chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
125 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Assacrentis - Put Them to Fire and Sword

Chronique

Assacrentis Put Them to Fire and Sword
ASSACRENTIS était jusqu’à récemment un groupe fantôme. Existant depuis 1999, il n’avait pourtant sorti qu’une démo, en 2004, avant de se séparer une fois en 2008 pour finalement revenir 4 ans plus tard et proposer enfin ce premier album autoproduit en 2013. De longues années ont donc été nécessaires pour qu’enfin les Niçois parviennent à déverser leur bile sur un album évidemment bien fourni. Après tout ce temps, ils ont accumulé pas mal de matériel et ils proposent là 11 titres qui avoisinent en moyenne les 5 minutes pour un total avoisinant l'heure de jeu.

Le groupe officie dans un black tout ce qu’il y a de plus classique, resté figé dans une époque souvent considérée comme la meilleure, ou la plus intègre, celle de la fin des 90’s. La batterie martelle puissamment, les vocaux sont emplis de haine froide, les guitares s’occupent d’apporter des nuances avec de nombreux riffs mélodiques, et de légers apports au clavier sont à signaler. Et c’est indéniable, nos amis connaissent bien leur sujet et le maîtrisent. On comprend sans effort que ce sont des fans de black avant tout et qu’ils ont travaillé leurs compositions pour offrir une musique similaire à celle qu’ils vénèrent. L’efficacité est là, on remue forcément le crâne et on s’étonne de la qualité d’un tel premier album, au son puissant malgré le fait qu’il soit autoproduit.

Mais malheureusement, il y a un mais... et celui-ci vient de ce style déjà trop entendu ailleurs. La faute n’en incomberait presque pas au groupe puisqu’il est sincère dans sa démarche et sait transmettre sa passion, mais au temps, à l’époque. Les morceaux sont certes bons sur le moment, ils manquent de personnalité et prennent même des allures de récitation. Je ne reviens pas sur le fait qu'ils soient agréables, mais ils ne tiennent pas assez la distance, et la lassitude pointe après 5 ou 6 morceaux à cause d'une construction trop similaire. Il n’y a que le dernier titre qui pour le coup tape dans un registre totalement différent : une guitare acoustique, des vocaux folk et trois minutes de balade qui semblent ainsi venir d’une autre dimension. Il doit y avoir une raison à cet écart, seul le groupe pourrait nous éclairer.

ASSACRENTIS est un groupe respectable et plaisant. Pour être meilleur il aurait peut-être dû se contenter de moins de titres pour un premier essai. En tout cas, il a tendance, pour l’instant, à se ranger auprès de groupes tels que CORPUS DIAVOLIS, DAEMONLORD ou VREDHAMMER, qui ont des qualités mais n’arrivent pas encore à les mettre totalement en avant.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Assacrentis
Black Metal
2013 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 6/10
Lecteurs :   -
Webzines : (9)  6.99/10

plus d'infos sur
Assacrentis
Assacrentis
Black Mélodique - 1999 - France
  

tracklist
01.   Sacrificial Rites
02.   Reign of Apocalypse
03.   Banished Forever
04.   Witches' Lair
05.   The Secrets from the Past
06.   Dark Madness
07.   Infernal Uruk Hai
08.   Iconoclasm
09.   Day of Chaos
10.   The Land of Winter Without Sun
11.   The Half Moon

Durée : 55:48

parution
1 Mars 2013

voir aussi
Assacrentis
Assacrentis
Colossal Destruction

2017 - Anesthetize Productions
  

Essayez plutôt
Ninkharsag
Ninkharsag
The Blood of Celestial Kings

2015 - Candlelight Records
  
Svartsyn
Svartsyn
In Death

2017 - Agonia Records
  
Iskandr
Iskandr
Zon (EP)

2016 - Haeresis Noviomagi
  
Abigail Williams
Abigail Williams
In The Absence Of Light

2010 - Candlelight Records
  
Svartelder
Svartelder
Pyres

2016 - Dusktone
  

Sick Of It All
Wake The Sleeping Dragon!
Lire la chronique
Le Canyon - Épisode 22 - Hit-Parade 2018
Lire le podcast
Haunt
Grimoires Of Undead Power
Lire la chronique
Embryonic Cells
Horizon
Lire la chronique
Dodsferd
Diseased Remnants of a Dyin...
Lire la chronique
Machine Head
Catharsis
Lire la chronique
Bilskirnir
In Solitary Silence
Lire la chronique
Skulmagot
Skulled To Death
Lire la chronique
Cemetery Urn
Barbaric Retribution
Lire la chronique
Svartidauði
Revelations Of The Red Sword
Lire la chronique
The Necromancers
Of Blood and Wine
Lire la chronique
Metalhertz #1 - L'influence de Chuck Schuldiner
Lire le podcast
Nag
Nagged to Death
Lire la chronique
Alone in the Mist
Useless
Lire la chronique
Outre-Tombe
Nécrovortex
Lire la chronique
Nachtmystium
Resilient (EP)
Lire la chronique
Au-Dessus + Furia + Mysticum
Lire le live report
Cénotaphe
Horizons (EP)
Lire la chronique
VƆID pour l'album "Jettatura"
Lire l'interview
Iskandr
Euprosopon
Lire la chronique
Armaggedon
The Satanic Kommandantur
Lire la chronique
Infernal Coil
Within a World Forgotten
Lire la chronique
Death Karma
The History of Death & Buri...
Lire la chronique
Mournful Congregation + Ophis
Lire le live report
Corpsessed
Impetus Of Death
Lire la chronique
Blackrat
Dread Reverence
Lire la chronique
Cadaveric Fumes / Skelethal
Heirs Of Hideous Secrecies ...
Lire la chronique
Spiritwood
The Art of the Subliminal W...
Lire la chronique
Metalhertz #3 - "La folie des compositeurs"
Lire le podcast
Requiem
Global Resistance Rising
Lire la chronique