour la cause, soit dit en passant, même si les raisons diffèrent. Las, hormis une signature chez Candlelight appelant de meilleurs lendemains que la relative confidentialité dans laquelle se morfondent les Chiliens, rien de neuf sous le soleil depuis … 2006 !

Cela étant posé, ce n’est pas non plus comme si COPROFAGO nous avait submergé sous un déluge de sorties depuis sa création, en 1993. Des premiers pas death metal jusqu’à la sortie d’un premier full length, « Images Of Despair », quatre ans plus tard. Séduit par le mélange de jazz, de metal moderne et de death technique de la première heure (doit-on brandir à nouveau l’étendard CYNIC ?) présent sur « Unorthodox », je n’ai pas creusé aussi loin. Un dernier coup de pioche au carrefour des années 2000, et nous voilà en présence de leur deuxième pépite, un « Genesis » faisant logiquement un pont de metal en fusion entre leurs aspirations progressistes et le petit Chuck Schuldiner illustré. Car contrairement à un « Unorthodox Creative Criteria » multipliant les œillades au gang de Fredrik Thordendal, c’est DEATH qui est le plus souvent revisité ici. Période James Murphy sur les nombreux passages en tapping (« Chaos », « Human Nature »), voire plus avant sur des riffs dont l’inspiration première ne trompera personne (« Nailed Race »). Mais au-delà de cet aspect Spiritual Healing revisited, au demeurant bien agréable, COPROFAGO a d’autres atouts à faire valoir. Sa véritable arme fatale ? Ces injections jazzy plus planantes tu balances ta basse fretless pour faire mumuse dans un groupe de stoner. On retrouvait déjà trace de pareilles interventions divines sur leur troisième opus et sur « Genesis », qui comporte malgré tout quelques adjuvants rythmiques à réserver aux autistes (« The Domain Of Logic »), ces admirables jeux de contraste font passer la pilule d’une production pas toujours irréprochable. C’est à peu près le seul reproche qu’on pourra leur faire, car ceux qui n’avaient guère goûté les interludes un brin perchés sur « Unorthodox » salueront un contenu plus homogène.

Avec « Back To Corporeal State » pour seule instrumentale (et des claviers singuliers qui enjolivent l'ensemble des compos), COPROFAGO joue donc sur « Genesis » une partition plus équilibrée, le reste du programme oscillant invariablement entre grosses voix caverneuses/plaintes d’ours mal léché égaré chez son psy et guitares syncopées, entre deux accès de rage plus traditionnels (« Empty Creature »). Et toujours ces solis délectables, au final, pour emporter le bout de gras sur des compositions plus abruptes mais pas moins intéressantes. Toutefois, malgré bien des qualités et une fibre old school plus prononcée, « Genesis » ne sonne à mes oreilles que comme un très bon galop d’essai, avant celui transformé de main de maître par un « Unorthodox Creative Criteria » toujours aussi fascinant, même neuf ans après sa sortie.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

7 COMMENTAIRE(S)

Ander citer
Ander
29/03/2013 16:40
note: 7.5/10
Thomas Johansson a écrit : Ander a écrit : Sinon je sais pas si t'as remarqué mais les trois derniers titres sont en fait extraits de leur premier album Images Of Despair, ils ont été ajoutés sur la réédition de 2002 et sont donc pas dispo' sur la version originale. Clin d'oeil

Ah? Tu me l'apprends. Merci pour la précision! Et ce premier album, il vaut quoi?


Je l'ai pas et j'ai jamais vraiment à chercher à l'acquérir à vrai dire...
Invité citer
Thomas Johansson
29/03/2013 15:51
Ander a écrit : Sinon je sais pas si t'as remarqué mais les trois derniers titres sont en fait extraits de leur premier album Images Of Despair, ils ont été ajoutés sur la réédition de 2002 et sont donc pas dispo' sur la version originale. Clin d'oeil

Ah? Tu me l'apprends. Merci pour la précision! Et ce premier album, il vaut quoi?
Ander citer
Ander
29/03/2013 11:16
note: 7.5/10
Sinon je sais pas si t'as remarqué mais les trois derniers titres sont en fait extraits de leur premier album Images Of Despair, ils ont été ajoutés sur la réédition de 2002 et sont donc pas dispo' sur la version originale. Clin d'oeil
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
29/03/2013 09:44
note: 8/10
Merci à tous pour vos coms! Bien content de voir que je ne suis pas le seul à apprécier ce groupe unique en son genre.

@ Ander : j'avais une heure à tuer, je cherchais une vieillerie à chroniquer, c'est tombé sur eux Mr Green
Ander citer
Ander
28/03/2013 22:48
note: 7.5/10
En voilà une belle surprise que cette chronique de la (presque) Genèse des mangeurs de caca Chiliens!

Un p'tit moment que j'ai pas ressorti, j'ai pas percuté pour l'influence Death faut dire que je connais assez mal les débuts....

Bon album sinon (me souviens que j'appréciais particulièrement la petite instrumental) même si inférieur à son petit frère dans mes souvenirs, effectivement.
hurgh citer
hurgh
28/03/2013 22:46
Ha ouai, « Unorthodox Creative Criteria » c'est quelque chose comme album ! Que je ressorts pas forcément très souvent car quand même ce mélange de jazz/death syncopé et très technique a vite fait de fatiguer le cerveau. Mais ça reste super inteligent, passionant et impressionnant.
Pour ce qui est de l'album en question, je ne connais rien de rien, mais tes allusions à "Spiritual Healing" me font saliver, c'est quand même mon skeud de Death préferé !
Mais bon, Coprofago fait pour moi partie de ces groupes dont on adore un album mais que bizarrement on a pas envie de connaitre plus que ça. Ben ouai...
Dead citer
Dead
28/03/2013 22:26
Pfiou ça fait un bail que j'ai pas écouté "Unorthodox Creative Criteria"... Merci pour la piqûre de rappel Clin d'oeil

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Coprofago
Death technique
2000 - Sekhmet Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (6)  7.5/10
Webzines : (7)  7.29/10

plus d'infos sur
Coprofago
Coprofago
Thrash jazzy technique et brutal - 1993 - Chili
  

tracklist
01.  Time Zero
02.  Chaos
03.  La Idea De Borde
04.  The Domain Of Logic
05.  Human Nature
06.  Back To Corporeal State
07.  Nailed Race
08.  Empty Creature
09.  The Ghost Inside

Durée : 36:04

line up
voir aussi
Coprofago
Coprofago
Unorthodox Creative Criteria

2005 - Sekhmet Records
  

Essayez aussi
Blotted Science
Blotted Science
The Machinations Of Dementia

2007 - Eclectic Electric
  
Pitbulls In The Nursery
Pitbulls In The Nursery
Lunatic

2006 - Black Lotus Records
  
Reciprocal
Reciprocal
Reciprocal

2009 - Autoproduction
  
Sentenced
Sentenced
North From Here

1993 - Century Media Records
  
Obscura
Obscura
Cosmogenesis

2009 - Relapse Records
  

HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Flamen
Furor Lunae
Lire la chronique
Grylle
Les Grandes Compagnies
Lire la chronique